Spider-Man sans Marvel : comment Sony peut utiliser Venom et Morbius pour tisser sa propre toile

Arnold Petit | 7 septembre 2019
Arnold Petit | 7 septembre 2019

Après son divorce avec Marvel et Disney, Sony dispose de toutes les pièces du puzzle pour relancer la machine et démarrer son univers autour de l'homme-araignée.

Les jeux sont faits (ou presque), rien ne va plus. Depuis la rupture entre Marvel et Sony, le mystère reste entier autour du personnage de Spider-Man. Deux films avec Tom Holland seraient encore prévus et se feraient hors du MCU, chez Sony, mais pour le reste l’avenir du super-héros est incertain et les fans commencent à s’inquiéter, même si l’acteur britannique tente de les rassurer tant bien que mal

La fin de la collaboration entre les deux studios (qui cherchent sûrement encore un accord, discrètement) n’est pas forcément une mauvaise chose et pourrait bien être le début d’une nouvelle ère pour l’homme-araignée sous la houlette de Sony.

Morbius, Venom 2, les séries annoncées, les projets développés : on fait le point sur le futur de l'homme-araignée, et ce dont dispose Sony pour l'accueillir en fanfare.

 

Photo Tom Holland"Faîtes comme vous voulez, moi je ne bouge pas de là"

 

ENTRETIEN AVEC UN VAMPIRE

Le premier élément de réponse viendra avec le premier film post-séparation, Morbius de Daniel Espinosa avec Jared Leto. Atteint d’une maladie sanguine rare, le biochimiste Michael Morbius, lauréat du Prix Nobel, parvient à se guérir en utilisant des électrochocs et un sérum conçu à partir de chauves-souris avec son associé et meilleur ami, Emil Nikos.

Son expérience le transforme accidentellement en une sorte de vampire assoiffé de sang, qui a malgré tout conscience de ses actes. Le scientifique massacre un tas d’innocents, mais parvient finalement à se maîtriser en s’attaquant uniquement aux criminels. Entre les deux, il croise Spider-Man, qui s’occupe de son cas. Et pas qu’une fois.

 

photo comicsMorbius face à Spider-Man

 

Le timing du divorce entre Marvel et Sony n’est pas parfait puisque le film a déjà été tourné pour une sortie prévue le 5 août 2020. Le seul espoir de voir Morbius et l’homme-araignée réunis à l’écran serait donc dans une scène post-générique qui ouvrirait la voie à un deuxième long-métrage avec les deux personnages, pour ainsi créer le premier crossover de Sony dans son univers.

Mais le choix d’introduire Spider-Man dans Morbius ne serait pas le plus judicieux. Le studio ferait mieux de s’appuyer sur le succès de Venom (856 millions de dollars de recettes dans le monde) et de miser sur le deuxième volet réalisé par Andy Serkis pour présenter son Spider-Man rien qu’à lui.

 

photo"Tu n’aurais pas vu un gars en rouge et bleu par hasard ?"

 

L'ENNEMI DE MON ENNEMI

Qui dit Venom dit Spider-Man. Les deux rivaux ont marqué l’histoire des comics, autant que Batman et le Joker ou Superman et Lex Luthor. Leurs retrouvailles seraient l'assurance d'un autre carton au box-office, à l’instar du troisième volet mal-aimé de Sam Raimi, plus gros succès du personnage chez Sony jusqu’à Spider-Man : Far From Home

Tom Holland aurait d’ailleurs tourné une scène pour Venom de Ruben Fleischer, que Marvel a finalement censurée. On peut donc s’attendre à une apparition ou une participation active de l’acteur britannique dans Venom 2, libéré du joug de Disney et de son PG-13.

 

Photo Tom HollandTom Holland, Spider-Sony

 

Aperçu à la fin de Venom, Carnage serait bel et bien de retour. Cletus Kasady est un tueur en série qui, dans les comics, partageait la même cellule qu’Eddy Brock. Durant leur séjour à l’ombre, le symbiote retrouva Brock et lui permit de s’échapper. Durant son évasion, l’alien engendra un « fils », qui fusionna avec le sang du co-détenu pour former une nouvelle entité meurtrière et sans limites : Carnage.

Dans la scène post-générique du film de Ruben Fleischer, Cletus Kasady (Woody Harrelson) est toujours derrière les barreaux, mais cette fois Eddy Brock (Tom Hardy) lui rend visite en prison pour l’interviewer.

Son introduction permettrait à Sony de pleinement exploiter le potentiel de son super-méchant et de ses personnages. Le studio pourrait faire le choix de rendre Carnage si puissant que Venom serait vaincu et contraint de s’allier à Spider-Man. Une alliance logique puisque Sony a introduit Venom comme un héros, et que les deux personnages se sont unis dans les comics. Vaincu par Carnage dans le numéro 361 d’Amazing Spider-Man, l’homme-araignée avait finalement fait appel à son meilleur ennemi pour venir à bout du symbiote. Un autre protagoniste qui traîne dans les tiroirs de Sony pourrait même croiser la route des deux héros à l’avenir.

 

photo Woody HarrelsonWoody Harrelson devrait faire son retour dans Venom 2

 

LES TUYAUX BOUCHÉS DE SONY

Le studio possède également tout un tas de licences et plusieurs mystérieuses séries sont déjà en développement, dont une autour de Miles Morales, le jeune tisseur aperçu dans Spider-Man : New Generation et déjà évoqué dans Spider-Man : Homecoming.

D’autres projets ont été annoncés par le passé, mais sont finalement restés dans un coin à prendre la poussière : Spike Lee et Cheo Hodari Coker, le showrunner de Luke Cage, étaient liés à un film sur Nightwatch à une époque, tandis que Richard Wenk (Equalizer) devait rédiger le scénario d’un long-métrage autour de Kraven le Chasseur. Deux personnages qui pourraient donner lieu à un autre crossover à travers une altercation avec Venom ou Spider-Man.

Le film Silver & Black, au développement chaotique, devait lui aussi arriver sur les écrans en 2019, mais a été annulé au dernier moment avant d’être scindé en deux films distincts. Les deux amies (et ennemis) du super-héros peuvent tout à fait s’intégrer au SUMC (Sony’s Universe of Marvel Characters), tout comme Jackpot et Silk, deux héroïnes qui doivent (en principe) elles aussi voir leurs aventures portées à l’écran.

 

Photo carnageCarnage, Spider-Man et Venom sont dans un bateau

 

Le studio pourrait même faire le pari fou de ressusciter son projet autour de Sinister Six, mort en même temps que The Amazing Spider-Man 3. On peut imaginer un premier combat entre un super-méchant et l’homme-araignée, puis des films comme Morbius pourraient introduire les vilains les uns après les autres, jusqu’à arriver à la formation de l’équipe et au combat épique entre tout ce beau monde.

Avec la fin de son contrat avec Marvel et Disney, Sony possède désormais toutes les cartes en main pour bousculer le monde des super-héros sur grand écran. Venom et Spider-Man : New Generation sont la preuve que le public est au rendez-vous lorsque l’homme-araignée n’est pas loin, MCU ou pas. Il ne reste désormais plus qu’à croiser les doigts et prier pour que tout se passe au mieux dans le meilleur des multivers possibles.

 

Comics Spider-Man Carnage Venom Morbius, MorbiusVision de l'univers riche de Spider-Man et ses copains-ennemis

commentaires

Ratarat
15/09/2019 à 00:04

Quoi qu'il arrive le prochain Venom ne sera pas pg13 du coup on va avoir droit a un film sans violence sans sang ... Alors que lorsque l'on connait carnage dans le comics on veut voir de la folie meurtrière du sang des meurtres en gros plan ils vont gâcher un des méchant les plus sadique des comics et ça c'est dommage

flow 45
08/09/2019 à 21:00

en meme temps le personnage depuis le début était sensé retourné chez Sony donc dès le départ cette association était voué a l'échec, mais je craint le pire ave Sony et leur Venom pas trés académique !

corleone
08/09/2019 à 02:45

On peut dire que Sony l'a bien mit droit dans la gueule à Disney Marvel ! Ça me fait quand même de la peine pour Kevin Feige qui est un type très sympa.

Number6
07/09/2019 à 18:45

PS si on pouvait snaper mes fautes...

Number6
07/09/2019 à 18:36

OK avec M1pats. Je pige pas que l'on puisse prendre les spectateurs pour des couillons. Je vois certains sites dire que ce Spider-Man version Tom Holland qu'il soit dans le mcu ou non, tout le monde s'en fout. Non. Ce Spider-Man a grandit et vécu dans cet univers. A connu une grande bataille qui a vu la mort et la réapparition de la moitié des êtres vivant. Connu 5 ans de différences avec le monde qu'il a connu.
Pour moi, oui, Sony peut continuer son univers, mais sans Holland.

Grift
07/09/2019 à 17:07

... ou de l'envoyer dans une autre dimension... celle de venom par exemple...

M1pats
07/09/2019 à 14:11

Ça n a absolument aucun sens sauf si ils relancent complètent le personnage, le Spiderman de Holland est au centre des événements mcu et ça va disparaître tout d un coup ? Donc aucune référence aux avengers a thanos et a tony stark ou happy ?

Le seul truc qui sera crédible c est de rebooter le personnage a nouveau

votre commentaire