Les nouveautés films et séries à voir sur Netflix ce week-end

La Rédaction | 11 décembre 2020 - MAJ : 11/12/2020 19:15
La Rédaction | 11 décembre 2020 - MAJ : 11/12/2020 19:15

Netflix balance à tout va nombre de films et séries dans son catalogue chaque semaine, sans qu'on les remarque ou que la plateforme ne l'annonce officiellement. Chaque fin de semaine, Ecran Large reviendra donc sur quelques nouveautés ajoutées par Netflix dans son catalogue, films et séries confondus, originaux ou pas, dans une liste non exhaustive.

Alors, quels sont les films et les séries à ne pas manquer ce week-end sur la plateforme de streaming ?

 

Logo Netflix

 

The Prom

Ça parle de quoi ? De l'annulation d'un bal de promo, dont les organisateurs refusent qu'une lycéenne s'y rende avec sa petite amie, et du formidable mouvement de rébellion et de soutien qui en résulte. 

Pourquoi il faut le regarder ? Pour certaines personnes, le rituel du bal de promo est un des rares rituels humains plus barbares que les sacrifices humains d’Amérique du Sud. Pour certaines personnes, les comédies musicales mal adaptées de Broadway relèvent de la cour pénale internationale. Pour certaines personnes, le spectacle d’une Meryl Streep convulsant sous les paillettes n’est pas loin d’être douloureux. 

Pour tous les autres, Ryan Murphy a conçu ce qui est peut-être le film de Noël ultime, capable faire oublier les traumas du lycée et de leur mettre le sourire aux lèvres, à l’issue d’une année plus malodorante que plaie gangréneuse. 

Notre critique du film

 

meryl streep"vas te coucher, Moulin Rouge !"

 

Après toi, le chaos

Ça parle de quoi ? Hantée par une mort suspecte survenue quelques semaines auparavant, une enseignante qui vient de débuter dans un lycée commence à craindre pour sa vie.

Pourquoi il faut la regarder ? Après toi, le chaos ravira les fans d'Élite, l'autre série Netflix du créateur Carlos Montero. Le récit aura de nouveau lieu dans un lycée abritant nombre de secrets et de faux-semblants. Côté casting, on retrouvera l'acteur Arón Piper, qui jouait Ander dans Elite. La bande-annonce lance la piste d'une histoire qui suivra une descente aux enfers. On devine que les étudiants seront de plus en plus inquiétants, de plus en plus violents, et de plus en plus prêts à tout pour pousser la remplaçante au désespoir. Quant au cadre de l'action, les montagnes de la région Galice, il se prête parfaitement à une ambiance tout ce qu'il faut d'angoissant.

 

photoTout le monde est louche sur cette photo 

 

Chambre 2806 : L'Affaire DSK

Ça parle de quoi ? En 2011, DSK était annoncé comme le futur président français, au destin tout tracé et à la gloire évidente. Dix ans plus tard, il est l'emblème d'une masculinité toxique, violente et prédatrice aux yeux de beaucoup, sans aucun avenir politique. Que s'est-il passé ?

Pourquoi il faut la regarder ? Vous n’apprendrez rien de neuf en regardant le documentaire réalisé par Jalil Lespert. Mais son ambition n’est pas celle de trancher la vérité des faits, qui n’intéressent sans doute pas tous les spectateurs. Au lieu de cela, ce récit en quatre épisodes propose une mise en perspective, qui, si elle prend un peu son temps pour décoller, s’avère passionnante. 

Étalées dans les médias internationaux sur plusieurs années, les affaires et démêlés judiciaires n’ont jamais été rassemblés dans un seul et même format. Et cette synthèse a le mérite de remettre en perspective les réactions politiques, sociales, voire sociétales, engendrées par ces évènements. Ainsi, si chacun jugera pour lui les actes que les systèmes judiciaires américains et français n’ont pas toujours su appréhender, la manière dont les édiles, journalistes et personnalités de l’ombre décrivent ce qui s’est déroulé sous nos yeux, dans un monde pré-MeToo, est souvent glaçante. 

Notre critique de la série

 

photoUn documentaire glaçant 

 

Alice In Borderland

Ça parle de quoi ? Un jeune homme passionné de jeux vidéo se retrouve avec ses deux amis dans un Tokyo alternatif où ils doivent disputer de dangereuses parties pour survivre.

Pourquoi il faut la regarder ? Adaptation en prises de vues réelles du manga d'Haro Aso, Alice in Bordeland ressemble à un mix où le culte Battle Royale aurait été transposé dans un univers virtuel à la Ready Player One de Steven Spielberg. Avec cette nouvelle série, Netflix joue clairement la carte du divertissement young adult, très en vogue depuis quelques années, qui n'hésitent pas à malmener ses personnages, en les faisant s'entretuer dans un univers dystopique où le virtuel a pris le dessus sur le réel, en l'occurrence dans ce cas précis.

Avec Shinsuke Sato aux commandes de cette série, déjà derrière l'adaptation du manga Bleach pour le N rouge, Alice in Bordeland devrait donc plaire à son public cible, tout en attirant les nouveaux initiés dans son univers.

 

photoQue le jeu commence...

 

 

La Famille Claus

Ça parle de quoi ? Quand son grand-père tombe malade, Jules, qui déteste les fêtes, découvre que sa famille descend d'une lignée magique, et que l'avenir de Noël repose sur lui.

Pourquoi il faut le regarder ? Ça y est, la période des téléfilms Netflix de Noël est lancée ! Le moins que l’on puisse dire, c’est que La Famille Claus coche toutes les cases du genre : héros cynique qui a perdu foi en la magie de Noël, lumière baveuse et effets spéciaux à la masse. Avec cette réécriture pas très subtile du Super Noël avec Tim Allen, Netflix nous promet le bon gros film tire-larmes au happy-end évident, le genre dont on profite avec du chocolat chaud sous un plaid.  

 

photoC'est pas jojo...

 

ET AUSSI...

Archer saison 11...

 

Tout savoir sur The Prom

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Talsel
15/12/2020 à 15:23

Ils ne sont pas tous en français je m'aime pas les sous-titrage

DONALD
15/12/2020 à 00:06

aucune exageration
la plupart de ja vus
du foutage de gueule netflix

Moi
12/12/2020 à 19:48

Ca devient une vaste blague le catalogue Netflix.
Rien si ce n'est des séries espagnoles et des films young adult, encore et encore.

Le pire c'est que j'exagere à peine

votre commentaire