The Predator : un personnage disparait du film à cause de son acteur, délinquant sexuel

Christophe Foltzer | 7 septembre 2018
Christophe Foltzer | 7 septembre 2018

Plus le temps passe, plus la sortie se rapproche et plus on se demande à quoi va ressembler le Predator de Shane Black. Entre reshoots et coupes, le voilà qui doit encore surmonter une épreuve.

The Predator sortira le 17 octobre au cinéma et il nous inquiète autant qu'il nous excite. Il faut dire aussi qu'il n'a pas eu un parcours des plus simples puisqu'il a quand même été contraints de faire des reshoots plus d'une fois, changeant notamment son troisième acte ainsi que la mort de certains personnages. Il y a quelques semaines, nous apprenions que le personnage interprété par Edward James Olmos disparaissait complètement du film pour des raisons de rythme. Mais voilà qu'aujourd'hui, c'est un autre acteur qui se voit coupé, pour une toute autre histoire.

 

photo edward james olmosEdward James Olmos, sacrifié

 

A quelques jours de la présentation du film au Festival de Toronto, le L.A. Times nous apprend donc que la Fox vient de décider de couper totalement du film le personnage interprété par Steven WIlder Striegel, qui parageait une scène avec Olivia Munn. La raison ? Munn a appris le mois dernier que le comédien était en réalité un déliquant sexuel répertorié, suite à son arrestation en 2010 dans une affaire de détournement de mineur. Striegel avait en effet plaidé coupable et reconnu avoir tenté de forcer une fille de 14 ans d'avoir des relations sexuelles avec lui via Internet. Le comédien avait purgé une peine de 6 mois de prison.

Olivia Munn a tout de suite fait remonter l'info à la Fox qui a pris les devants comme l'un des porte-paroles l'explique dans un communiqué : "Notre studio ignorait tout du passé de Monsieur Striegel lorsqu'il a été engagé. Nous ne savions rien au moment du casting à cause des limitations légales qui empêchent les studios d'enquêter sur le passé des acteurs."

 

photo Steven StriegelSteven Wilder Striegel (© Paul Archuleta/FilmMagic/Getty Images)

 

Le souci, c'est que Shane Black, qui est l'ami du comédien depuis 14 ans, était au courant de cette affaire et n'a pas jugé bon d'en parler au moment de son engagement. Selon lui, il souhaitait aider un ami qu'il pensait avoir été pris dans une situation douteuse et assume pleinement cette décision avant de revenir sur ses propos dans un nouveau communiqué :

 

photoUn autre genre de Prédateur

 

"En voyant les communiqués de ce matin, il apparait que malheureusement j'ai été trompé par un ami que je voulais croire me dire la vérité lorsqu'il m'a expliqué les circonstances de son inculpation. Je crois profondément à la seconde chance mais quelque fois vous découvrez quelque chose qui n'est pas aussi garanti que vous l'espériez.

Après en avoir appris davantage sur sa déclaration sur l'honneur, les retranscriptions et les détails autour de la peine infligée à Steven Striegel, j'ai honte de moi. Je m'excuse auprès de tout le monde, j'ai laissé Steven évoluer à leurs côtés sans même leur laisser le choix."

Une bien triste histoire qui montre aussi à quel point c'est tendu à Hollywood en ce moment. En espérant qu'au final, tout cela ne porte pas préjudice au film.

 

commentaires

caribou
07/09/2018 à 20:11

Pauvre Shane Black , obligé de désavouer un pote sympa. Mais pas de problème , de toute façon il ne pourra pas sauver le film vu qu'il en est le réalisateur. Même les frères Farrelly auraient été un bien meilleur choix pour un film Prédator.

Rorov94
07/09/2018 à 20:05

@mysterek
Si,si.MOI je l'ai vu (ainsi que d'autres films)et c'est la version finalisée!par contre je ne me rappel pas avoir vu l'acteur sus-nommé dans le métrage.
J'ai posté en conséquence sur EL.
JE confirme la bonne qualité du produit à plusieurs niveaux:sfx,vfx,décors,photo,montage fluide et lisible et ultra gore...
Petit bémol:j'accroche pas aux punchlines de Black.
Par contre,le rôle du gosse est bon.
Quand au(x) caméo(s)...

DarkRevan75
07/09/2018 à 17:34

Qu'on viré une personne accusé de, comme pour jouer of cards etc ...je comprends.
Qu'on viré une personne qui a déjà payé pour sa peine, ça veut dire qu'il peut tout aussi bien devenir dealeur ou autres. Merci Olivia Munn avc ton intervention qui a servi à rien, qui a réparé rien. Pas constructive la Olivia Munn, et grosse balance poucave mdr

MystereK
07/09/2018 à 16:26

"Non,décidément,ce super film qu'es THE PREDATOR n'aura pas le sort qu'il mérite."

Il n'est même pas sorti, impossible de dire si c'est un super film ou pas, à moins que vous voyagiez dans le temps ou que vous ayeiz une boule de crystal, mais dans les deux cas, vous n'âuriez pas besoin de vous inquiéter.

La seule chose qui a un lien avec The Predator à Wall street sont les actions de la Fox et de Disney.

"Putain de chasse aux sorcières." Ce n'est pas de la chasse au sorcières, c'est avéré puisque comdamné ! Est-ce que vous aimeriez savoir que votre collègue de travail est un délinquant sexuel sur mineur ? Moi non.

"Un violeur reste un violeur, ce n'est pas un accident de parcours."
C'est contradictoire avec mes propose du dessus, mais oui, si un violeur reste un violeur (on ne peut pas effacer le passé, il y a beaucoup de violeurs qui ne violent plus. Tout dépends du contexte, si c'est un problème psychiatrique avec des impulsions ou une action opportuniste, etc... on ne discute pas de ces chose là dans connaitres les dossiers, chaque cas doit être examiné et évalué séparement.

Andarioch
07/09/2018 à 16:04

dis donc Corléone, c'est pas la première fois que tu te fais voler ton pseudo, non?

ieberg
07/09/2018 à 15:08

shane black aussi a une tete de pedophile

corleone
07/09/2018 à 15:07

je tiens à signaler que le commentaire du faux corleone ci-dessous n'est pas le miens

Chris
07/09/2018 à 14:55

@ Andarioch ,
Je préfère ce type d'argument aux autres, profondément stupides.
Mais j'ai quelque-chose à y opposer : le droit est une réponse humaine à des problèmes humains, pas une description tangible et objective du réel. Or le réel impose que l'on passe par la psychiatrie avant de juger. La psychiatrie est une médecine basée sur la science qui elle ne répond pas par l'émotif et/ou ne passe pas par un filtre idéaliste sur un sujet aussi grave (du moins pas en France).
Alors j'entend votre argument mais je n'y adhère pas. Un violeur reste un violeur, ce n'est pas un accident de parcours.

Gage
07/09/2018 à 14:30

Hé ben voilà, pourquoi vous vous emmerdez à créer un monstre alors que vous en aviez un vrai sur le plateau ?

Andarioch
07/09/2018 à 13:38

@ Chris: délinquant sexuel est un terme de droit, nullement un terme psy, et tu pourras trouver des centaines d'exemples de type qui se sont mal comporté et ne récidive pas.
ça n'excuse pas son comportement passé mais à partir du moment où il a payé il n'y a aucune raison de penser qu'il recommencera.
C'est pas comme les commentaires débiles. Là il y a du multi récidiviste^^

Plus

votre commentaire