Après le désastre Hellboy, Neil Marshall de retour aux monstres à la The Descent

Geoffrey Crété | 3 novembre 2020
Geoffrey Crété | 3 novembre 2020

Neil Marshall (The Descent, Dog Soldiers) prépare The Lair, un film d'horreur avec des monstres qui donne bien envie.

Fut un temps où le nom de Neil Marshall rimait avec les loups-garous de Dog Soldiers, les bestioles des cavernes de The Descent, les Mad Max en furie de Doomsday et les guerriers barbares de Centurion. Comme un Christopher Smith (Creep, Triangle), le réalisateur britannique s'était placé parmi les nouveaux espoirs du cinéma de genre, avec une approche old school du sang et des monstres.

Exporté aux Etats-Unis, il avait signé des épisodes de Game of Thrones, Hannibal, Westworld et Perdus dans l'espace, et ce n'était qu'une question de temps avant qu'il se retrouve à la tête d'une production hollywoodienne. La sentence a pris la forme de Hellboy et si l'idée était belle sur le papier, le résultat a été douloureux à l'écran.

Bancal dans son ADN de suite-reboot après les deux films de Guillermo del Toro, fruit d'une production de toute évidence chaotique où il a perdu le contrôle, ce nouveau Hellboy a fini dans le mur, pour être un giga-bide (moins de 45 millions au box-office mondial pour un budget officiel de 50). Autant dire que tout espoir (ou désespoir) de suite a vite été enterré.

 

photo, David HarbourRed is Dead

 

Heureusement, Neil Marshall continue sa route, et n'avait d'ailleurs pas attendu Hellboy pour ça puisqu'il a créé avec l'actrice Charlotte Kirk (également sa compagne) une société de production, Scarlett Productions. Le duo a déjà emballé The Reckoning, une histoire de chasse aux sorcières après l'horreur de la Grande Peste de Londres, centrée sur une jeune veuve accusée et torturée.

Le cinéaste continue en revenant encore plus vers ses premières amours, puisqu'il va enchaîner avec The Lair. Et le pitch donne très envie puisque ce sera tout simplement l'histoire d'une pilote de l'armée britannique, qui s'écrase en Afghanistan et se réfugie dans un bunker rempli de monstres moitié humains, moitié aliens, et entièrement avides de chair fraîche. Et les bestioles vont la suivre tandis qu'elle s'enfuit vers une base américaine.

 

photoDoggy Style

 

Dans un joli communiqué qui transpire l'excitation, Neil Marshall a déclaré : "Si The Reckoning était un drame gothique témoignant de la force et résilience des femmes, alors The Lair est mon vrai retour à l'horreur sanglante et au genre de l'action dans le style de Dog Soldiers, The Descent et Doomsday.

Je fais quelque chose de super effrayant, haletant et fun. C'est un pur spectacle, une attraction pleine d'adrénaline, spectaculaire et bruyante, inspirée par des classiques comme Aliens, le retour, Predator et The Thing et leur utilisation incroyable des effets pour les créatures. Avec une nouvelle race de créatures terrifiantes, The Lair sera un film monstrueusement hargneux et vorace."

 

photoLe mal-aimé Doomsday

 

En voilà une bien belle note d'intention, qui prend le risque de se placer dès le départ dans l'ombre de James Cameron, John McTiernan et John Carpenter, ainsi que le travail des maquilleurs et autres magiciens comme Rob Bottin et Stan Winston.

Pas de date de sortie pour The Lair, mais il rejoint instantanément la liste de nos grosses attentes. Avec un grand espoir : que Hellboy n'ait été qu'une malheureuse sortie de route pour Neil Marshall. Et on attend toujours une sortie française pour The Reckoning.

Tout savoir sur Hellboy

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Mx
03/11/2020 à 20:40

En terme d'originalité et de mise en scène, il est clair que smith enfonce marshall, mais néanmoins, marshall demeure attachant, le mec n'a pas fait et ne fait pas de chefs d'œuvres, on est d'accord, mais ses films demeurent de bonne séries b, dog soldiers, the descent, doomsday (même si j'aime moins celui-là), le scénar tient toujours sur un timbre-poste, et là the laid, à la lecture du ptich, on dirait une version militaire de the descent, une nana, une touche de survival, des grottes, des monstres, des militaires qui vont se firtter avec des monstres (ct déjà le cas dans dog soldiers, et surtout aliens, de cameron!!), faut pas chercher l'originalité avec lui, c'est du cinoche très référencé, point barre!!

pour la suite de dog soldiers, très curieux, en effet, le à l'époque du premier, il n'était pas connu, donc il ne pouvait prétendre à un budget conséquent, maintenant, il peut se permettre d'avoir bien plus, ce qui pourrait donner des meilleurs loups-garous, de meilleurs sfx, et j'en passe!!

alulu
03/11/2020 à 19:49

Comme Numberz, une préférence pour Christopher Smith. Severance, Black Death et Triangle que du bon. Par-contre à part The Descent, le reste de la filmo de Neil Marshall, je n'accroche pas mais pas qu'un peu.

zetagundam
03/11/2020 à 19:22

Malgré un certains nombre de défauts, notamment certains CGI indignes, son Hellboy était franchement divertissant et ne méritait pas toute cette haine.
IL faut également avouer que je n'approuve aucune passion pour le diptyque de Del Toro et de son cinéma tout court

Kyle Reese
03/11/2020 à 19:20

Traumatisé à l'époque de The Descent, un des meilleurs survival de l'époque, grosse claque, je n'ai pas été plus loin dans sa filmo, Dog soldiers me semblait un peu trop bis, j'aurai peut être dû, mais je reconnais qu'il a fait de très bons épisodes de GOT et Westworld.

Djeto
03/11/2020 à 19:10

Pourtant je kiff son Hellboy perso.

Mx
03/11/2020 à 19:00

c loin d'être son meilleur, pourtant, tu devrais matter black death!!

Numberz
03/11/2020 à 18:54

Severance bon sang pour Christopher Smith. Je kiffe ce film...

Mx
03/11/2020 à 15:13

Ha neil marshall, le retour aux sources!!

le voilà encore embarqué dans ce qui s'annonce comme un bon gros monster-movie, et si certains lui reprocheront son manque d'audace et surtout d'originalité, ce qui il est vrai n'a jamais été son point fort, c'est finalement le projet parfait pour lui, une touche de survival, des grottes, une héroïne qui s'annonce badass, et surtout des gros monstres dégueu, vous avez dit the descent??!!

Par ailleurs, il est en pleine discussion au sujet d'une éventuelle suite à dog soldiers, il se pourrait bien que l'on ait enfin une suite à ce bon gros films de loups-garous, fantasmée par les fan depuis près de 20 ans, kevin mc kidd et sean pertweee seraient sur le coup également!

Mx
03/11/2020 à 15:07

Ha neil marshall, qui continue à faire des films de geeks pour les geeks, et finalement, c'est tout ce qu'on lui demande!!!

On peut lui reprocher de ne pas chercher 12 à 14heures, mais après tout, c'est le mec derrière dog soldiers, the descent et doomsday!!

voilà encore un pitch qui sent bon la série b d'antan, les guns, et les monstres bien vicieux!!

et toujours pour rester sur marshall, il est fait état de discussions sérieuses à propos de dog soldiers 2 que les fans attendent depuis près de..20 ans, marsahll est en discussion avec sean pertwee et kevin mc kidd, deux acteurs du premier!!

votre commentaire