Justice League : le scandale est-il en train de tuer la carrière de Joss Whedon ?

Antoine Desrues | 26 novembre 2020
Antoine Desrues | 26 novembre 2020

Joss Whedon a annoncé se retirer de la série The Nevers par HBO. Une conséquence du scandale Justice League ?

Depuis le succès massif du premier Avengers, son réalisateur Joss Whedon a connu quelques revers. Pourtant, le créateur adulé de Buffy contre les vampires semblait bien parti pour devenir le nouveau roi intouchable d’Hollywood. Mais la réalisation compliquée d’Avengers : L'Ère d'Ultron (qui l’a probablement poussé à quitter le navire Marvel) et le succès énorme des volets suivants (réalisés par les frères Russo) n'ont été que la première étape d’un futur peu radieux.

Alors que Zack Snyder s’est retrouvé contraint de déléguer les reshoots de la version cinéma de Justice League, Joss Whedon avait pris la relève, quitte à révéler un résultat hétérogène pour lequel les fans l’ont rendu responsable (alors qu’il est loin d’être le seul à blâmer pour ce montage à la Frankenstein).  

Et ce n’est pas tout, puisque depuis l’échec spectaculaire du film de super-héros DC et l’annonce du Snyder Cut, les coulisses de ce chaos créatif ont refait surface. L’acteur Ray Fisher, qui incarne Cyborg, a accusé à plusieurs reprises Joss Whedon d'avoir créé un environnement de travail toxique, au point que Warner ait lancé une enquête interne.  

 

Photo Ray FisherRay Fisher en a après la Warner...

 

Entre temps, l’auteur est néanmoins retourné vers ses premières amours : la télévision. S’il n’avait rien créé dans le domaine depuis la série Marvel : Les Agents du S.H.I.E.L.D., Joss Whedon s’était associé à HBO pour co-écrire et réaliser The Nevers, récit de science-fiction montrant des femmes victoriennes acquérir d’étranges pouvoirs. Prévue pour sortir en 2021, la série réunira notamment Laura Donnelly, Olivia Williams et Nick Frost.  

Mais les ennuis sont loin d'être terminés puisque le site Cinemablend a révélé que le créateur de la série a décidé de quitter le projet, pourtant très avancé. Si HBO a publié un communiqué sobre, laissant supposer un commun accord, et insistant sur une date de sortie en 2021, Whedon a mis en avant une fatigue due au contexte sanitaire, et bien entendu aux divers événements évoqués plus tôt, à demi-mot : 

 

PhotoJoss Whedon sur le tournage d'Avengers : L'Ere d'Ultron

 

“Cette année de défis sans précédent a impacté ma vie et mon point de vue de manières que je n’aurais jamais soupçonnées. Et si développer et produire The Nevers a été une expérience joyeuse, je réalise que le niveau d’engagement requis pour aller de l’avant, combiné avec les enjeux physiques liés au fait de faire une si grande série durant une pandémie, est trop fort à gérer sans que le travail ne commence à en souffrir. [...]

Je suis réellement fatigué, et me retire pour diriger mon énergie vers ma propre vie, qui est aussi sur le point de connaître des changements excitants. Je suis très fier du travail que nous avons rendu ; je remercie mes extraordinaires acteurs et collaborateurs, et HBO pour l’opportunité de donner vie à un nouveau monde étrange. The Nevers est un véritable travail d’amour, mais après plus de deux ans de dur labeur, l’amour est tout ce qu’il me reste à offrir. Elle ne disparaîtra jamais, a-t-il précisé.  

 

Photo Joss WhedonÇa sent les ennuis par là-bas !

 

Si l’on ne doute pas de la difficulté que représente une telle production dans le contexte actuel, le départ de Joss Whedon pose nécessairement certaines questions. Aurait-il été poussé vers la porte par HBO suite à l’avancée de l’enquête de Warner (qui possède la chaîne câblée) sur le tournage de Justice League ? Ou bien le réalisateur a-t-il choisi de lui-même de faire profil bas ? 

C’est en tout cas ce que pense Ray Fisher. Le comédien, très présent sur les réseaux sociaux pour faire entendre sa voix sur l’affaire, n’a pas attendu pour donner son opinion sur la situation : 

“Je n’ai pas l’intention de laisser Joss Whedon utiliser la vieille tactique hollywoodienne d’un 'départ', d’un 'retrait' ou d’une 'fuite' pour couvrir son comportement horrible. L’enquête menée par le groupe WarnerMedia bat son plein depuis trois semaines. C'en est indubitablement la conséquence. 

