Mank sur Netflix : David Fincher a-t-il pété les plombs ?

La Rédaction | 5 décembre 2020 - MAJ : 09/03/2021 15:58
La Rédaction | 5 décembre 2020 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Depuis Gone Girl en 2014, David Fincher n’avait plus réalisé de long-métrage. Il nous revient avec Mank, son nouveau film disponible sur Netflix. 

Et pour l’occasion, le cinéaste se plonge dans la genèse du génial Citizen Kane, réalisé par Orson Welles, et plus particulièrement le parcours de son scénariste, Herman J. Mankiewicz. Ce retour attendu marque aussi une première dans la carrière de Fincher, qui s'est lancé le défi complexe d'adapter un scénario de son défunt père, en reprodusiant les codes et les techniques du cinéma américain des années 40.

Objet fétichiste, trip esthétique ou nouveau chef d'oeuvre du maître ? Vous le saurez en regardant notre vidéo, ou en lisant notre critique !

 

Tout savoir sur Mank

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
CHFAB
06/12/2020 à 04:35

un film donnant clairement envie de se plonger dans l'histoire qu'il dépeint, et les personnages rééls qu'il met en scène. Mais c'est un film qui effectivement traîne sur sa longueur, et manquant tout de même de personnalité. Effectivement, Fincher y résonne presque comme absent, hormis son travail du cadre toujours maniaque. C'est malheureusement très académique, et l'émotion ne s'invite que très rarement. Le personnage principal promet un parcours flamboyant d'impertinence et de révolte, en prise avec un univers oppressant et obsédant, mais tout avance avec un peu trop de tiédeur. Les intentions semblent presque absentes, donnant à l’œuvre un caractère quasi documentaire, ce qui est un peu dommage, car on sent tout de même une volonté d'incarner ce regard critique sur un système dominant et manipulateur. Peut être manque(t(il de points de vue. Celui de Mank n'est en tous cas pas suffisant. Explorer Hearst davantage aurait été passionnant et aurait peut être affirmé un peu plus les intentions de Fincher, d'un point de vue moral au moins, et narratif aussi. Un film sans doute à revoir, une fois explorées les circonstances réelles de son sujet. Intéressant mais pas ouf non plus.

Simon Riaux - Rédaction
05/12/2020 à 20:56

@Cépafo

Merci pour les compliments !

Non j'ai arrêté de me ronger les ongles il y à quelques mois et j'ai eu envie d'en prendre soin. Et puis voilà, je trouve ça joli.

Cépafo
05/12/2020 à 19:50

Grand Film . Fincher est décidément l'un des meilleurs au Monde. Ce n'est pas un cinéma qui plaira à tous. J'ai vraiment aimé ce film. Bien que je ne crois pas aux oscars et autre récompenses(sauf pour Bong Joon Ho qui m'a redonné espoir à ces fallacieuses ceremonies) je pense que Fincher pourrait casser la baraque avec ce film. un second oscar pour Oldman peut etre??? En tout cas grand moment de cinéma.La dernière partie du film est meilleure que la première.

Très belle vidéo Simon Riaux. Belle explication.

Mais j'aimerais qu'on parle d'un sujet beaucoup plus important et vital à mes yeux.

La présence surprenante de ces mains emplit de vernis à ongle.

Un hommage tacite à Eliott Page???

Tuk
05/12/2020 à 15:29

Etant fan de Citizen Kane, j'ai hate de voir ce film....

votre commentaire