Mulan sur Disney+ : pour le studio, ce ne serait que le début

Mathias Penguilly | 3 septembre 2020 - MAJ : 03/09/2020 14:41
Mathias Penguilly | 3 septembre 2020 - MAJ : 03/09/2020 14:41

La sortie du film sur la plateforme SVoD de Disney a provoqué un petit tremblement de terre. Et si ça devenait la norme ?

"Un cinéaste ne fait jamais un film pour qu'il soit visionné sur iPad", d'après Xavier Dolan. Le nouveau remake Disney ne fait pas exception et pourtant, la firme a décidé de sacrifier la sortie en salles de Mulan afin de s'essayer au format VOD Premium. Autrement dit, le film sera (très) bientôt disponible pour les abonnés de sa plateforme de streaming qui accepteront de payer un frais supplémentaire d'une trentaine de dollars à moins qu'ils attendent jusqu'au 4 décembre (où il sera disponible gratuitement sur Disney+ partout dans le monde). 

Beaucoup d'exploitants s'inquiètent du revirement de Disney et de la possibilité de voir se multiplier les films en VOD Premium à l'avenir. Le studio se veut rassurant... sans pour autant les contredire. Et si Mulan n'était que le premier ?

 

photoÀ l'assaut du catalogue Disney+

 

À la veille de la sortie internationale du film, le producteur Jason Reed (Alice au Pays des merveillesHannah Montana, le film) a donné une interview au magazine Deadline dans laquelle il donne son avis sur la stratégie de Mickey Mouse :

"Je n'ai pas fait partie de la décision [...]. Je pense qu'on se trouve dans une période extraordinaire et je ne pense pas que ce qui se produit pendant une pandémie crée un précédent pour ce qui se passera à l'avenir. Néanmoins, je pense vraiment que la pandémie a accéléré les plans de ce qu'on voyait déjà précédemment [...]."

Voilà une belle réponse bien langue de bois, qui ne devrait pas vraiment rassurer les exploitants. D'après Jason Reed, Mulan n'est pas le premier d'une longue série, mais juste le dernier en date et il se peut que Disney multiplie donc ce type de format à l'avenir. Après tout, le studio avait déjà choisi la sortie streaming pour le remake en prises de vue réelles de La Belle et le Clochard.

 

photoDes remakes à la pelle sur Disney+ ?

 

Plus tard dans l'entretien, le producteur a décrit le nouveau modèle qu'il perçoit dans l'industrie et ça ne devrait vraiment pas plaire aux défenseurs du cinéma indépendant :

"Je ne pense pas que ça va continuer avec un modèle rigide, mais je pense qu'on va voir des exploitants et des distributeurs obligés de trouver un moyen d'optimiser chaque unité. Et si c'est un petit film indépendant avec un public très spécifique, et bien, le streaming pourrait alors être la meilleure approche pour qu'il touche le plus grand nombre de gens. Si c'est un gros film spectaculaire qui demande vraiment une sortie en salles, et bien, peut-être sera-t-il diffusé en salles pendant longtemps, peut-être sera-t-il diffusé pour une durée courte avant de passer en VOD Premium..."

Reed crédite ensuite la grippe espagnole pour avoir amorcé une transition importante aux États-Unis : la disparition d'un système d'exploitation avec uniquement des cinémas familiaux, indépendants, au profit de gigantesques chaînes d'exploitants. La Covid-19 pourrait donc être un vrai renouveau pour l'industrie, mais pas sûr que les propriétaires de salles s'en réjouissent.

 

photoMulan rend les armes

 

Autrement dit, Nolan et Marvel au cinoche, Dolan et Blumhouse sur votre portable. Il s'agit d'une analyse assez binaire de la situation, et pas forcément en adéquation avec la stratégie actuelle de Disney - Mulan n'est-il pas un énorme blockbuster spectaculaire ? Elle a néanmoins le mérite d'assumer la tentation de Disney d'éviter plus souvent la sortie en salles au profit d'un format VOD Premium beaucoup plus lucratif.

Mulan de Niki Caro sera diffusé dans le monde entier à partir de demain, le 4 septembre 2020, par le biais de la plateforme Disney+. Seule exception pour l'instant : en France, le film sera diffusé beaucoup plus tard sur la plateforme mais sans coûts supplémentaires.

 

Affiche française

Tout savoir sur Mulan

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Sébastien
05/09/2020 à 19:58

Payer 10, 20 ou 30 euros pour voir des films dans des conditions déplorables? Trains, voitures, téléphones, voisins, micro-ondes, écran 4K acheté à Lidl, enceintes Boulanger, salon de 20m2...
Mais bien sûr!

Marc
04/09/2020 à 10:30

Je pense que le cinéma reste un support emprunt d'une certaine noblesse et de grandeur (sur le plan symbolique et matériel).

Donc je crois que DIsney va garder au cinéma les "grands évènements" du type film star wars, Réunions avengers, ou les gros Pixar du type toy story. Le cinéma reste le support adapté pour marquer l'évènement.


En revanche, les autres films plus "petits" et moins évènementiels iront sur Disney +. On parle ici de certaines adaptations en live actions, de film Marvel solo plus accessoires dans dans la saga (type Ant Man...

Eddie Felson
04/09/2020 à 07:11

« Nolan et Marvel au cinoche, Dolan et Blumhouse sur votre portable »... bon, vu comme ça, j’irais au ciné tous les 2,3 ans, parce que moi & Marvel!!!... triste époque qui va nous imposer nos passions en petit format!

Edge
04/09/2020 à 04:31

Je sais plus combien c'était, 30 dollars pour le VOD premium ? Pour une famille avec enfants, ou un groupe de potes, ça peut faire sens. Les places plein pot sont tellement chères maintenant. Sinon, à part le fait de ne pas avoir à se déplacer, pas grand intérêt, àa me reviendrait plus cher pour voir le film sur un écran plus petit. J'espère que l'expérience cinéma continuera, c'est bien différent de visionner un film à la maison. Mais à 11-12 euros la place, aïe...

PatrickJammet
03/09/2020 à 22:18

D'après certains, il y aurait trop de Chinois dans le casting. Fakenews? Désolé, plus cela va, moins j'ai du mal à avaler du pop-corn.

the riddler
03/09/2020 à 19:13

Bientôt la fin des cinémas alors ?

votre commentaire