Les nouvelles aventures de Sabrina : le Temple Satanique retire sa plainte contre la série de Netflix

Christophe Foltzer | 22 novembre 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Christophe Foltzer | 22 novembre 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Nous vivons quand même dans un monde formidable qui ne cesse de nous surprendre de jour en jour. Alors, c'est sûr, la plupart du temps, faut avoir l'estomac bien accroché pour ne pas péter un câble et avoir un goût très prononcé pour le sens de l'ironie. Voire même pour un peu de cynisme, c'est jamais inutile.

Parce que, si on a l'impression de vivre dans un univers parallèle depuis quelques années et que l'on se demande toujours quand la bascule s'est produite, l'état du monde nous occasionne quand même quelques moments assez rigolos. Prenez la série Les nouvelles aventures de Sabrina par exemple, arrivée sur Netflix le mois dernier.

 

photo, Kiernan ShipkaQuel monde, quand on y pense...

 

Peu après la diffusion des épisodes de la première saison, voilà que Netflix et Warner tombaient sous le coup d'un procès assez inattendu puisque le Temple Satanique, situé à Salem dans le Massachusetts, les trainait en justice pour utilisation abusive et illégale de leur statue de Baphomet.

La statue est le symbole le plus important du culte et elle a été reproduite à l'identique dans la série sans son autorisation. Le problème, c'est que le Temple Satanique craignait que cette apparition dans une série sombre et violente donne une mauvaise image de sa philosophie et refusait que Baphomet, du moins sous la forme qui leur appartient, ne soit associé à des messes noires et autres actes de cannibalisme. Oui, c'est assez rigolo.

 

photo BaphometLa fameuse statue de Baphomet

 

Ce qui l'est moins, c'est l'intention du Temple de poursuivre les studios en justice et de leur réclamer 50 millions de dollars en réparation. Mais voilà que les choses semblent se régler d'elles-mêmes puisque, mercredi dernier, le Temple Satanique a publié un communiqué dans lequel il annonçait que cette sordide affaire de copyright était réglée. En effet, le Temple précise qu'il a laissé tomber son action en justice parce qu'il serait arrivé à un accord à l'amiable avec Netflix qui aurait donc accepté de préciser, dans chaque épisode où apparait la statue, l'origine de l'artefact dans son générique. Et cela devrait également s'étendre aux épisodes déjà tournés.

D'autres termes de l'accord ont été évoqués mais une clause de confidentialité nous empêche d'en savoir davantage. Il va sans dire que l'accord devrait aussi faire intervenir un petit chèque histoire de s'excuser parce que nous apprenons en parallèle que, depuis la diffusion de la série, le Temple avait fait l'objet de pas mal de réactions haineuses à son encontre. De là à dire que c'est Sabrina la responsable...

 

photoTout est bien qui finit bien ?

Tout savoir sur Les nouvelles aventures de Sabrina

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Adam
22/11/2018 à 11:26

"depuis la diffusion de la série, le Temple avait fait l'objet de pas mal de réactions haineuses à son encontre."
-> Punaise j'y crois pas! Des fans d'une série pour ado se sont confronté aux membres d'un culte satanique. Vous avez raison le monde ne tourne plus vraiment rond (au moins depuis 2016).

votre commentaire