Jurassic World : Camp Cretaceous - une première bande-annonce hideuse pour la série Netflix

Mathias Penguilly | 28 juillet 2020 - MAJ : 28/07/2020 17:53
Mathias Penguilly | 28 juillet 2020 - MAJ : 28/07/2020 17:53

Amatrice de bons coups, la plateforme au N rouge a voulu avoir sa part du juteux gâteau de la franchise Jurassic World. On n'est pas convaincu...

Après le triomphe de la première trilogie jurassique dont a accouché le légendaire Steven Spielberg, la franchise ne pouvait pas s'arrêter en si bon chemin. Délaissant définitivement le roman de Michael CrichtonJurassic Park est devenu Jurassic World au mitan des années 2010, un véritable parc d'attractions toujours plus imposant, toujours plus grand dans lequel les dinosaures ne pouvaient évidemment pas rester enfermés pour toujours.

Alors que Colin Trevorrow est en train de finaliser Jurassic World : Dominion, l'ultime épisode de la trilogie (qui pourrait signer le retour de nombreux personnages chéris du public), Netflix a produit une série animée baptisée Jurassic World : Camp Cretaceous. Attendue à l'automne, la série vient de dévoiler un premier teaser pas franchement excitant.

 

 

Ce ne sont pas les toutes premières images dont nous disposons - un teaser avait déjà été diffusé l'été dernier - mais c'est la première fois qu'on observe le visage des protagonistes... et c'est pas très enthousiasmant. Outre les voix anglaises terriblement énervantes des protagonistes, la bande-annonce offre un véritable remâchage des scènes cultes de Jurassic World (la scène de la boule en verre par exemple) dont on se serait bien passés.

Le pitch de départ ne déborde pas non plus d'originalité : un groupe d'ados envoyés faire de l'accrobranche au milieu des dinos, on ne peut pas dire que ça soit une idée particulièrement révolutionnaire. Enfin, si le graphisme des reptiles semble assez bien réalisé, celui des personnages semble beaucoup plus triste et convenu.

 

photoDu recyclage opportuniste d'une saga à succès ? Cétacé !

 

La série est réalisée par les studios d'animation DreamWorks et réunit Steven Spielberg, Colin Trevorrow et Frank Marshall, le producteur de la dernière trilogie. Ils sont tous les trois crédités en tant que producteurs de la série animée. 

Avec cette nouvelle série autour de l'univers Jurassic Park, Netflix essaie très certainement de convertir un public plus jeune à la franchise culte de Steven Spielberg. Verdict lors de la sortie de Camp Cretaceous, qui devrait rejoindre le catalogue de Netflix à partir du 18 septembre 2020.

 

Affiche US

 

commentaires

Raptor Tranquille
31/07/2020 à 14:01

Aller ENCORE Jurassic World...
Je regarderais pas c'est prévisible et mauvais en plus d’être déja vu et plagia !
7/20 à la limite !

Tuk
29/07/2020 à 16:37

C'est ce que j'appel un dessins-animé "Sim"
Les décors sont tous les meme, et si l'on y met au milieu "les lapins crétins" et autre "charlot"... on n'y vois pas la différence !
Cet forme de dessins n'a plus rien d'artistique !
Seul un bon scénario et une bonne réalisation peut ce genre de chose... Mais vu qu'il ne font pas d'effort sur le dessins, je doute qu'il en fassent ailleur

Joe Staline
29/07/2020 à 08:38

Rappelons nous que Spielberg avait produit les Tiny Toons, les Animaniacs et Freakazoid ... avant de devenir sénile sur Indiana Jones et les Crânes de Cristal ...

Miami81
28/07/2020 à 23:46

C est proche de la serie animee fast and furious, pas terrible du tt et produite il me semble aussi par Dreamworks

Brute Wayne
28/07/2020 à 22:54

L'animation est juste lamentable, et c'est pas une affaire de moyen...

Solid Smoke
28/07/2020 à 22:49

À quand une adaptation pour enfants des Dents de la mer, des griffes de la nuit, ou pourquoi pas de Terminator pendant qu'on y est ?

Numberz
28/07/2020 à 22:36

Je retourne voir le Dino train pour ma part. Bonne nuit

Sébastien
28/07/2020 à 21:51

Ça n'arrive pas à la cheville d'Ulysse 31. C'est de la même époque?

menemen
28/07/2020 à 21:49

D'ailleur Colin Trevorrow avait décrit la série comme "serie à regarder en prenant son petit déj" donc à partir de là ca voulait tout dire, donc clairement le public visé est en dessous de 10ans

menemen
28/07/2020 à 21:47

Non mais ça se voit que vous avez pas vu les animations 3D sur Gulli ou autre pour les enfants... c'est de ce niveau

Plus

votre commentaire