Les nouveautés films et séries à voir sur Netflix du 3 au 9 décembre

La Rédaction | 3 décembre 2021 - MAJ : 03/12/2021 19:15
La Rédaction | 3 décembre 2021 - MAJ : 03/12/2021 19:15

Netflix balance nombre de films et séries dans son catalogue chaque semaine, sans qu'on les remarque ou que la plateforme ne l'annonce officiellement. Ecran Large revient sur les nouveautés ajoutées par Netflix du 19 au 25 novembre, films et séries confondus dans une liste non exhaustive.

Quels sont les films et les séries à ne pas manquer ce week-end sur la plateforme de streaming ? 

 

 

 

LA CASA DE PAPEL - PARTIE 5 VOLUME 2

Disponible sur Netflix - Durée : 5 épisodes d'environ 50min

 

La Casa de papel : Photo Miguel HerránLes fans quand ils vont s'endormir en sachant pourquoi ils ont attendu si longtemps la fin

 

Ça parle de quoi ? L'équipe du Professeur s'engage dans une course contre la montre pour faire fondre l'or, s'enfuir de la Banque d'Espagne sans se faire tuer et disparaître enfin de tous les écrans de Netflix.

Pourquoi il faut la regarder ? Parce que si vous êtes arrivés jusqu'à la Partie 5 Volume 1 (ouais, c'est toujours plus compliqué) de La Casa de papelvous avez intérêt à regarder jusqu'au bout ce Volume 2 pour ne pas regretter d'avoir souffert pendant de longues heures interminables à regarder un groupe de gros benêts fondre de l'or pendant trois saisons entières. Sans quoi, il n'y a pas grand-chose de nouveau sous le ciel de la série espagnole de Álex Pina, toujours perclus de raccourcis scénaristiques, twists sortis de nulle part et développement de personnages aléatoires.

Pour tout vous dire, le dernier épisode la série débute quasiment par cette phrase : "Vous croyez que la partie est finie alors qu'elle ne fait que commencer". Encore une sacrée bonne idée.

Notre critique de La Casa de Papel Partie 5 Volume 1 

Jurassic World : La Colo du Crétacé - SAISON 4

Disponible sur Netflix - Durée : 11 épisodes de 24 minutes

 

Jurassic World : Camp Cretaceous : photoVous êtes venus pour des dinos, et vous allez être servis

 

Ça parle de quoi ? Six adolescents sont envoyés dans un nouveau camp d'aventures sur Isla Nublar, mais lorsque les dinosaures de l'île font des ravages, les campeurs se retrouvent coincés sur place. Coupés du monde extérieur, ils doivent apprendre à faire connaissance pour survivre.

Pourquoi il faut la regarder ? Parce que c'est canon. Je ne plaisante pas, cette série d'animation créée par Zack Stentz est canon, et elle est d'ailleurs produite par le maestro Steven Spielberg lui-même. Ils la décrivent ainsi comme une oeuvre qui croise les films Jurassic Park et Jurassic World. En ce sens, elle pourrait regorger de détails et d'indices sur la suite des films, à défaut d'être un divertissement correct (pour une audience jeune, a minima) regorgeant de dinosaures.

Jurassic World : La Colo du Crétacé est un divertissement plutôt convenu, mais honnête lorsqu'il s'agit de montrer des dinosaures, d'avoir des protagonistes pas trop stupides, et capables de quelques traits d'esprit. Il regorge évidemment de clichés avec son casting comprenant des personnages de chaque couleur de peau possible, une adolescente aux cheveux roses en permanence sur les réseaux sociaux, et un petit nerd qui connaît par coeur les dinosaures. Mais surtout, il y a du T-Rex, du bébé tricératops, du diplodocus, de l'Indominus Rex... bref, tout ce qu'on a demandé (et leur animation est la plus correcte que vous trouverez dans la série). Il n'en reste pas moins prévu pour une audience jeune toutefois.

Notre critique de la saison 1 de Jurassic World : La Colo du Crétacé

le grinch (2018)

Disponible sur Netflix / Sortie : 2018 - Durée : 1h26

 

Le Grinch : photoFlinguer Noël : tout un art de vivre

 

Ça parle de quoi ? Chaque année à Noël, les Chous viennent perturber la tranquillité solitaire du Grinch avec des célébrations toujours plus grandioses, brillantes et bruyantes. Quand les Chous déclarent qu’ils vont célébrer Noël trois fois plus fort cette année, le Grinch réalise qu’il n’a plus qu’une solution pour retrouver la paix et la tranquillité : il doit voler Noël.

Pourquoi il faut le regarder ? En tant que comédie familiale, autant dire qu'on n'en tire rien de bien original. Néanmoins, ce remake complètement barré du plus grand détracteur de Noël a le mérite de faire tirer un sourire ou deux. En même temps, quand on emploie "l'humour-mitraillette", à rythmer son film au gré de tous les gags possibles et imaginables, on peut au moins se targuer d'avoir ça.

Fort heureusement, le film sait s'arrêter quand il faut. Avec une durée au compteur d'un peu moins de 1h30, le métrage a la délicatesse de ne pas étirer son beurre sur une tartine trop grande. En résulte alors une comédie gentillette, assez oubliable, mais qui peut au moins tuer le temps, lors d'une soirée un peu trop morose (surtout en cette période de Noël).

VOIR

Sur Netflix le 6 décembre - Durée : Six épisodes

 

photoLe cinéma n'est pas mort et les cinéphiles non plus !

 

De quoi ça parle ? Dans cette collection d'essais visuels, des cinéphiles reviennent sur les moments de cinéma qui les ont enchantés, déroutés, ébranlés et changés à jamais.

