Soul : après Mulan, le prochain Pixar sortira directement sur Disney+

Déborah Lechner | 9 octobre 2020 - MAJ : 09/10/2020 09:54
Déborah Lechner | 9 octobre 2020 - MAJ : 09/10/2020 09:54

Sans réelle surprise, Disney a décidé de sacrifier la sortie en salles de Soul pour basculer le film d'animation de Pixar sur sa plateforme de streaming. 

Si la pandémie de Covid-19 a privé les spectateurs de salles obscures et considérablement décharné l'affiche de 2020 (qui ne compte plus que le prochain Wonder Woman 1984 comme blockbuster), Disney semble bien décidé à regarder l'industrie partir en fumée après avoir caché l'extincteur. L'euthanasie des exploitants a commencé avec le passage d'Artemis Fowl sur Disney+, bien que le véritable séisme ait été la sortie du très attendu Mulan de Niki Caro directement sur la plateforme de streaming (à l'exception de la Chine où il a floppé). 

Comme on le voyait venir à des kilomètres, la sortie de Mulan n'était malheureusement pas un cas isolé, et la nouvelle stratégie mise en place par Disney s'appliquera aussi au prochain Soul de Pixar, qui ne permettra donc pas aux cinémas de renflouer les caisses à l'approche de Noël. Si l'annonce est un nouveau coup de massue asséné par Mickey, elle n'a cependant rien de surprenant.

 

photoMulan rentre à pieds de Chine

 

En septembre dernier, alors qu'il était question de repousser Black Widow une nouvelle fois (ce qui a fini par arriver), le studio était également en train d'envisager toutes les possibilités concernant le film de Pete Docter, qui avait alors peu de chances de maintenir sa sortie le 25 novembre en France (le 20 aux États-Unis). Une des options était évidemment une sortie directement sur Disney+, ce que le studio a fini par confirmer.

Au lieu de repousser sa sortie en salles en attendant leur réouverture, Soul arrivera ainsi le 25 décembre sur Disney+, mais contrairement au remake de Mulan, il ne sera pas accessible en VOD Premium, mais disponible sans frais supplémentaires sur le catalogue de SVoD, de quoi ameuter une nouvelle vague d'abonnés. Bob Chapek, le nouveau boss de Disney, s'est d'ailleurs exprimé sur le sujet, sous couvert de bonnes intentions totalement vaseuses :

 

photoDisney à la recherche de son âme

 

"Nous sommes ravis de partager l'âme spectaculaire et émouvante de Pixar avec le public de Disney+ en décembre. Un nouveau film original de Pixar est toujours une occasion spéciale, et cette histoire vraiment chaleureuse et humoristique sur les liens humains et la recherche de sa place dans le monde sera un régal pour les familles qui pourront en profiter ensemble pendant les fêtes de fin d'année".

En attendant de voir comment Soul va rétablir ou enfoncer les finances de Disney qui s'est déjà séparé de 28 000 employés, la bande-annonce du film d'animation est toujours disponible de ce côté. Les premières critiques de Mulan, prévu gratuitement pour le 4 décembre en France sur Disney+, se trouvent quant à elles de ce côté

Tout savoir sur Soul

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

JoeStaline
13/10/2020 à 11:47

@Opale
Il ne faut pas abuser des matières grasses, donc je me contente de peu ^_^

Opale
11/10/2020 à 11:28

@joestaline heureux que nous ayons pu te faire passer un bon week-end. Il t'en faut peu, c'est bien.


10/10/2020 à 12:22

@ Numberz

Et pourquoi cela ?
J'ai hésité à m'abonner à ce service mais en voyant leur catalogue série, films et aussi les documentaires NatGeo, j'ai estimé que faire une crise d'anti-américanisme primaire n'avait aucun sens en voyant la quantité et surtout la qualité des programmes proposés. Revoir tout Pixar, les courts métrages et les inédits de la collection Sparks, cela ne se refuse pas. Pareil pour revoir les vieux Disney pour moins de 10 euros par mois. On y trouve aussi de vraies pépites méconnues comme Gravity Falls qui est un bijou scénaristique.

Non, franchement, les postures idéologiques sont ce qui se fait de pire.

JoeStaline
10/10/2020 à 10:27

Bonjour le niveau, entre ceux qui vont faire boycotter Disney à leurs enfants (cette blague, bon courage les gars !) et les néo-spécialistes en économie qui ne comprennent pas comment on fait une étude de marché avant de lancer un produit, vous m'avez fait mon week-end. Merci !

