Star Wars IX : après le flop des Derniers Jedi, Disney veut absolument s'imposer en Chine

La Rédaction | 21 octobre 2019 - MAJ : 21/10/2019 17:26
La Rédaction | 21 octobre 2019 - MAJ : 21/10/2019 17:26

Star Wars 8 avait été un flop en Chine, et Disney-Lucasfilm lancent une manoeuvre promo pour que L'Ascension de Skywalker rectifie le tir.

Avec la sortie de Star Wars : L'Ascension de Skywalker en décembre, c'est d'une certaine manière l'avenir de la saga qui se joue. Le public va-t-il vraiment déserter et bouder la galaxie après un Star Wars : Les Derniers Jedi qui a tant énervé certains fans ? La conclusion annoncée de toute la saga jusque là sera-t-elle à la hauteur ?

Comment Disney et Lucasfilm vont-ils continuer à traire la vache spatiale après ça, avec une paire de trilogies annoncée et une continuation de l'univers sur Disney+ (la série The Mandalorian arrive le 12 novembre), après le bide de Solo : A Star Wars Story ?

 

porgsStar Wars face à la Chine

 

Parmi les facteurs du futur succès ou échec de l'épisode IX, un point important : la Chine. Réservoir à dollars et public de plus en plus énorme, le pays a résisté à l'appel de la Force. Les Derniers Jedi n'y a récolté que 42 millions, contre 69 pour Rogue One : A Star Wars Story et 124 pour Le Réveil de la Force.

Inutile de trop charger le film-punching-ball de Rian Johnson : la saga est largement méconnue en Chine, puisque les films originaux n'y sont jamais sortis, et que la prélogie a eu une exploitation très discrète. Reste que l'image de la saga est si fragile et problématique sur ce territoire que Solo : A Star Wars Story avait été retitré Ranger Solo - ce qui ne l'a pas empêché de sombrer encore plus, avec moins de 17 millions.

Et pour éviter un nouveau désastre en Chine, et gonfler le box-office, Disney a lancé une manoeuvre : la publication de livres Star Wars, en partenariat avec Tencent China Literature.

 

 

Si le nom de Tencent vous parle, c'est normal : c'est une énorme société chinoise spécialisée dans les services internet et mobiles, qui s'est imposée dans le cinéma avec sa filiale de production et distribution Tencent Pictures. En quelques années, cette compagnie a été plus ou moins lourdement impliquée dans Warcraft, le commencementKong : Skull IslandWonder WomanBumblebeeVenomMen in Black : International et Terminator : Dark Fate.

Tencent et Disney s'associent donc pour publier quarante e-books inédits en Chine, mais déjà sortis dans le monde occidental. Tout sera entièrement gratuit pendant une semaine. Les deux géants se sont aussi payé les services d'un écrivain très connu en Chine sous le nom de His Majesty the King, pour offrir une toute nouvelle histoire Star Wars, avec "des caractéristiques chinoises", "des éléments chinois et des méthodes de narration propres à la Chine".

 

photo, Daisy Ridley, Adam DriverLa Chine, Hollywood, et au milieu : le public

 

Tencent a partagé son enthousiasme dans un communiqué, tandis que Disney a déclaré avoir hâte d'amener le vaste univers de Star Wars dans les mains des Chinois.

Personne n'est dupe : tout ceci est un coup marketing malin, et il s'agit ici de s'associer à un leader chinois pour s'imposer sur le marché (China Literature a 217 millions d'utilisateurs mensuels selon ScreenRant). Tencent a le bras long et l'avoir dans la poche permettra à Star Wars : L'Ascension de Skywalker d'arriver en terrain plus accueillant. Difficile de ne pas imaginer que ce deal ne comprend pas une présence médiatique pour la sortie du film, par exemple.

Si tordre un univers pour l'adapter à un certain marché est l'une des facettes les plus cyniques et grotesques du cinéma hollywoodien, ça n'a rien de nouveau : régulièrement, le scénario d'un blockbuster incorpore un décor ou un personnage, dans le cadre d'une coproduction.

Le film de J.J. Abrams sortira le 18 décembre en France. Il n'a pas encore de date en Chine.

 

Babu FrikUne nouvelle créature pour Star Wars 9

commentaires

Fran
19/11/2019 à 22:16

Une daube sans nom mais m ont écœuré des star wars

Rebof45
22/10/2019 à 01:32

Pour que le film fonctionne, il faudrait juste changer les acteurs et que quelqu'un comme Marvel s'occupe de produire.

Nash
22/10/2019 à 00:13

En même temps pour attirer le public, il faudrait qu'ils proposent un bon film plutôt que cette daube d'épisode VIII

Cartman
21/10/2019 à 22:34

Je retourne regarder l’épisode 2 de la dernière saison de South Park.

Sébastien
21/10/2019 à 21:16

C'est là qu'on voit que Star Wars aux mains de Mickey, c'est du caviar jeté aux cochons. Le Coca goût chinois, prochainement dans vos distributeurs.

La majorité silencieuse
21/10/2019 à 20:33

Tiens la Chine Boycott déjà.
Ils sont fort ces chinois...

L'Indien zarbi à moitié a poil.
21/10/2019 à 19:32

Écœuré.

Plissken59
21/10/2019 à 18:20

Et là un membre de l'équipe du film commente sur Hong-Kong et le film se fait bannir en chine.

lol
21/10/2019 à 18:06

Ils doivent vraiment flipper pour les Résultats financier de devoir se soumettre aux chinois et à des productions concurrentes pour marcher :/

KyloRen
21/10/2019 à 17:59

Le stratégie marketing en chine n'à jamais été bon quelquesoit la prélogie, trilogie originale et même la postlogie, les chinoix ne sont en général pas fan de cette univers tout simplement...
On à qu'à regardez que même les précédents star wars sortent que maintenant alors qu'on est clairement avec le 7,8 et maintenant le 9.

En tout cas vivement the rise of skywalker qui va conclure cette belle saga et une belle continuité qui mois me satisfait particulièrement, vive star wars !
Star wars à ses default et ses qualités mais ca c'est dans tout les star wars !

Plus

votre commentaire