The Predator : un personnage vient de disparaitre entièrement du film

Créé : 6 août 2018 - Christophe Foltzer
Affiche
108 réactions

Ce n'est pas qu'on veuille jouer les oiseaux de mauvais augure, mais on sait reconnaitre quand un film a des problèmes et que personne ne nous le dit clairement. Les reshoots sont généralement un gros indice, surtout lorsqu'ils se produisent trois mois avant la sortie en salles.

The Predator est au final un film qui semble beaucoup se chercher. En tout cas, beaucoup plus que ce qu'il annonçait à la base du temps où le réalisateur Shane Black répandait ses intentions dans la presse et sur les réseaux sociaux avant le tournage. Depuis, on l'entend beaucoup moins. Il faut dire aussi que relancer l'une des franchises préférées des fans de science-fiction et d'horreur n'est pas une mince affaire, surtout avec les casseroles qu'elle se traine.

 

photoUn troisième acte entièrement retourné de nuit pour être plus efficace

 

Si les quelques minutes que nous avons pu voir le mois dernier ne nous ont pas totalement convaincus, nous gardons quand même à l'esprit qu'il reste encore un peu plus de deux mois au film pour corriger le tir et que, de toute façon, des extraits ne représentent jamais la qualité de l'intégralité du métrage. Ce qui nous inquiète plus, par contre, c'est l'annonce d'un nouveau tournage peu après. Si bien, entendu, le contenu de ces reshoots demeure secret, cela ne nous rassure pas vraiment et témoigne d'une production globalement chaotique, genre une bonne bataille entre Shane Black et la Fox pour trouver le ton adéquat et s'assurer le succès pour en faire au minimum une trilogie.

Et ce n'est pas la nouvelle d'aujourd'hui qui va nous rassurer puisque nous apprenons, via le site Dark Horizons, qu'un personnage entier vient d'être purement et simplement dégagé de l'histoire. Ainsi donc, le général à la retraite incarné par le légendaire Edward James Olmos ne sera pas dans le film. Le comédien s'en est d'ailleurs expliqué :

 

photo edward james olmosEdward James Olmos

 

"Je ne suis plus dans le film. Le film était beaucoup trop long, donc ils ont dû me supprimer. Le film était trop long d'une bonne demi-heure, voire de trois-quart d'heure. Donc je comprends cette décision. C'était sympa de leur part de m'appeler pour me prévenir et pour me dire à quel point ils étaient désolés."

Une réponse pleine de sagesse et de retenue qui force le respect pour une décision dont l'impact reste à ce jour inconnu sur le film. Il semblerait que le personnage d'Olmos n'y avait pas un rôle prépondérant, qu'il ne devait pas avoir une place importante dans l'intrigue, tout comme un temps de présence réduit à l'écran. Néanmoins s'il était présent dans le scénario, il devait quand même avoir son importance à un moment ou un autre et tout cela confirme que le film pourrait bien sortir très fragilisé de toutes ces manipulations tardives. Oui, on attend le 17 octobre prochain avec une certaine angoisse, on ne va pas vous le cacher.

 

AfficheAu moins, les affiches tabassent. C'est déjà ça...

commentaires

Marc 07/08/2018 à 17:35

A tout les papy d'Hollyhood qui prennent des franchise comme Alien ,Predator etc... ARRÊTER DE MASSACRER LES FILMS QUI ONT CHANGER LA FACE DU CINÉMA ! DE LA SCIENCE FICTION TOUT ÇA POUR SE FAIRE DU FRIC A PEUT DE FRAIS . TROUVER D'AUTRES HISTOIRES A RACONTER D'AUTRES UNIVERS A EXPLORER !!!!

Rorov94 07/08/2018 à 10:40

Tous les fils de pute qui massacre des populasse en masse(Mali,Afghanistan...)de nos jours.les groupuscules terroristes ont tous un «héro»attitré(rappelez vous AMERICAN SNIPER)
Je vois bien un yautjas mettre une branlée à ces bâtards,faire un guide michelin du carnage!

K.loubzh 07/08/2018 à 09:50

Les 3 Predators (et AVP, AVP requiem étant à exterminer) duraient entre 1h46 et 1h48. Il semble que Shane Black ait été rattrapé par la patrouille avec un 1er montage avoisinant les 2h15/2h30 ! C'est peut-être dommage... ou pas...
Il est vrai que l'environnement banlieue pavillonnaire ne fait pas badass.. il y aurait tellement de lieux - Afrique équatoriale, Amazonie, Asie du sud-est, Europe méditerranéenne, exoplanètes - et d'époques - Antiquité, Conquistadors, 19eme - à exploiter ! En ça, AVP et predators sont excellents. Wait and see...

Rudy Mako 07/08/2018 à 02:06

Loin est l'époque du prédateur de Mc Tiernan

Jashugan 06/08/2018 à 23:03

cher Fedor85 : on ne dit pas la gachette mais la "detente" ;)

Ravery 06/08/2018 à 21:23

Où comment être sûr de vendre 2 dvd pour un film.
Le premier avec une intrigue à deux balles, rapide, pour des effets spéciaux.
Et le deuxième plus chiadé, mais forcement plus long.

nico 06/08/2018 à 21:20

Effectivement les reshoots sont un faux problème, et ce quelque soit la qualité du ou des acteurs/actrices concernés. Le vrai sujet est l'intérêt de relancer une énième franchise ( même si elle a été bien malmené par les AVP ) là où le premier film se suffisait à lui même. Et bien d'accord avec Rorov94: l'environnement de l'histoire avec sa banlieue pavillonnaire , ses scientifiques aux expériences secrètes sent la merde. Putain les gars sortez des années 80 et de cette mode qui commence à être lourdingue et si vous voulez refaire un Predator adaptez à un environnement contemporain et qui sent bon la guerre, la chaleur et le sang: il y assez de sources d'inspiration dans l'actualité bon sang. Dedieu!

Rorov94 06/08/2018 à 19:59

J'attend de voir.Olmos ne fait jamais dans la langue de bois(dixit ses interviews pour Battlestar,miami vice...)
Par contre,en tant que metteur en scène(le sublime AMERICAN ME),il sait de quoi il parle.
Les acteurs le savent,ce qui les emmerde c'est de pas être prévenus et le manque de courtoisie.Ici,c'est pas le cas.Je vois mal Shane Black se comporter avec mépris envers Olmos,c'est pas le genre du gars.
Pour ce qui est des reshoots:TOUS les films y ont droit!y compris les méga-succès des dernières années.
J'émet juste un bémol:l'histoire avec le gosse style Amblin-like et les scènes se passant en zone pavillonnaire genre AVP REQUIEM...
Ont est loin des contextes géographiques cohérent des précédents films:
La jungle moite,l'urbanisme sanglant et la planète terrain de jeux.
Même le 1 er AVP avait un environnement qui avait de la gueule:une pyramide séculaire,le combat final sur la banquise.
Donc,comme toit le monde,je suis hyper impatient même si ça sent le pâté!

fedor85 06/08/2018 à 19:57

Faudra prévenir Olivia Munn que si elle met pas son doight sur la gachette, ça marche pas ^^

Monsieur Mock 06/08/2018 à 18:17

On attendra patiemment le Director's cut...

Plus

votre commentaire