Le mal-aimé : Doomsday, le trip bis et post-apocalyptique de Neil Marshall

Simon Riaux | 18 mai 2019
Simon Riaux | 18 mai 2019

commentaires

Hildegarnic
20/05/2019 à 15:13

Je me rappelle l'avoir vu et très vite oublié sauf deux choses : Rendre Two Things de Fine Young Cannibals encore plus cool qu'il ne l'était déjà et Rhona Mitra. Cette femme est d'une beauté et d'un charisme effarant

Pat
20/05/2019 à 12:49

Dommage car dans son genre ce film est extra.

Geoffrey Crété - Rédaction
19/05/2019 à 22:50

@Sharko

Ecran Large ne vous impose rien. Déjà parce que vous êtes libre de penser, lire, voir, aimer et détester ce que vous voulez. A priori, il faudra plus qu'un petit article un samedi pluvieux pour détruire votre libre-arbitre.
Et ensuite, parce qu'on ne parle à peu près jamais de ce film, donc si on voulait "l'imposer", on serait bien mauvais.

Vous n'aimez pas, on aime. On écrit un article dans la rubrique adaptée pour "fêter" Hellboy. Vous venez dire que vous n'aimez pas. Rien de spécial ou d'incroyable.

PS : on est loin d'être les seuls à aimer.

zebular
19/05/2019 à 17:55

Revu hier, après avoir lu ce mal-aimé. Rien à retenir de ce film aux choix idiots. Passons sur l'actrice sans talent et les nombreux appuis forcés à John Carpenter. Du fils qui en veut à son père et qui va créer sa propre communauté de cannibales pour une raison obscure et surtout parce qu'il sentait bien que un papa ça ment. Mais le coup du hangar à la Indiana Jones qui se transforme quasi en boutique Hassan Cehef, achève définitivement ce film. Enfin, toujours rassurant de savoir que dans un pays dévasté et sans électricité, il y aura toujours du réseau pour téléphoner. Un nanar quoi.

MX
19/05/2019 à 17:54

28 MOIS PLUS TARD???

WTF!!

werner
19/05/2019 à 16:55

La blague… Je viens à l’instant de revoir le film (que j’avais adoré) après au moins 4-5 ans sans l’avoir revu. Je cherchais des critiques sur le net, et je tombe sur celle ci publié hier !

Et, elle formule en grande partie ce que je pense du film mais que je serais bien incapable d’écrire !

Perso, j’ai adoré. Je considère ça comme de la super série B. J’étais (et je suis encore) total amoureux de Rhona Mitra que je trouve parfaite et, effectivement, sculpturale et sexy en diable. Pas une seconde je ne remettrais en question sa capacité à mener à bien des soldats, cette mission, et le film.

Et, non, je ne me suis pas ennuyé une seule seconde ! Oui, la fin, les gros plans tout ça, la voiture pas abîmé, on sent que ça cloche un peu, mais ce n’est pas très grave, c’est dynamique, c’est vivant, on sent une grosse application à fournir un film de genre de grande qualité. Pour moi, la mission est réussie.

Je ne savais pas que c’était Marshall qui avait réalisé Centurion. Ça, par contre, c’est un autre rythme, mais on sent bien le gamin amoureux de l’écosse et du mur d’adrien qui s’est fait ses films lorsqu’il était petit et qui les réalise aujourd’hui.

Sharko
19/05/2019 à 15:53

Il faut vraiment que Ecranlarge arrête de nous imposer ce sous Mad Max, totalement oublié et réhabilité par personne sauf vous. Mad Max Fury Road l'ayant définitivement enterré.
Comme l'ont si bien dit Boddicker et pepe, c'est ennuyeux à mourir. Rhona Mitra est loin d’être une grande actrice et elle est bien plus charismatique dans Beowulf et Underworld 3. La guerrière tatoué aurait du être l'antagoniste du film au lieu du punk mais elle disparait après un combat de 30 secondes. Il vaut mieux revoir 28 mois plus tard.
L'échec n'est pas une surprise quand on sait qu'il est sortie en même temps que Iron Man.

Mx
19/05/2019 à 15:40

Pas le meilleur marshall à mon goût, la première partie du film est la meilleure, et le film digère mal ses influences.

Je préfère dog soldiers, ou the descent.

Le Waw
18/05/2019 à 22:46

Mon Neil Marshall préféré.

TomTom
18/05/2019 à 22:09

Un gros gros WTF mais la partie hommage Mad Max 2 est jouissive :-)

Plus

votre commentaire