Tenet est le film le plus complexe à monter de l'Histoire, selon Christopher Nolan

Mathias Penguilly | 11 août 2020
Mathias Penguilly | 11 août 2020

À quelques jours de la sortie du mystérieux blockbuster, Nolan et son équipe entretiennent la hype en décrivant ses effets spéciaux très particuliers.

Pour clore cette saison estivale particulièrement vide en films à (très) gros budget, Tenet prépare son atterrissage dans les salles de cinéma mondiales, avec l'espoir, qui sait, de dynamiter un box-office en grande difficulté. Pour l'instant, peu d'éléments ont été dévoilés quant à l'intrigue de ce film d'espionnage : on sait qu'il met en scène John David Washington et Robert Pattinson et qu'il dépeint une agence mystérieuse, capable d'inverser le cours du temps et dont la mission et d'empêcher... la Troisième Guerre mondiale (évidemment). Quelques rumeurs circulent également sur la signification du nom cryptique du film, mais rien n'a encore été confirmé par le cinéaste.

Les premières images qui nous sont parvenues, en revanche, montrent des effets spéciaux impressionnants qui nous donneront certainement de belles scènes d'action, très élaborées. Ces derniers jours, le réalisateur et son équipe ont justement expliqué comment ces effets ont été réalisés et quelles difficultés cela a posé au montage.

 

photoPourquoi faire de fausses explosions quand on peut en faire des vraies ?

 

On le sait, Christopher Nolan entretient une relation ambivalente avec la technologie. Fervent opposant aux plateformes de streaming, il s'est posé en héraut de la cause d'une expérience cinématographique plus traditionnelle, en salles, et il est devenu porte-drapeau du format IMAX. Il n'aime pas beaucoup les effets spéciaux informatisés et préfère généralement les réaliser de manière plus organique, en recourant à des éléments de décor naturel ou à des maquettes par exemple. Pour Tenet, il s'est même octroyé un plaisir coupable en faisant exploser un véritable avion de ligne.

À ce sujet, le cinéaste a d'ailleurs plaisanté au micro d'ICG Magazine, une revue spécialisée, éditée par la guilde internationale des chefs-opérateurs en déclarant que "l'aspect visuel du film est immense, mais [que] le nombre de plans avec effets visuels numériques est probablement plus faible que pour la plupart des comédies romantiques".

 

photo, Robert Pattinson, John David WashingtonCeci n'est pas une comédie romantique... n'est-ce pas ?

 

Évidemment, cela complique la tâche des monteurs, et ce n'est pas Jennifer Lame, la cheffe de montage de Tenet qui dira le contraire. Dans les colonnes d'ICG Magazine toujours, le réalisateur a ainsi explicité :

"Travailler pour la première fois avec la monteuse Jen Lame a été un vrai plaisir. Je blaguais avec elle la première fois qu'elle est venue sur le fait que ce serait le film le plus compliqué à monter - et je ne suis pas sûr qu'elle me contredirait aujourd'hui [rires]."

La monteuse n'en est pourtant pas à son coup d'essai : nommée aux BAFTA en 2016 pour son travail sur Manchester by the Sea, de Kenneth Lonergan, elle a également travaillé avec Ari Aster sur Hérédité et Midsommar ainsi que sur tous les films de Noah Baumbach depuis Frances Ha. Ses travaux, néanmoins, étaient moins des films d'action que des films plus ou moins indépendants, centrés sur la psychologie des protagonistes. Lame a donc reconnu auprès d'ICG que passer aux films d'action était un vrai défi :

"Les films sur lesquels j'avais bossé jusqu'à présent étaient plus centrés sur les personnages, donc j'aimais bien avoir des scènes plus intimistes à monter. Je me suis retrouvée à passer beaucoup de temps sur les moments calmes tout en étant, peut-être, un peu intimidée par l'action.

 

photo, John David WashingtonLe montage sur Tenet, un sacré sac de nœuds à démêler pour Jen Lame

 

Pour passer au-dessus de ça, j'ai commencé à imaginer l'action comme un moyen de pousser l'intrigue vers l'avant, d'expliquer et d'étoffer le parcours d'un personnage. Quand Chris [Nolan] a vu que les scènes d'action m'intimidaient, il a réitéré ce point : l'histoire est toujours la force motrice du film."

