En eaux troubles : Jason Statham parle d'un film qui a beaucoup changé, et trop familial selon lui

Mise à jour : 10/08/2018 12:29 - Créé : 10 août 2018 - La Rédaction
photo, Jason Statham
223 réactions

Jason Statham évoque un scénario qui a beaucoup, beaucoup changé pour En eaux troubles.

Tout avait (presque) si bien commencé. Achetés en 1996, les droits d'adaptation du livre de Steve Alten prenaient vie en 2005, lorsque la New Line lançait un film avec Jan de Bont (SpeedLara Croft : Tomb Raider - Le Berceau de la vie) à la réalisation, et Guillermo del Toro comme producteur. Mais New Line Cinema finit par tout stopper, notamment pour des problèmes de budget. En 2015, The Meg refait surface, cette fois chez Warner. Eli Roth est d'abord intéressé, mais Jon Turteltaub (Benjamin Gates et le trésor des Templiers) décroche le poste. Avec Jason Statham en premier rôle.

Pendant des mois, le film excite la partie du public qui ne manque aucun film de requin, de 47 Meters Down à Instinct de survie, entre deux revisionnages de Peur bleueEn eaux troubles lance une grosse promo, drôle et spectaculaire, qui annonce un spectacle réjouissant et assumé. Puis, un premier doute : Jon Turteltaub déclare que le film ne sera pas Rated R, et que de nombreuses images et scènes gore ont été coupées. 

 

photo Jurassic World vs The Meg : le cross-over

 

Par ailleurs, le film qui a coûté entre 130 et 150 millions, ne semble pas affoler le public américain, avec un démarrage aux alentours de 20-22 millions. Reste heureusement la Chine, où le blockbuster aura droit à une sortie incroyable, en digne coproduction. Beaucoup repose sur ce territoire.

Et comme si ça ne suffisait pas à calmer les doutes de certains, Jason Statham évoque en interview à quel point le film a été transformé, au point d'être très loin de celui pour lequel il avait signé.

 

 

Interviewé par Collider, l'acteur qui se prépare à tourner un Fast & Furious sur Hobbs & Shaw n'a pas caché que le film a "beaucoup" changé

"Le scénario est totalement différent. Il y avait tellement de... parfois, on se dit juste, 'Comment est-ce que c'est arrivé ? Comment on est passé de ça à ça puis à ça ?'. On ne peut pas tout suivre. J'imagine que si on pouvait contrôler les choses pour qu'elles restent d'une certaine manière on le ferait, mais c'est pas le cas. Ils ont un film à faire. Il y a tellement de gens qui décident quelle scène reste. Comment les personnages... Au final, ils veulent rajouter un truc au début. Tout le début avec le sauvetage en mer ? Ce n'était pas dans le scénario quand je l'ai lu. C'était tout nouveau, que ce soit bon ou mauvais."

 

photo, Jon TurteltaubStatham et le réalisateur Jon Turteltaub

 

Lorsque Collider pointe du doigt l'utilité dramatique de la scène pour son personnage, Jason Statham continue et évoque clairement une autre intro qui aurait eu le même rôle :

"Oui, mais il y avait d'autres trucs au début qui étaient... Bon, je dis juste que c'était radicalement différent. J'imagine que d'une certaine manière, ton imagination et ta propre perception de ce qui se passe, sont ton pire ennemi. (...). La vision de Jon de ça, c'est un film estival fun. Plein d'humour. C'est un peu plus accentué dans cette direction qui n'est pas la mienne, parce que je préfère les trucs gore adultes. J'aurais peut-être fait un film qui n'était pas fait pour tout le monde. Je ne suis pas metteur en scène. Je suis en gros un acteur qui interprète un rôle. J'y vais mais j'ai appris à ne pas trop m'attacher à ma propre idée de ce que quelque chose pourrait être".

 

photo, Jason Statham Au loin : The Meg version gore 

 

Si Jon Turteltaub reste un bon soldat qui affirme que son film non Rated R (interdit aux moins de 17 ans non accompagnés, aux USA) touchera plus de monde, il avait lui aussi partagé sa déception à Bloody Disgusting :

"Je suis si déçu que le film ne soit pas plus sanglant ou dégoûtant. Ma femme est contente et je suis content que mes gosses puissent voir le film. Mais le nombre de morts vraiment horribles, dégoûtantes et sanglantes qu'on avait prévues mais pas pu faire, est tragique. Il y avait vraiment de super trucs qui n'ont pas survécu au final cut".

