Spider-Man : divorce de Sony et Marvel, l'avenir du héros dans le MCU en suspens

Christophe Foltzer | 21 août 2019 - MAJ : 21/08/2019 13:50
Christophe Foltzer | 21 août 2019 - MAJ : 21/08/2019 13:50

La vie d'un super-héros, c'est compliqué, surtout quand on lit les petites lignes du contrat et qu'énormément d'argent est en jeu. Et Spider-Man a toujours été au centre d'une grosse incertitude. Vous êtes prêts pour la mauvaise nouvelle de la journée ? Voire de la semaine ?

Avant toute chose, un petit retour en arrière s'impose. Dans les années 90, Marvel est au bord de la banqueroute et, pour éponger ses dettes, il n'a pas d'autre choix que de revendre les droits d'adaptation de ses personnages au plus offrant. C'est pour cela que l'on s'est retrouvés avec des X-Men produits par la Fox et absents du MCU, par exemple.

 

Photo SPider-ManLe Destin pourri d'un héros

 

Dans le cas de Spider-Man, c'est le studio Sony qui en a récupéré les droits, avec succès au début des années 2000 avec Sam Raimi, avant de se prendre complètement les pieds dans le tapis à l'occasion d'un The Amazing Spider-Man : Le Destin d'un héros bien nase. En couplant cela avec le gros piratage dont le studio avait été la victime et ses conséquences sur ses finances, Sony avait lâché du leste et permis à Marvel de récupérer temporairement une partie des droits pour installer Spidey dans le MCU à l'occasion de Captain America : Civil War. Un accord très médiatisé, qui partageait les droits entre Sony et Marvel Studios, pour plusieurs apparitions dans les films de groupe et des aventures solo.

Depuis, le Tisseur est un acteur récurrent des films, et il a même eu droit à deux aventures solo coproduites entre Marvel et Sony dont la dernière, Spider-Man : Far From Home, constitue le plus gros succès du studio à ce jour avec plus de 1,109 milliard de dollars de recette au box-office mondial.

 

Photo Tom Holland, Spider-ManL'arrivée qu'on attendait tous dans le MCU

 

Pourtant, dès le départ, la présence de Spidey soulevait une grosse inquiétude puisqu'il était prévu qu'il revienne dans le giron exclusif de Sony après un certain nombre de film. Mais, au vu des récents succès du MCU au box-office, on pouvait penser qu'un accord serait trouvé pour que cette rente incroyable soit profitable aux deux studios.

Cela n'arrivera pas puisque le site Deadline vient de nous apprendre que Tom Rothman, le boss de Sony Pictures, aurait cassé l'accord avec Marvel pendant sa renégociation. En cause : le fait que Disney souhaite être sur un pied d'égalité dans le financement des films Spider-Man, soit 50-50. Actuellement, Sony finance et gère les films solo, récupère 95% des recettes, et Marvel a "seulement" le merchandising.

Une offre que Sony aurait renvoyée en touche, préférant rester sur les termes forcément avantageux pour lui en vigueur actuellement. Disney aurait contré, tentant de poursuivre les négociations en vue, entre autres, d'élargir le contrat à d'autres films de la licence Spider-Man. Résultat des courses, Sony aurait stoppé net les discussions.

Sony Pictures a expliqué les raisons de son désaccord dans une série de tweets postés dans la nuit :

 

 

 

"La plupart des news d'aujourd'hui à propos de Spider-Man ont mal interprété les discussions récentes sur l'implication de Kevin Feige dans la franchise. Nous sommes déçus, mais respectons la décision de Disney de ne pas le laisser continuer en tant que producteur principal de notre prochain film live avec Spider-Man.

Nous ésperons que cela changera à l'avenir, mais nous comprenons que les nombreuses nouvelles responsabilités que lui a confiées Disney - y compris toutes les propriétés Marvel récemment ajoutées - ne lui laissent pas le temps de travailler sur une propriété intellectuelle qui ne leur appartient pas.

Kevin est formidable et nous lui sommes reconnaissants de son aide et de ses conseils et nous apprécions le chemin qu'il nous a aidé à suivre et que nous poursuivrons."

Dans la foulée, Variety déclare que rien n'est perdu, et que tout ceci pourrait être une manœuvre de négociation. Exactement comme le précédent deal en somme, qui avait été publiquement enterré, avant d'être repris et officialisé.

 

PhotoGros coup dur pour Marvel

 

Dans les faits, qu'est-ce que cela signifie ? Que Kevin Feige, le boss de Marvel et celui qui a monté le MCU avec ses petits bras, n'a plus son mot à dire sur le destin de Spidey dès qu'il s'agit d'une aventure solo du héros, et que le personnage n'aurait plus sa place aux côtés des Avengers. Que les prochains films (et il y en aura) seront produits intégralement par Sony, avec les pleins pouvoirs et un intéressement majoritaire sur les bénéfices monstrueux qu'ils rapporteront sans aucun doute (en salles et côté merchandising). Cela n'empêche qu'une porte reste ouverte et que Sony semble regretter de devoir se séparer de Disney, Marvel et Kevin Feige.