On peut donc s'attendre à ce que Tenet ait également quelques scènes intimistes entre les protagonistes ; si vous vouliez un film d'action trop bourrin, passez votre chemin... ou pas : les cinémas ont besoin de nous pour sauver la saison, ne l'oublions pas. Après de nombreux reports, la sortie du film a été fixée au 26 août 2020, soit dans quasiment deux semaines jour pour jour. D'ici là, n'hésitez pas à aller jeter un œil à nos dossiers rétrospectifs sur la carrière du cinéaste britannique.

 

Affiche française

commentaires

Oldskool
14/08/2020 à 08:35

A un moment le génie c'est cool mais au lieu de se palucher sur la complexité d'une intrigue faudrait voir à faire des films avec un minimum de clefs pour que le spectateur puisse comprendre un minimum. Avoir une fin ouverte et se laisser porter par son imaginaire c'est une chose, mais que tout le film soit un début, un milieu et une fin incompréhensible c'est autre chose (et ça semble bien être le cas encore une fois)... Quand tu penses que même les acteurs disent qu'ils n'ont rien compris... Après s'il y a des génies qui comprennent tellement son cinéma tant mieux... les autres sont donc des abrutis et doivent passer leur chemin...

Altaïr
13/08/2020 à 13:05

Non mais les commentaires c'est une belle brochette de pseudo-critiques qui veulent se démarquer pour exister, du fin fond de leur salon minable, ne font rien d'autre que détester gratuitement sans arguments. Nolan est un génie, il vaut mieux s'en rendre compte maintenant que dans 50 ans comme d'habitude.

LeConcombreMoisi
13/08/2020 à 08:53

Encore un film où il mettra la musique à fond pour masquer la vacuité de sa mise en scène.

RamiValak
12/08/2020 à 00:59

Si ça peut flatter son ego, pourquoi pas, qu'il se vante autant qu'il veut de son sens de la narration complexe, ça ne l'aidera pas à les mettre en scène.

Chronus
11/08/2020 à 21:52

J' adore Nolan mais ses films sont souvent compliqués et demande souvent un 2eme visionnage. Vu comment " Tenet" est annoncé cela va être encore le cas. Cela me fait un peu peur pour apprécier ce film en salle

Marc
11/08/2020 à 18:56

j'ai vu la Bande annonce de TENET dans une salle avec un Écran Large et un son qui ma décollé du siège , ok ce film a l'air génial mais si le spectateurs va décrocher vu le aller retour du temps il faut s'accrocher pour comprendre le déroulement du film et pas perdre en route les spectateurs. Tempête du cerveau assuré.

alulu
11/08/2020 à 18:06

@m@x

Sur Interstellar, c'est tout un pan, des tranches de vies qu'il a loupé. Le perso n'a pas vieillit, ce qui n'est pas le cas de sa fille qui à fait sa propre vie. Le perso joué par Matthew McConaughey le ressent assez vite, ceux qui entourent sa fille ne sont pas les siens, tout comme l'époque d'ailleurs. Le décalage temporel à fait de lui un étranger et forcément les retrouvailles ne peuvent pas êtres grandioses avec la belle fin hollywoodienne qui va avec. Comme on dit chacun voit midi à sa porte.

brucetheshark
11/08/2020 à 16:54

"Les films sur lesquels j'avais bossé jusqu'à présent étaient plus centrés sur les personnages"... Eeeeuuuuh... Lol?

m@x
11/08/2020 à 15:47

Eddie : Tu n’es pas d’accord mais cela est un fait , Nolan ne sais pas donner de sentiments a ces personnages et pour la grande majorité on se moque de ce qui peux leurs arriver.
Oscars a interstellar ou le personnage principal tente de rentrer a tout pris et voir sa fille et quand il arrive enfin, tout le monde s’en moque (spectateurs comme acteurs)

Poiuyt :
Toi tu dois pas t’y connaitre bcp en cinema .

Memento, est un film linéaire ou le montage fait le tout, pas trop trop difficile a monter. Mais cela rends très bien pour une 2ème film si je me rappel.

Tenet sans Zimmer risque de perdre un grand atout pour donner de l’importance aux images.

Nolan est un super technicien et aime le cinéma mais il est sur vendu

alulu
11/08/2020 à 15:42

@Cacouac

Le film est loin d’être intuitif, ça doit être plus compliqué à monter.

Plus

votre commentaire