Mourir peut attendre : la sortie repoussée du prochain James Bond va coûter très cher

Déborah Lechner | 6 mars 2020
Déborah Lechner | 6 mars 2020

L'épidémie de coronavirus affecte grandement l'industrie cinématographique et le prochain James Bond n'y a pas échappé en repoussant sa sortie de sept mois. 

La MGM et Universal n'ont pas le droit à l'erreur pour le 25e volet de James Bond qui doit péter tous les records de la saga au box-office. Toutes les conditions étaient d'ailleurs réunies pour attirer du monde en salles et franchir à nouveau la barre du milliard de dollars dans le monde après Skyfallentre le dernier tour de piste de Daniel Craig dans le rôle de l'agent 007, l'introduction d'une agente 00 avec Lashana Lynch, le retour de plusieurs personnages importants et surtout une date de sortie qui assurait au film de ne pas entrer directement en concurrence avec aucun autre blockbuster (Les Nouveaux mutants sortant le 1er avril et  Black Widow le 29).

Mais Mourir peut attendre a pris de plein fouet l'épidémie de coronavirus qui sévit actuellement. Le film de Cary Fukunaga a d'abord annulé son avant-première à Pékin qui devait se tenir avec tout le casting, en plus de l'importante tournée publicitaire en Chine qui devait suivre. Dans le pays où s'est déclaré le virus, pratiquement toutes les salles de cinéma ont fermé leurs portes, causant déjà près de 2 milliards de pertes par rapport à l'année dernière sur la même période.

 

photo, Daniel CraigSortir peut attendre 

 

Pour ne pas se priver du box-office chinois (qui a rapporté 83 millions à Spectre en 2015) et des possibles autres salles de cinéma qui risquent de fermer dans le monde, Mourir peut attendre a préféré décaler sa sortie de sept mois, pour novembre prochain, quitte à tomber dans le sillage du très attendu Eternals du MCU.

D'après The Hollywood Reporter, ce report de date coûtera cher à la production, entre 30 et 50 millions de dollars. Mais la décision est logique quand on sait que Mourir peut attendre pourrait perdre 30% de son box-office mondial (soit 300 millions s'il atteignait le milliard par exemple) en maintenant son lancement à l'affiche en avril prochain. Il faut dire que le film a misé sur une promo particulièrement coûteuse (en plus des 250 millions de budget officiel) avec notamment un spot pour le Super Bowl à 4,5 millions de dollars et les producteurs n'ont pas forcément envie de voir tout ça anéanti par les aléas de l'actualité.

Pour l'instant, aucune date précise n'a été annoncée pour les salles de l'Hexagone, mais Mourir peut attendre sortira en Angleterre le 12 novembre et aux États-Unis le 25 novembre. En attendant, pour se tenir au courant des répercussions du coronavirus en France, c'est par là et pour en savoir plus sur le prochain Festival de Cannes qui risque aussi l'annulation, c'est par ici. 

 

Affiche française

Tout savoir sur Mourir peut attendre

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Gros film de Noel
09/03/2020 à 01:38

Au contraire ca sera Le gros film événement de cette fin d'année

Sanchez
07/03/2020 à 12:22

C’est d’une connerie abyssale . Ils pensent perdre des spectateurs mais repousser le film à si loin va avoir un effet catastrophique tant la hype autour du film va retomber comme un soufflet . Tout ça pour cette connerie de virus

NRA
06/03/2020 à 17:33

Et si dans 7 mois la "crise" de ce fameux Coronavirus n'est pas passée ? Et si toutes les productions suivaient la même logique ?

Raoul
06/03/2020 à 15:26

L'avenir leur donnera raison... ou pas. Drôle de décision qui coutera quoi qu'il en soit une centaine de millions (la promo à refaire).

Flo
06/03/2020 à 15:12

...Mais il s'agit d'un film aux studios associés, via EON Productions (qui je fait que des Bond, mais de manière très espacée).
Et avec en plus des artistes connus pour les expérimentations à sa conception (même Zimmer, pourtant appelé en urgence). Un film un peu trop exotique dans la galaxie de Bond, quitte à heurter. Surtout que ça sera le tout dernier de Craig... autant dire que ça ne plairait pas à tout le monde, ni à tous les fans.
Son report peut aussi lui servir, le temps de lui offrir une promo plus "dorlotante" ?

seanfoo
06/03/2020 à 14:48

Vous dites que le rapport coûtera entre 30 et 50 millions de dollars la prod. Je me demandais à quoi correspond ces montants , est-ce le prix des bobines ? des affiches ?de la coke des scénaristes ?

Madolic
06/03/2020 à 14:20

@CH
je me suis posé la même question !

TomAndré
06/03/2020 à 13:23

@CH

Peut-être !

CH
06/03/2020 à 11:11

Question peut être stupide, mais la promo n'a pas été inutile du coup ? ne vont t'il pas devoir quasiment repartir de 0 dans 4/5 mois (doublant donc un budget promo surement déjà énorme)? 7 mois de décalage c'est long pour le grand public qui ne suit pas forcement l'actualité du cinéma comme les fidèles d’écran large....

votre commentaire