 

Le scandale Justice League est définitivement en train de faire tomber des têtes, et il ne serait pas étonnant que Joss Whedon voie sa carrière connaître un sacré frein à partir de maintenant. Pour rappel, le cinéaste devait également réaliser le film Batgirl pour Warner, avant de se rétracter - et le projet est depuis plus ou moins oublié. Nous ne pouvons bien évidemment pas nous prononcer sur sa culpabilité ou son innocence, mais nous continuerons de suivre l’affaire de près.  

En attendant, on défendra toujours la géniale série Buffy contre les vampires, y compris certains de ses épisodes mal-aimés.  

Tout savoir sur Justice League

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Ben
30/11/2020 à 02:03

Il me tarde que le Snyder cut sorte. Il va être pire que le film actuel ou tout aussi mauvais. Peut-être que les gens verront que Whedon n'est cause de rien...

Flo
28/11/2020 à 12:56

@Andarioch1, oui ils auront leur Snyder Cut... Mais avec toujours Amber Heard et Ray Fisher dedans. Suffisant pour gâcher l'intérêt du film à chacune de leurs apparitions.
Un truc auquel Warner/HBO n'a pas pensé... La seule chose qui compte étant d'entretenir le Buzz pour avoir des clients en l'absence de rentrées d'argent substantielles grâce à des blockbusters ciné (c'est pas avec le film d'Harley Quinn que...). Bref, ils s'en fichent de qui est vraiment "coupables" ou pas, ou de qui est ou non compétent... Ce qui compte, c'est de protéger l'entreprise, quitte à en sacrifier certains au passage, même de manière injuste.

Andarioch1
27/11/2020 à 20:35

Outre l'affaire, que je trouve ridicule, la haine de certain envers Whedon m'agace prodigieusement. Elle vient en grande partie de son whedon's cut dont il n'avait probablement rien à battre, mais nombreux sont ceux qui oublient volontairement Buffy, Firefly, Toy's story et le premier Avenger qui est souvent considéré comme l'un des 3 meilleurs films du MCU. Je ne parle même pas de son génial passage sur les Astonish X-men (en BD). C'est un réalisateur tout à fait correct mais surtout un scénariste très inspiré. Alors ok, vous avez la haine contre lui (c(est con mais je comprends), mais redressez vous, vous allez l'avoir votre Snyder's cut.
ça vous remettra peut-être un peu les idées en place et, apaisés, vous reconnaitrez alors les mérites de Whedon.
Tiens? Voilà que je rêve tout haut...

Mika
27/11/2020 à 14:07

Et Firefly. Vous n'avez pas le droit de ne pas citer Firefly !

Mike
27/11/2020 à 13:35

@life is hard

J'approuve à 200% tes dires

Flo
27/11/2020 à 13:26

C'est clair : d'un côté un hystérique qui en fait des caisses, de l'autre un rouquin qui était sous pression mais qui n'a au final ni battu ni tué personne... En comparaison, "l'affaire Johnny Depp", c'est du Jack l'Éventreur. Et Warner/HBO, des gens qui ont la trouille à cause du contexte dans lequel se trouvent financièrement leurs comptes, et qui ainsi se soumettent... Les faits sont là, bien visibles.
Et vous continuez à avoir des doutes sur l'intérêt de cette "affaire", proche du néant absolu ? Soyez des adultes, appelez un chat un chat. ;-)

Ezhirel
27/11/2020 à 12:29

Les conséquences sont peut-être un peu exagérées, comme d'habitude dans le cinéma, mais s'il pouvait ne plus toucher aux films de super-héros, j'irai pas m'en plaindre. Ses deux films Avengers sont de gros navets (au même niveau que Justice League). J'ai jamais compris leur succès, surtout le premier Avengers qui est encore pire que le second, y'a une énorme hallucination collective avec ce film...

Pseudonaze
27/11/2020 à 06:52

Pourquoi Ray Fisher n'est pas conseillé par un avocat qui lui demanderai très certainement d'arrêter de twiter des accusations aussi peu argumentés... RAS LE BOL de ces réseaux À-sociaux dans lesquels tout à chacun peut déverser son fiel en toute impunité, twitter, facebook, instagram=sac à vomi.

L'hebdo geek youtube
27/11/2020 à 01:25

Vous me fautes rire, le seul la qui détruit sa carrière c'est Fisher, vous pouvez être sur que plus personne ne voudra bosser avec lui après ça. Et il le sait, alors il est vexé car il pensait que cyborg serait le '' grand rôle '' de sa vie etnon au final. La Snyder cut ni changera rien alors il fait ça. Un gamin vexé voilà ce qu'il est

Xbad
26/11/2020 à 21:16

Je ne comprends RIEN à cette histoire, quels sont les reproches exactement ? Ambiance toxique mais en détail on parle de quoi??

Plus

votre commentaire