Les nouveautés films et séries à voir sur Netflix ce week-end

La Rédaction | 17 juillet 2020 - MAJ : 17/07/2020 18:38
La Rédaction | 17 juillet 2020 - MAJ : 17/07/2020 18:38

Netflix balance à tout va nombre de films et séries dans son catalogue chaque semaine, sans qu'on les remarque ou que la plateforme ne l'annonce officiellement. Chaque fin de semaine, Ecran Large reviendra donc sur quelques nouveautés ajoutées par Netflix dans son catalogue, films et séries confondus, originaux ou pas, dans une liste non exhaustive.

Alors, quels sont les films et les séries à ne pas manquer ce week-end sur la plateforme de streaming ?

Si vous aimez le cinéma d'action, voici le meilleur du genre sur Netlflix.

Les meilleurs films et séries d'horreur Netflix, c'est par ici.

Et le meilleur de la science-fiction Netflix, c'est dans ce dossier.

Vous pouvez aussi voir la liste des meilleures séries Netflix sur Cinetrafic.

 

Logo Netflix

  

CURSED : LA REBELLE

Ça parle de quoi ? Armée de mystérieux pouvoirs et d'une épée légendaire, une jeune rebelle unit ses forces et celles du mercenaire Arthur pour sauver son peuple.

Pourquoi il faut la regarder ? Parce que sur le papier le projet est assez excitant. Tirée du livre éponyme écrit par Tom Wheeler et surtout Frank Miller (à qui l'on doit notamment la saga Sin City300 ou l'étrange RoboCop Versus The Terminator), la série est censée revisiter les origines de la légende arthurienne et notamment le mythe d'Excalibur : que se serait-il passé si l'épée magique avait choisi une reine ? Le pitch était donc intrigant, et avec ces deux showrunners à la barre, la série pourrait envoyer du lourd visuellement.

Avec en plus un joli casting, notamment la trop rare Katherine Langford et le charismatique Peter MullanCursed était très prometteuse. Et même si en réalité, on a trouvé l'ensemble décevant, l'univers de Camelot pourrait bien vous convaincre ce week-end de vous engouffrer dans le mythe arthurien.

Notre critique de la saison 1

 

 

RENCONTRE FATALE

Ça parle de quoi ? Une avocate est prise au piège dans un cruel jeu du chat et de la souris quand une soirée avec un ancien camarade devient une obsession qui menace tous ceux qu'elle aime.

Pourquoi il faut le regarder ? Les années 80 ont eu Liaison fatale. Les années Netflix, Rencontre fatale. Dans la plus pure (et prude) tradition des thrillers-sur-l'obsession-amoureuse, qui offre régulièrement des choses plus ou moins proches du téléfilm ou du navet (Rivales, Fear, Obsessed, Feu de glace...), il y aura désormais Nia Long qui affronte un Omar Epps obsédé par elle, et leur quasi adultère.

Si un mix entre la série You et l'esthétique de Cinquante nuances de Grey vous intrigue plus que ça ne vous donne des fous rires nerveux, inutile de résister à la tentation du divertissement érotico-gogol de Netflix. Avec un peu de chance, ce sera amusant pour un vendredi soir avec deux litres de vin et un plaid Ikea.

 

Photo Nia Long, Omar EppsUne Covid-Party

 

DUNKERQUE

Ça parle de quoi ? En mai 1940, soldats et civils tentent dans un ultime espoir d'évacuer par voie terrestre, marine et aérienne l'armée britannique et ses alliés encerclés à Dunkerque.

Pourquoi il faut le regarder ? Sorti en 2017, le film de guerre de Christopher Nolan est rarement cité parmi les plus appréciés de sa filmographie. Et pourtant; il demeure l'un des plus aboutis dans la forme, et l'un des plus intéressants dans le fond. En effet, le metteur en scène s'est emparé d'un genre ultra-codifié et d'un conflit représenté des centaines de fois à l'écran, pour mieux éprouver son style, et essayer de renouveler cet univers, en faisant une véritable proposition de mise en scène.

