Y : The Last Man - des avis mitigés pour la série post-apocalyptique où le masculin est éradiqué

Maeva Antoni | 9 septembre 2021 - MAJ : 09/09/2021 18:30
Maeva Antoni | 9 septembre 2021 - MAJ : 09/09/2021 18:30

La série Y : The Last Man fait mourir presque tous les hommes de la planète, mais n'a pas réussi à complètement emballer la critique. 

L’adaptation du comics à succès Y : The Last Man écrit par Brian K. Vaughan et Pia Guerra a été un long chemin semé d’embûches. Le changement de casting pour la tête d’affiche avec Ben Schnetzer qui a remplacé Barry Keoghan et le départ des showrunners historiques Michael Green et Aïda Mashaka Croal, qui ont laissé les rênes à Eliza Clark, ont été de sacrés bâtons dans les roues de la série, qui arrive enfin après des années d’attente. 

Si la série débarque le 13 septembre sur FX et Hulu aux États-Unis, en France, elle sera disponible sur Disney+ Starz le 22 du même mois. Pour rappel, Y : The Last Man raconte l’histoire de Yorick, qui se retrouve être le seul homme de la planète (lui, et son singe) après que tous les êtres vivants porteur du chromosome Y soient tombés raide.  

 

 

S’il faut encore attendre un petit peu avant de voir arriver la série sur la plateforme aux grandes oreilles, les premiers avis sont déjà tombés. Et la survie de Yorick dans ce monde exclusivement féminin provoque des avis assez mitigés. Après avoir vu les premiers épisodes, les critiques retiennent surtout un cruel manque d’originalité.  

"Le premier épisode est un tissage inspiré de l'effroi rampant et du spectacle des films catastrophes, agrémenté d'un sens de l'humour décalé. Les épisodes suivants ne tiennent pas tout à fait cette promesse, cependant. Il y a une très bonne série ici quelque part, mais elle continue à s'enliser sous le poids de ses propres ambitions." -TVLine

 

photoDécevoir quand on est le dernier homme de la planète, ça craint

 

"Ce n'est qu'à ce stade, après cinq ou six épisodes, que Y commence à contrebalancer toute l'exposition et la construction du monde, nécessaires mais inutilement laborieuses, par des explorations plus stimulantes des personnages et des thèmes liés ou non au genre. Y : The Last Man s'améliore tellement au cours de ses six premiers épisodes que son potentiel semble illimité. Si le public parvient à surmonter son apocalypse, la série pourrait bien devenir quelque chose de spécial au moment où la reconstruction commencera." -Time

"La série est souvent provocante, généralement convaincante, mais presque jamais aussi divertissante qu'elle devrait l'être. [...] L'approche sérieuse de Clark pour Y : The Last Man lui donne des bases et une richesse thématique et met en place plusieurs monologues formidables pour souligner ses choix spéculatifs. Elle rend également la série bavarde et obscure, et bien que la narration ne soit pas exactement à la traîne, elle ne trouve jamais le bon équilibre avec l'aventure propulsée par l'action." -The Hollywood Reporter

 

photoQuand tu réalise que tout les sex-symbols d'Hollywood sont cannés

 

"Quelques idées intrigantes et performances individuelles ne peuvent pas sauver le dernier-né de Hulu d'un sentiment daté et languissant." -Consequence

"Pour l'instant, ce qui est le plus convaincant, c'est l'angle spécifique de Y sur l'un des thèmes post-apocalyptiques les plus courants : comment le désastre fait ressortir le meilleur de nous-mêmes, mais aussi le pire. Ou, dit autrement : peut-être que les hommes l'ont mérité, et peut-être que nous l'avons tous mérité." -Polygon

 

photoOh, ça fait un Y... Ils ont bossé quand même

 

"Dans le meilleur des cas, la nouvelle série de FX sur Hulu (qui débutera le 13 septembre) fait prendre au matériau source de Brian K. Vaughan et Pia Guerra de nouvelles directions intrigantes. Il s'agit cependant trop souvent d'une adaptation conformiste, qui transforme l'excentricité de la bande dessinée en une banale complaisance de genre." - Entertainment Weekly 

"Si Y : The Last Man n'a rien de particulièrement révolutionnaire, il n'y a rien de vraiment terrible non plus. C'est à peu près exactement la série à laquelle on s'attend, jusqu'à ses théories de conspiration en forme de boîte à puzzle et son idée stéréotypée de la politique post-apocalyptique." -Paste Magazine

 

photoLe dernier espoir de l'humanité

 

"Elle se prend trop au sérieux pour laisser place à d'autres émotions que le désespoir et le chagrin. Même en étant profondément en deuil, les êtres humains sont capables de rire, de flirter et de rêver plus grand que ce que les circonstances pourraient leur permettre. Si Y : The Last Man le reconnaissait, elle ne trahirait pas le genre, mais enrichirait sa propre réalité pour devenir plus poignante - et, oui, déchirante - que la douleur monochromatique à laquelle elle se plie par défaut." -Variety

La série, dont chaque épisode est réalisé par une cinéaste différente, n’a donc pas enflammé la critique. SI on en croit ses premiers avis, la série chapeautée par Eliza Clark n’oserait pas assez, ce qui la rendrait tout juste divertissante sans être vraiment engageante. 

Tout savoir sur Y, le Dernier Homme

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Zbl
29/09/2021 à 12:13

Mon vrai problème c'est que le seul personnage masculin est égoïste, immature, imprudent et globalement totalement con. Du coup on ignore pour quelle obscure raison on aurait envie de le voir se reproduire.

RobinDesBois
11/09/2021 à 01:22

Ça peut pas être pire que le mauvais comics dont cette série est adaptée.

Yaeck
10/09/2021 à 13:41

Meilleur Comics des années 2000, j'en attends beaucoup de cette adaptation...Sans doute trop.

dahomey
10/09/2021 à 08:29

Le comics est vraiment superbe, je conseille vivement de le lire pour ceux qui sont passés à coté !
JE verrais par curiosité....Mais peut être pas jusqu'à la fin semble-t-il...

zetagundam
09/09/2021 à 22:05

ça sent une fois de plus l'adaptation foireuse qui va encore prendre touuuuuut son temps au lieu de tenter d'intéresser son spectateur.
Le bon point, c'est que la série va peut-être donner l'envie à certaines personnes de s'intéresser au très bon comics

Gaidon
09/09/2021 à 18:52

Ca sent le pompage d'un épisode de Sliders tout ça...

votre commentaire