Il avait notamment parlé d'une scène, qu'on ne verra probablement jamais, puisqu'une version unrated en DVD et Blu-ray est à peu près impossible pour lui :

"Je ne veux pas trop gâcher quoi que ce soit mais il y avait une mort dans le film, d'un des personnages principaux, où on croit qu'il était encore vivant et puis on réalise que c'était juste sa tête. Et le moment de révélation où on voit que c'est tout ce qu'il en reste était génial, mais inutile de préciser que quelques personnes nous ont dit que c'était flippant et qu'on devait le couper".

Rendez-vous le 22 août dans les salles françaises pour savoir si En eaux troubles avec aussi Li BingbingRainn WilsonCliff CurtisRuby RoseJessica McNamee et Masi Oka, reste bien le plaisir promis.

 

Affiche

commentaires

Rorov94 12/08/2018 à 20:17

Alors mr geofrey crété?
on rigole toujours?
Faut changer de boulot,pronostiqueur sur le box-office c'est pas fait pour vous.
VOUS avez annoncé un flop pour ce film et un 1er week-end à 22 millions de $!
RÉSULTAT:
Environ 50 millions de $(plus du double de vos pitoyables prévisions) et une carrière à la SAN ANDREAS,SKULL ISLAND...qui,il est vrai,ont été des échecs au b-o!!!
Si vous aviez fait un vrai boulot de journaliste(au pire pigiste) vous ne vous serez pas fourvoyé à pomper les articles de la presse USA ou alors vous bossez pour le djamel comedy club!
D'ailleurs continuez à pomper:TOUTE la presse spécialisée US retourne sa veste sans rien comprendre(vanity fair,entertainement weekly,forbes,collider,premiere,empire,variety...)
Le film est un RÉEL SUCCÈS mérité.
Pour les autres:
ALLEZ Y!vous allez passer un super moment même en famille,car oui,le film est soft mais pas exempt de suspens et de spectaculaire.
C'est le blockbuster de l'été(avec MI fallout).
Sfx,photo,cast,mise en scène lisible(enfin!)spectaculaire et honnête.
De préférence en IMAX 3D.

Marc 12/08/2018 à 19:08

Un film de requin light sans des scènes sanglants ? C'est quoi l'histoire le requin va devenir VEGAN !????? Je déconne mais j'irais comme même le voir … wait and see

Pieds dans le plat. 12/08/2018 à 09:55

Z'ont qu'à faire un film avec un dauphin et une otarie si avec un requin ils z'ont peur de faire gore....On croit rêver.
A quand Massacre à la tronçonneuse en plastique dans le bac à sable ?

arnie18 11/08/2018 à 14:29

The meg hélas une grosse merde 40 mn pour voir enfin la star du film

Guigui95 11/08/2018 à 01:06

Il y a une logique dans tout ça. C'est que Disney a racheté Warner. D'ou le film " gore " qui devient un film pour tout publics.

colloc 1 10/08/2018 à 19:56

Venom , the Meg ,.. faut se faire a l'idée , les blockbusters ne sont plus destinés qu'aux enfants de 10 ans. Les nunucheries disneyenes , les transformers crétins , et les histoires débiles ( je suis gentil ) de supers héros , Adieu Jaws , Braveheart , Matrix , et autres Seigneurs des anneaux , on vous aimais bien. Adieu cinema.

Moi 10/08/2018 à 19:29

Euhm... Du coup, est-ce qu'on voit au moins un requin dans le film ?

Alx 10/08/2018 à 18:54

Decidément warner... on dirait que c toujours eux qui font détruise leur films. un jour va falloir boycotter leur films afin qu'ils comprennent.

Bubu 10/08/2018 à 16:52

Un film tout public dans moi j adore Jason mais un megalodon sans sang non pour moi

Saiyuk 10/08/2018 à 16:33

qu'on aime ou pas Statham ce n'est pas la premiere fois qu'il a un discours honnéte et cash au lieu de langue de bois. Et pour ceux qui ne voit en lui qu'un acteur de baston, je vous conseille de regarder sa filmo et de ne pas oublier que ce n'est pas le 1er gros bras a avoir eu des roles plus construit et ou il s'en sortait avec les honneurs (je ne parle pas de truc en eaux troubles bien sur).

Plus

votre commentaire