Sorte de réponse à Il Faut Sauver le Soldat Ryan, Dunkerque s'ouvre sur une introduction sèche et réaliste, pour avancer progressivement du côté de l'abstraction. Plutôt que de chercher à capturer fidèlement la réalité de la catastrophe militaire historique qu'il filme, le réalisateur s'oriente petit à petit vers un pur trip expérimental, où l'image, le temps, le découpage et le montage s'allient pour générer une vision sensitive de la guerre, une réflexion viscérale sur l'atomisation de la société engendrée par le conflit. Le résultat est un condensé d'immersion et d'ambition stylistique.

 

Photo Kenneth BranaghKenneth Branagh dans Dunkerque avant un retour dans Tenet

 

À VOIX HAUTE

Ça parle de quoi ? Ce documentaire suit un groupe d'étudiants qui se préparent pour le concours de prise de parole Eloquentia organisé chaque année par l'Université Paris 8, à Saint-Denis.

Pourquoi il faut le regarder ? Il y a quelque chose de très édifiant, de très encourageant à écouter des concours d'éloquence, cet art très français, incontournable dans un grand nombre de nos grandes écoles et universités. Souvent l'apanage des études de droit et de lettres, l'éloquence est de plus en plus perçue comme un instrument, un art estudiantin qui permet d'abattre tous les murs, toutes les barrières et toutes les incertitudes.

Récemment, l'éloquence a été mise en scène comme un vecteur d'émancipation et de dialogue (au cinéma, avec Le Brio), voire comme un outil de divertissement (à la télévision, avec Le Grand oral). Ce film propose une autre lecture encore, le documentaire. Il suit les élèves de l'Université de Saint-Denis, entrainés par l'avocat et grand orateur Bertrand Périer. Pour les parcours de ces apprentis beaux-parleurs, pour la force des mots capables à eux seuls de créer joie, peur, tristesse et colère, pour la fierté et la puissance que confère cet art théâtral à tout orateur, À voix haute mérite le détour à coup sûr.


PhotoLes amphis blindés, un passé lointain après le Covid

 

SOMBRE DÉSIR

Ça parle de quoi ? Alma, mariée, cède à la tentation lors d'un week-end d'escapade. L'histoire vire au drame et l'amène à remettre en question ce qu'elle sait de ses proches.

Pourquoi il faut la regarder ? Le succès massif de Cinquante nuances de Grey et tout récemment de 365 jours n'en finit pas de faire des petits, et c'est au tour du Mexique de se risquer au thriller érotique, aujourd'hui sous forme de série. Les amateurs de cinéma érotique risquent une nouvelle fois de s'ouvrir les veines devant ce condensé de proto-fantasmes qui s'annonce pour le moins sage et propre sur lui.

Il n'empêche, on demeure assez curieux de voir comment une production mexicaine va s'emparer d'un sous-genre ultra-codifié, dont les paradoxes sont en soi un sujet plutôt intéressant. En effet, combiner les ingrédients du polar bon marché et celui de l'érotisme soft est beaucoup moins aisé qu'il n'y paraît, et les souvenirs de Basic Instinct ou encore Liaison fatale sont encore vifs dans beaucoup de mémoires. Enfin, comment parvenir à concilier l'appétit de transgression qui fonde le genre érotique avec la dimension souvent très conservatrice du Mommy porn ? On se demande bien comment la série va y répondre.

 

PhotoSexcrimes ou Netflixcrimes ?

  

ET AUSSI...

Le Smoking...

 

RETROUVEZ LE RECAP COMPLET DES NOUVEAUTÉS NETFLIX CHAQUE SEMAINE ICI.

 

 

Affiche officielle

commentaires

Wolf
18/07/2020 à 14:36

"Le Smoking" est trop naze. Je me demande pourquoi il est pas arrivé plus tôt sur Netflix.

Dale
18/07/2020 à 09:08

"Le Smoking" est trop naze. Je me demande comment il a pu atterrir sur Netflix.

votre commentaire