Opale
10/10/2020 à 09:12

@m@x, une fois de plus, on discute, on débat on ne "pleurniche" pas. Si considérer que la situation actuelle ne rabat pas les cartes d'une industrie en pleine mutation alors autant faire du tricot... Le cinéma, terme générique pour ce média, va être bouleversé par cette pandémie, les habitudes de distribution vont changer avec des bons et des mauvais côtés, les exploitants doivent se remettent en question. Marre des raccourcis faciles de certains, prompts a insulter ou dénigrer alors que ce qui se passe devrait intéresser toute personne aimant le cinoche!
@Eddie Felson, tu a bien de la chance, j'habite en province, salle correcte, tarifs identiques aux tiens mais public pas terrible du tout, absolument pas respectueux des autres:(

Sébastien
10/10/2020 à 02:07

Disney ne tiendra jamais en supprimant les sorties cinéma de ses films.
On ne rentabilise pas Mulan, En avant et Soul quand on touche seulement 2% de la population en abonnements VOD et qu'on offre pour ZERO 3 exclusivités.
Disney vient de perdre largement plus d' 1 milliard de dollars sur ces 3 films qu'ils ne récupéreront JAMAIS. Sachant que Disney+ n'est disponible que dans un nombre limité de pays.
Sans compter l'absence de médiatisation autour de la sortie évènementielle des films qui provoquera un désintérêt et un oubli rapide dans la mémoire des gens.

Quant aux salles, je comprends parfaitement les critiques concernant certaines personnes mal élevées. Mais le phénomène n'est pas nouveau.

Ensuite, s'il faut s'abonner à 10 canaux différents pour au final voir une dizaine de films et autant de séries, où est l'économie?
Le fait de rendre "propriétaire" chaque studio ferme automatiquement l'accès à 3/4 du public.
Vous achèteriez 10 ordinateurs avec 10 systèmes d'exploitations différents pour pouvoir jouer à 10 jeux différents?

Enfin, si on prend en compte la disparition de l'effet "nouveauté" au bout d'un an ou 2, il n'est même pas certain que le nombre d'abonnées soit suffisant sur le long terme.
Au bout d'un an, quand vous aurez fait le tour du catalogue, si rien ne vient maintenir l'intérêt, vous allez continuer à payer un abonnement mensuel pour voir 3 films par an???
Au prix de l'abonnement actuel, il est impossible que Disney tienne économiquement.

Eddie Felson
09/10/2020 à 17:19

« L’enfer c’est chez les autres! »
À vous lire, au regard de vos conditions de projection détestables, ça m’a l’air d’être assez vrai!
En province, pas de chieurs en salle, le ticket à 5,90€ et des salles modernes équipées au top... vive la Province;)

Numberz
09/10/2020 à 17:15

Adieu blu Ray steelbook. Mon dieu, ça va faire un trou dans la collection DVD et blu Ray du pitchou ça. Hors de question de mettre Disney +

Simon Riaux - Rédaction
09/10/2020 à 16:56

@Camille

Les cinémas peuvent bénéficier d'aides et de soutiens dans certains cadres précis (modernisation des équipements, etc), mais il est faux d'affirmer qu'ils sont subventionnés, ou que de l'argent public leur permet de se prémunir des risques économiques croissants de leur secteur.

Still Water est annoncé chez nous pour janvier 2021.

Camille
09/10/2020 à 16:50

Dans mon ciné, c surtout festival et films gauchistes. Ils viennent enfin de propiser "Antoinette ds les Cévennes". Moi c les horaires déja qui ne conviennent pas à la vie d'auj. C 20h ou 20h30, donc je ss encore au travail et le dimance c fermé. Donc pareil, je préfère regarder au calme à la maison avec casque. Je considère que je contribue au cinéma vu que j'achéte des dvd. Des fois ils font des soirées avec tel vieux film et personne ne vient... Mais qu'on soit 3 ou 15 ds la salle, ils s'en moquent puisqu'ils sont subventionés (le prix est 1/2 moins cher qu'en ville). Si en ce moment ils n'ont personne, ça les arrange, c la faute du covid, jamais ils ne réfléchissent à ce qui proposent.
#EL : vous auriez des nouvelles de "Stillwater" avec Matt Damon dans le sud (Marseille je crois). On devait pas l'avoir pour décembre, 1 an après "Le Mans 66" ?Merci.

Plus

votre commentaire