Pourquoi il faut la regarder ? Parce que tout ce que fait David Fincher, à minima, nous intéresse. Après les deux saisons (et peut-être une  troisième ?) de Mindhunter et son Mank pour Netflix, le cinéaste américain est de retour avec une série co-produite avec le cinéaste David Prior (réalisateur de The Empty Man) centrée sur des spectateurs de cinéma et leur rapport aux films : VOIR.

Entre essai filmique et déclaration d'amour au septième art, on retrouve, entre autres, dans VOIRles commentaires du journaliste Walter Chaw, du scénariste Drew McWeeny, de l'animatrice Taylor Ramos. La pluralité des points de vue vient ainsi exalter la jolie idée de cette série qui, à travers le regard de différents spectateurs, est de tenter de capturer l'essence même de cet art qui fascine les intervenants, et accessoirement nous fascine nous aussi à Écran Large.

le 15h17 pour PAris

Sur Netflix le 7 décembre - Durée 1h34

 

Le 15h17 pour Paris : Photo Anthony SadlerDes vacances payées par papi Eastwood ça ne se refuse pas !

 

De quoi ça parle ? Dans la soirée du 21 août 2015, le monde, sidéré, apprend qu'un attentat a été déjoué à bord du Thalys 9364 à destination de Paris. Une attaque évitée de justesse grâce à trois Américains qui voyageaient en Europe. Le film s'attache à leur parcours et revient sur la série d'événements improbables qui les ont amenés à se retrouver à bord de ce train.

Pourquoi il faut le regarder ? Parce qu'il est difficile de trouver dans la carrière d'un cinéaste aussi légendaire que Clint Eastwood, un naufrage aussi total que celui du Le 15h17 pour Paris. Tentative expérimentale de se plonger dans le quotidien d'un groupe d'individus lambda avant que ceux-ci deviennent malgré eux des héros, le film du réalisateur américain est en réalité un néant abyssal aussi bien scénaristiquement que stylistiquement.

Prendre les vraies personnalités qui ont stoppé l'attentat à bord du Thalys pour en faire de vrais héros de fiction aurait pu être intéressant si leur interprétation n'était pas aussi creuse, voire repousse carrément le spectateur hors du film. La passionnante méditation sur l'individu ordinaire et le héros se transforme ainsi en un étrange film de vacances qui n'est jamais l'expérience sensorielle qu'il aurait voulu être. En reste une séquence d'attentat d'une maestria indéniable, mais qui est loin de justifier l'heure qui s'est écoulée avant son arrivée.

Notre critique de Le 15h17 pour Paris

Titans - saison 3

Sur Netflix le 8 décembre - Durée : Une dizaine d'épisodes de 50 minutes environ

 

Titans : photoBelle brochette de champions

 

De quoi ça parle ? Les Titans quittent San Francisco et débarquent à Gotham City, qui a récemment été abandonnée par Batman. Désormais, c'est à eux de veiller sur la ville du Chevalier Noir, qui est devenue le terrain de chasse d'un mystérieux homme masqué se faisant appeler Red Hood. 

Pourquoi il faut la regarder ? On ne va pas se mentir : ce n'est certainement pas pour la qualité de ses effets spéciaux ou son potentiel "grand spectacle" qu'on verra cette équipe de seconds couteaux se trémousser sur petit écran. Néanmoins, le simple fait de voir des personnages autres que les sempiternels Batman et Superman, et jouer de leur entourage, a quelque chose d'un peu novateur, pour ne pas dire sympathique.

Parfois maladroite, parfois déséquilibrée dans le traitement de ses différents arcs, la série nivelle tout de même vers le haut cette bande d'inconnus pour le grand public, et leur permet de se forger une mythologie propre. De Superboy à Nightwing, on explore une facette un peu plus obscure et terre-à-terre des figures quasi-divine de DC. C'est déjà ça.

shaman king -partie 2

Sur Netflix le 9 décembre - Durée : 13 épisodes de 24 minutes

 

Shaman King : photo"Par le feu et par le fer !"

 

De quoi ça parle ? Le médium Yoh Asakura participe à un tournoi opposant tous les 500 ans les shamans qui aspirent à devenir le tout-puissant Shaman King.

Pourquoi il faut la regarder ? Shaman King est un excellent représentant des mangas de la fin des années 90 ayant eu un large succès au Japon et qui, après une adaptation télévisée parvenue jusqu'en France, sont restés dans l'ombre du "Big 3", Bleach, Naruto et One Piece (auxquels on peut ajouter Dragon Ball, qui continuait d'avoir une influence énorme sur les deux pays). Pourtant, Shaman King c'est pas mal. Si le scénario est convenu, certains personnages, parmi lesquels le nécromancien Faust, amènent à des réflexions pas dénuées d'intérêt, même pour les plus jeunes spectateurs.

Cette deuxième partie de la série Netflix viendra ainsi réparer les dommages de la première, survenue deux décennies plus tôt, dont l'auteur du manga dira qu'elle n'était pas conforme à ses attentes, et qu'en son absence, la maison d'édition avait fait de larges compromis sur sa vision créative.

C'est donc une nouvelle opportunité de retrouver les personnages qu'on a aimés à l'instar de Tao Ren, Anna, Yoh, mais surtout de voir enfin le véritable affrontement entre les deux frères ennemis Yoh et Hao. Il sera même possible de scander les paroles du générique francophone à chaque apparition d'Amidamaru, si vous le souhaitez.

Mais aussi...

La Famille Claus 2, La Cassette, Asakusa Kid, Kilimanjaro : Going For Broke...

Tout savoir sur Netflix

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire