Mourir peut attendre : James Bond sera-t-il le sauveur de 2020 après le problème Tenet ?

La Rédaction | 19 septembre 2020
La Rédaction | 19 septembre 2020

Alors que l'industrie américaine fuit de plus en plus la fin d'année, terrifiée par la pandémie et ses retombées économiques, James Bond tient bon.

Lorsque la pandémie s'est montrée plus sévère en Europe et aux États-Unis, à l'orée de la si rentable période estivale, les différents gros studios ont mis en place des stratégies très variées. Certains ont préféré ne pas prendre de risques et reporter leurs productions à l'année prochaine. C'est le cas d'Universal par exemple, avec le mastodonte Fast & Furious 9, décalé de presque 12 mois. Grand bien leur en a pris, car la situation s'est entre-temps bien dégradée, pas aidée par une population américaine capable de transformer une menace virale en conflit politique.

Ses concurrents ont pour la plupart choisi de s'avancer de quelques mois à peine, parfois bien forcés de se montrer optimistes à cause de la densité impressionnante de leur calendrier. Ainsi, Disney a décalé l'intégralité de la nouvelle phase des films du MCU. Pire encore, selon les exploitants excédés par cette stratégie : la firme s'est résolue à sortir quelques-unes de ses plus grosses armes (comme Mulan) directement sur son service de SVoD, Disney+. Quant à Warner, ils ont décidé de s'improviser sauveurs de l'industrie en dévoilant le très attendu Tenet le plus tôt possible.

 

photo, Robert Pattinson, John David Washington, Himesh PatelWarner essayant d'inverser le temps

 

Quel choix a été le plus payant ? Selon les estimations actuelles, Mickey (ou Picsou) semble prendre l'aval dans le duel. Desservi par des critiques un peu moins bonnes que prévu, Tenet n'a pas autant rapporté qu'il l'aurait voulu, notamment aux États-Unis. Le semi-échec de l'expérimentation d'exploitation intra-Covid n'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd, et on assiste à un nouvel exil des quelques blockbusters encore prévus pour la fin d'année. Greenland est décalé outre-Atlantique, Halloween Kills se prend un an de retard et Candyman suit.

Même chez Warner, on panique, preuve que Tenet a été décevant. Conjuring 3 : sous l'emprise du diable est reporté au 4 juin 2021 et Wonder Woman 1984 au 25 décembre prochain, menaçant donc directement Dune, qui risque bien d'être décalé à son tour. Les amateurs de super-héros objecteront que Black Widow est toujours prévu pour le 28 octobre de cette année, mais pour combien de temps ? Des rumeurs relayées par des magazines aussi sérieux que Variety anticipent un nouveau report du film de Cate Shortland, en plus de la possible sortie sur Disney+ de Soul.

 

Florence PughÇa Pugh pour Black Widow

 

À ce rythme, il ne va rester que Mourir peut attendre, le dernier James Bond, pour faire péter quelques buildings dans les salles obscures. En effet, alors que tout le monde s'enfuit ou élude la question de la date de sortie, le long-métrage musclé de Cary Fukunaga repart au front de la promotion, avec une bande-annonce et surtout une nouvelle affiche (visible ci-dessous) qui arbore fièrement le mot "Novembre".

Serait-ce une tentative de la MGM et d'Universal de rassurer un public avide de blockbuster ? La place que prend cette indication temporelle sur le visuel est plutôt révélatrice. En plus de sauver le monde, James Bond sauvera-t-il aussi l'été des multiplexes ? Réponse en novembre, ou lors de la prochaine débandade hollywoodienne.

 

Affiche

commentaires

MystereK
23/09/2020 à 08:01

Pour ceux qui parlent de vaccin, une fois trouvé, il faudra entre 1 et 2 ans minimum pour que la populatoin pusse en bénéficier. Je vois mal repousser ces grands films pendant encore 2 ans. Les films sortiront dans un contexte endémique avec les précautions nécessaires dans les salles.

Ethan
20/09/2020 à 20:53

Les sociétés de production ont plutôt intérêt à repousser les sorties.

Regardez par exemple Mission impossible 7 dont le tournage est en cours!

Il ne sortira pas avant un vaccin tout simplement.

Si ça continue il y aura moins de films à gros budget en préparation

John Dee
19/09/2020 à 16:46

Apres:
Live and let Die 1973,
A view to Kill 1985
Licence to Kill 1989
Tomorrow never Die 1997
Die another Day 2002
No Time to Die 2020 ,
Covid 19 to Kill James Bond 2021

coco
19/09/2020 à 15:09

Ils ont qu'a le sortir sur Disney + ..

Matrix R
19/09/2020 à 14:20

Espérons que l'agent de sa Majesté pourra relever le défi. Sinon pour Tenet, il n'y a que faire inversion pour rentabiliser

Ethan
19/09/2020 à 13:12

La plupart des films seront repoussés tant qu'il n'y aura pas un vaccin

AffreuxSaleEtMechant
19/09/2020 à 12:24

Si le James Bond sort en salles en novembre, ça me parait carrément suicidaire. Le film a coûté dans les 250 millions, cela veut dire qu’il lui faudra entre 600 et 700 millions pour se rembourser...
Dans le contexte actuel, avec la remontée du Covid en Europe, je ne vois comment ils peuvent atteindre un tel chiffre. On dirait un chant du cygne de la part de la MGM et United Artists, a moins qu’il soit contractuellement obligé de le sortir, avant d’être racheté par Apple, puisque ça fait des mois qu’ils négocient ensemble.

Ozymandias
19/09/2020 à 11:58

^^

En tout cas bien envie de le voir ce James Bond, j'espère que sa sortie sera maintenue !

Eddie Felson
19/09/2020 à 11:54

@Ozymandias
Euh, lui, .... Jammet! ;)

Ozymandias
19/09/2020 à 11:41

@PatrickJammet

Sinon ça va ?

Plus

votre commentaire