Après Ratched, Ryan Murphy revient avec The Prom sur Netflix... et des critiques très divisées

Maya Boukella | 2 décembre 2020 - MAJ : 02/12/2020 15:40
Maya Boukella | 2 décembre 2020 - MAJ : 02/12/2020 15:40

En attendant sa sortie sur Netflix le 11 décembre, les premières critiques de The Prom sont arrivées.

En cette fin d'année rendue morose par des restrictions sanitaires dont on peine à voir le bout, Netflix nous promet un divertissement haut en couleur et 100% feel good, de quoi retrouver notre joie pré-2020.

Les deux bandes-annonces révélées par la plateforme abondent déjà dans ce sens, tant le spectacle y est grandiose et électrisant. The Prom, c'est aussi les retrouvailles de deux très grandes actrices, déjà familières de comédies musicales cultes puisque Meryl Streep (Mamma Mia !) et Nicole Kidman (Moulin Rouge !) font partie du casting. S'il faut encore patienter un peu pour découvrir le film en France, les critiques américaines en donnent un avant-goût. Revue de presse.

 

photo, James Corden, Nicole Kidman, Meryl Streep, Keegan-Michael KeyAu centre : Nicole Kidman et Meryl Streep dans The Prom

 

"The Prom est une lettre d'amour exubérante à l'éthos de Broadway "Let's put on a show !" qui vous donnera le sourire jusqu'à la nouvelle année, et prouve qu'une grande comédie musicale et une histoire sincère savent s'unir comme peu d'autres choses ne peuvent le faire." Usa Today

"The Prom offre des numéros musicaux brillants, rebondissants et follement contagieux. (...) Il est indéniable que The Prom, comme Glee et les films High School Musical, est un ensemble sciemment assemblé de clichés de films heureux et musicaux. Pourtant, Murphy donne au film un aspect visuel enivrant, et les dialogues sont très séduisants." Variety

"Outre son implication pour les droits LGBTQ+, The Prom a tout d'une comédie musicale classique d'Hollywood (...). Et c'est exactement le genre de divertissement feel-good dont nous avions besoin cette année. (...) The Prom a une qualité qui est devenue trop rare dans le monde du divertissement : il n'a pas peur d'être amusant. Avec une distribution de stars, un design éblouissant et des numéros de danse palpitants, The Prom est le meilleur de ce que Murphy peut offrir à Hollywood - le goût du passé, et les yeux  rivés sur l'avenir." IndieWire

"Le bal de promo est ringard à souhait, il n'y a pas de revirement majeur dans l'intrigue, de transition ou de rythme de chanson qu'on ne puisse deviner bien à l'avance ; mais c'est tellement loufoque qu'il faut juste en profiter, et il y a des passages très drôles." The Guardian

 

photo, Jo Ellen Pellman, Ariana DeBoseEmma (Jo Ellen Pellman) et Alyssa (Ariana deBose)

 

"The Prom est narrativement bâclé, émotionnellement faux, visuellement moche, moralement prétentieux, et il y a au moins 15 minutes en trop (pour ne pas dire 30). Mais il a de bonnes intentions, ou du moins il veut avoir de bonnes intentions. (...) Certaines des chansons ont du charme. La distribution a un talent indéniable. Mais finalement, le film a beaucoup trop de points communs avec les personnages égocentriques en son centre : il pose pour une cause incontestablement bonne, mais son but principal est de récolter les lauriers pour l'avoir fait." Entertainement Weekly

"Pour rendre hommage au pouvoir de l'acceptation qui change la vie, The Prom ne semble pas particulièrement intéressé par l'acceptation d'Emma en tant que personne. Au lieu de cela, le personnage passe beaucoup de temps à l'écran à sourire, incrédule et ravi, à ses coéquipiers ; son avis sur l'opportunisme des stars de Broadway est passé sous silence, comme tout ce qui la concerne. Qui elle est, ce qu'elle aime, et ce qui la relie à Alyssa (qui est tout aussi négligée), sont des éléments moins importants que d'assurer au public que les esprits vont changer, que les cœurs vont fondre, et que les confessions sincères mises en ligne vont devenir virales en un instant." A.V Club

 

photo, James Corden, Meryl Streep, Nicole KidmanLa critique divisée en chanson

 

De ces critiques, on distingue de façon très claire que The Prom divise sur un point précis. Si, globalement, tout le monde s'accorde pour dire que le film remplit sa fonction de divertissement feel-good et coche toutes les cases du film musical agréable à regarder et à écouter, l'objet du débat se cristallise beaucoup plus sur le fond de l'histoire.

Là où certains voient un investissement sincère du film dans la cause LGBT, d'autres considèrent que le réalisateur n'est pas moins opportuniste que les personnages de stars en déclin qu'il met en scène. C'est comme si la trajectoire d'Emma (Jo Ellen Pellman) était finalement bien dérisoire face aux monstres sacrés qui l'entourent dans l'histoire, mais aussi dans le casting.

The Prom, manifeste LGBT haut en couleur ou tentative opportuniste et désincarnée ? Vous aurez l'occasion de forger votre propre opinion le 11 décembre, sur Netflix. Vous pouvez aussi retrouver notre critique de Hollywoodnotre avis sur la saison 2 de The Politician et enfin notre critique de l'excellente série Ratched.

Tout savoir sur The Prom

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires


14/12/2020 à 10:07

Personnellement, j'ai adoré, c'est un film magnifique. On en ressort heureux. ????????????

votre commentaire