Y : The Last Man - les hommes meurent tous dans la bande-annonce post-apocalyptique

Maeva Antoni | 6 août 2021 - MAJ : 06/08/2021 19:09
Maeva Antoni | 6 août 2021 - MAJ : 06/08/2021 19:09

Y : The Last Man adapte les comics éponymes dans une série post-apocalyptique qui s'est dévoilée dans une bande-annonce dévastatrice. 

Les adaptations de comics s'accumulent et l'énorme succès qu’a été Y : The Last Man ne devait pas déroger à la règle. La série de romans graphiques écrite par Brian K. Vaughan et Pia Guerra devait donner lieu à une adaptation depuis longtemps, mais le projet s’est étendu sur plusieurs années, ne voyant jamais le bout du tunnel. 

En 2019, nouveau coup dur pour la série Y : The Last Man avec de départ des showrunners Michael Green et Aïda Mashaka Croal pour différends artistiques inconnus, ainsi qu’une série de reshoots après le remplacement de Barry Keoghan pour le rôle principal. Mais Y : The Last Man semble cette fois enfin arrivé à bon port avec Eliza Clark (Animal Kingdom) en cheffe d’orchestre. Une série post-apocalyptique qui s’est dévoilée dans une bande-annonce aux airs de fin du monde.  

 

 

Un beau jour, tous les mammifères porteurs du chromosome Y disparaissent de la surface de la Terre, laissant l’humanité uniquement représentée par le sexe féminin contempler sa lente disparition. Sauf que Yorick Brown a, lui, survécu à ce génocide, tout comme son singe de compagnie. Ils se voient alors rapidement pourchassés par divers groupuscules pour des raisons obscures. Voilà le postulat de départ de cette série qui s’annonce aussi sombre que violente.  

La bande-annonce portée par la voix lascive de James Brown sur This is a man’s world montre un monde en pleins chaos alors que la moitié de la population mondiale meurt en l’espace de quelques secondes. Un état d’urgence qui s’expose dans une mise en scène où la violence fait rapidement loi. Ici pas de zombies, mais la survie de l’espèce tient tout autant à un fil, ce qui plonge les survivants dans une terreur proche de la folie.  

 

photoL'homme le plus convoité du monde

 

Chaque épisode de ce monde désormais quasiment féminin sera filmé par une réalisatrice, avec Louise Friedberg pour ouvrir le bal. Côté casting, mis à part Yodric campé par Ben Schnetzer (Snowden ), Y : The Last Man repose sur un panel d’actrices composé de Diane Lane (Man of Steel), Amber Tamblyn (Mon oncle Charlie), Diana Bang (L'Interview qui tue), Olivia Thirlby (Juno) ou encore Juliana Canfield (Succession).

La série fait son entrée sur FX et Hulu aux États-Unis le 13 septembre. Elle sera disponible en France via Disney+ Star, mais aucune date n’a pour le moment été communiquée. Pour patienter, vous pouvez en apprendre plus sur une autre adaptation de comics, celle de The Sandman.

Tout savoir sur Y, le Dernier Homme

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Ostanovich
08/08/2021 à 09:22

Ça à l'air bien chiant. Vu et revu et revu...toujours mêmes problématiques, quoi.

RobinDesBois
07/08/2021 à 22:21

Lu il y a plus de 10 ans mais je suis encore marqué par la réaction tellement mal écrite de Yorick quand il découvre au détour d’ un chapitre que des femmes qui lui ont prêté assistance sont des anciennes prisonnières et qu’il ai le temps et le luxe de pouvoir nous expliquer comme un dingo shooté à des doses massives de puritanisme en intraveineuse depuis son enfance sans jamais avoir pu décrocher (alors qu’il est censé être un artiste résidant dans une grande ville de la côte Est des USA) qu’il trouve ça immoral que des délinquantes se soient échappées de leur prison alors qu’il vit dans un univers post apocalyptique où tout le monde cherche à le tuer ou à le violer et où il représente le dernier espoir de survie pour l’espèce humaine. Tout ça pour nous montrer une pseudo évolution du personnage (tu parles il reste aussi bête et fade) quelque pages plus loin qui accepte grand seigneur de ne pas les dénoncer après avoir ouvert les yeux: monde pas binaire tout pas noir pas blanc. Le scénariste a vraiment cru nous délivrer un formidable message de tolérance et d’ouverture d’esprit ? À quel moment il se dit que le lecteur va adhérer à quelque chose d’aussi lourd ?

Ce passage résume tout l’esprit médiocre du comics pour moi.

RobinDesBois
07/08/2021 à 21:56

J’ai trouvé le comics médiocre. Dessin excellent et point de départ sympa qui pouvait donner lieu à quelque chose d’intéressant mais le protagoniste principal est tellement gnangan et stupide que ça devient rapidement pénible et le scénario est en mode pilotage auto avec une accumulation de toutes les situations clichées qu’on peut trouver dans ce genre d’univers post apocalyptique et les personnages sont mal écrits dans l’ensemble.

Flash
07/08/2021 à 08:46

Kyle @ j’ai pensé au même film après avoir vu cette bande annonce.
Là, j’imagine que ce sera plus sérieux, dans le film de 1974, le personnage joué par Johnson, n’avait qu’une motivation, se taper les nanas qu’il croisait.

Kyle Reese
06/08/2021 à 22:22

Superbe utilisation du célèbre morceau de Jaaaaaaaames Brown, remixé, trituré. Vraiment excellente idée. Connais pas la BD mais ça a l’ai tree excitant. Ça me rappelle l’étrange film avec Don Johnson « un homme et son chien » avec un postulat assez similaire. Je n’aimerai pas être à la place de ce seul survivant.

JR
06/08/2021 à 22:13

Le comics est pas mal, il y a eut un épisode de Sliders exploitant le même plot, sans doute de séries plus anciennes également.
En revanche, il me semble qu'il y a déjà eu une série Y, non?

votre commentaire