Alors que l'on parle encore d'au moins un autre film Spidey avec Tom Holland à prévoir, cette séparation tombe plutôt mal. Si cela ne dit pas ce qu'il en sera pour les aventures groupées de type Avengers pour le moment, le divorce semble pourtant consommé entre les deux studios. On peut évidemment considérer cette décision comme une gigantesque erreur de la part de Sony et Tom Rothman (qui n'en est pas à son premier méfait, l'homme ayant déjà fait des siennes du temps de la Fox), qui s'emballent du succès de Far From Home et font de nouveau n'importe quoi.

 

photoFuyez, pauvres fous

 

A noter que ce Spider-Man/Tom Holland serait lié au MCU, et l'acteur ne pourrait donc pas, a priori, continuer en Peter Parker chez Sony dans le cadre d'un divorce. En effet, le casting avait été fait en étroite collaboration avec Marvel et Kevin Feige, ce qui pose la question des droits sur cette version.

En somme, et sauf si la situation change : il reprendra son rôle de Spider-Man version MCU pour encore un film, voire deux (selon les détails de l'accord actuel), puis raccrocherait après. Le MCU n'aura alors plus d'homme-araignée, et Sony reprendrait possession du héros... pour un quatrième reboot ?

Par contre, le bon côté des choses, c'est que cela va grandement faciliter l'apparition de Spider-Man dans les prochaines aventures de Venom et consorts du côté de Sony. Mais pas sûr que cela en vaille la chandelle à ce prix-là.

 

photo, Tom HollandUn héros vraiment loin de chez lui à présent

commentaires

MystereK
23/08/2019 à 09:14

CHARLIE, le cinéma a presque toujours été affaire de producteurs et de studio. Pendant le NoUvel Holylwood, les cartes ont un peu changé, mais même Spielberg, Scorsese, Coppola, se sont retrouvé peu à peu dépendant des producteurs, même si certains ont essayé de s'en sortir, mais du coup, les budgets en prennent un coup. Et il y a toujours eu une mouvance paralle d'auteur ou de réalisateurs en dehors des sentier battu et malgré le MCU, cela continue. COayez Saulnier, Benson et Moorehead par exemple.

Arnaud
22/08/2019 à 13:29

Pour le coup on peut pas trop donner tort a M1Pats, les Spiderman de Raimi ne sont pas si fideles que ca au comics.
Finalement les plus fideles sont ceux de Webb, et pourtant c'est les plus mal recu

Apres un comics doit il etre si fidele que ca ? Ceux de Raimi ne sont pas fideles mais ils surpassent tellement les autres qu'il y une galaxie d'ecart entre ceux la et les autres ... (perso je met meme ceux de Webb devant ceux avec Holland)

Megamind
22/08/2019 à 12:25

M1pats ou l'impossibilité de discuter avec un fan...

M1pats
21/08/2019 à 21:05

@Sergio tu préfère une adaptation fidèle avec un parker de 30 ans des toils qui lui sorte du corps et une MJ qui ressemble a Charlotte aux fraises ?

Plissken
21/08/2019 à 20:53

#SpiderMan4SamRaimiPlease

dogat
21/08/2019 à 18:10

Il vaut mieux pour Sony de mutualiser les gains ou même les pertes. Parce qu'au final les gens se lasseront de voir des Spiderman à la chaîne, juste parce qu'il faut garder les droits. Disney peut se le permettre car ils ont un catalogue riche en super-héros mais pour Sony ça va vite tourner en rond. Et puis ça permettra d'allouer de la monnaie à d'autres productions plutôt qu'à un énième Spiderman fait en solo.

Mota
21/08/2019 à 17:25

Merci Arnaud et Simon pour la réponse :)

John Woo
21/08/2019 à 17:18

C'est juste une question d'argent, rien de méchant lol

Simon Riaux - Rédaction
21/08/2019 à 17:13

@Mota

Sony possède les droits de SPider-Man, de toutes ses versions et de tout son univers, comme en témoigne d'ailleurs l'excellent Spider-Man : New Generation sorti à Noël dernier.

Jusqu'à présent, Sony louait Peter Parker à Marvel, et uniquement Peter Parker/Spidey.

Arnaud
21/08/2019 à 17:12

@Mota
Sony possède les droits de Spiderman et son univers, pas spécifiquement Peter Parker
Miles Morales est donc dans le giron de Sony

Plus

votre commentaire