Call of Duty : après le rachat d'Activision, la licence bientôt exclusive à Xbox ?

JL Techer | 19 janvier 2022
JL Techer | 19 janvier 2022

Suite au rachat d'Activision-Blizzard par Microsoft, les licences telles que Call of Duty, Overwatch ou Diablo pourraient-elles ne plus sortir que sur Xbox ?

L'annonce de l'acquisition du géant de l'industrie Activision-Blizzard par le titan Microsoft a fait l'effet d'un séisme sur la planète jeu vidéo. À l'heure où les acteurs du paysage vidéoludique se remettent tant bien que mal des effets de la secousse, les questions du devenir des licences principales détenues par la firme de Bobby Kotick, avec la machine à sous Call of Duty en tête de liste, se posent.

La problématique majeure est de savoir si les CoD, Overwatch, ou Diablo sont susceptibles de devenir des exclusivités à l'écosystème Microsoft (Xbox Series et PC). Ceci constituerait un mouvement particulièrement agressif sur l'échiquier du marché international, surtout au vu de l'impact de la franchise de FPS sur le grand public. Pour rappel, l'intégralité de la saga CoD s'est écoulée à plus de 400 millions d'exemplaires, ce qui la place dans le top 5 des franchises les plus vendues de l'histoire du jeu vidéo, aux côtés des monstres Tetris, GTA et Mario.

 

Call of Duty : Vanguard : mode zombie 4Call of Duty, machine de guerre d'Activision

 

On imagine déjà le slogan "Call of Duty XXX Only on Xbox Series", qui suffirait à écouler les consoles de Microsoft par camions entiers. Pourtant il semblerait que les pontes de chez Xbox aient décidé de jouer les choses plus finement. Phil Spencer, actuel dirigeant de Xbox Game Studios, a déclaré au site Bloomberg qu'il n'avait pas l'intention de priver les joueurs PlayStation de leurs franchises favorites :

"Je voudrais simplement dire aux joueurs qui jouent aux jeux d'Activision Blizzard sur la plateforme de Sony que nous n'avons pas l'intention de retirer les communautés de cette plateforme : nous n'avons pas l'intention d'éloigner les communautés de cette plateforme et nous sommes restés fidèles à notre engagement."

L'engagement auquel Spencer fait référence est celui pris suite au précédent achat de la société Zenimax, propriétaire de Bethesda Softworks. Bethesda,maison mère de Fallout et The Elder Scrolls, a joué le rôle d'éditeur pour le jeu Deathloop d'Arkane Studio. L'annonce de l'acquisition de Zenimax en mars 2021 pour la somme de 8,1 milliards de dollars avait fait craindre aux joueurs PlayStation de perdre l'exclusivité PS5 Deathloop.

 

Deathloop : photoDeathloop, jeu PlayStation 5 édité par une filiale de Microsoft

 

Cependant, conformément aux engagements pris vis-à-vis des joueurs, le jeu d'Arkane Studio était bien sorti sur le hardware de Sony. Il en sera de même pour le très attendu Ghostwire : Tokyo, développé par  Tango Gameworks (The Evil Within), et distribué par Bethesda, qui restera bien exclusif à la PlayStation 5.

Même si les promesses ont été tenues jusqu'à présent, Microsoft a bien l'intention de se réserver quelques poids lourds du catalogue Bethesda parmi lesquelles Starfield et The Elder Scrolls VI. Ce qui éveille de nombreuses craintes parmi les fidèles des franchises made in Activision-Blizzard. A priori, Phil Spencer se veut rassurant à ce sujet, et permettra à Activision de développer des titres sur les machines de Sony.

Call of pourra donc toujours trouver sa voie vers les cartes bleues des joueurs PlayStation. Toutefois, il est évident que Xbox n'a pas l'intention de laisser les équipes d'Activision-Blizzard produire tous ses titres à venir sur tous les supports. Il est même tout à fait envisageable que dans un futur plus ou moins proche la franchise CoD voit certains épisodes paraître sur tous les hardwares, alors que d'autres ne seront disponibles que sur l'écosystème Microsoft.

 

Starfield : photoStarfield, exclu Xbox jalousée par les joueurs PlayStation

 

Pour l'heure, les grands privilégiés de la fusion d'Activision à l'écurie Xbox sont les abonnés au Game Pass, qui viennent de passer le cap des 25 millions d'inscrits. Phil Spencer a déclaré qu'il souhaitait amener autant de titres Activision-Blizzard que possible sur le Xbox Game Pass. On peut d'ores et déjà y voir une stratégie à plus long terme de la part de Xbox.

Avec un catalogue comprenant des franchises comme Crash Bandicoot, Prototype, Syro ou True Crime, il est possible qu'en ramenant un maximum de ces jeux d'Acti-Blizz sur le GP, Xbox souhaite mesurer l'impact de ces licences sur le public. Il s'agira assurément d'une prise de température avant la résurrection de certaines franchises oubliées.

Tout savoir sur Call of Duty : Vanguard

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Bilbo
20/01/2022 à 00:13

@Tom31 : encore une fois, ils ont pas dépensé 70 milliards pour mettre leur jeux sur PS ce qu'ils veulent c'est des abos.

Warzone restera multi mais pour les campagnes c'est fini.

Vous avez rien retenu de Bethesda (qui devaient aussi sortir leurs jeux sur PS...et en fait non) c'est ouf quand même...le réveil va être violent

GTB
20/01/2022 à 00:11

L'éco-système Xbox c'est le GamePass, ça n'est plus les consoles. La Stratégie de Spencer n'est plus du tout de "piquer" des joueurs à Sony ou Nintendo, mais d'exploser le plafond de verre du marché en rendant la marque Xbox accessible à un public bien plus vaste. Proposer le GamePass sur consoles Xbox, PC, Smartphone, Tablette, TV, frigos etc...Et même l'amener sur Playstation et Switch.

Pourquoi ternir son image auprès des joueurs en rendant exclusif une licence historiquement multi comme COD, quand dorénavant il suffira juste de dire "Day One GamePass" quand ailleurs ça sera 80 balles?

Si MS arrive à faire du GamePass un standard auprès des joueurs, comme ni Sony ni Nintendo n'ont les moyens de proposer l'équivalent, MS sera en position de force pour négocier sa présence chez eux. Reste à voir s'ils arriveront à démocratiser le GamePass à ce point. Et en attendant, Sony et Nintendo vont très bien et n'ont jamais eut un business aussi fructueux.

...
19/01/2022 à 20:02

sela leur donne tout un avantage vis a sony qui risque de perdre certtain des meilleur jeux dispnible su ps.

avec exlusiviter ( forza, halo), il pourrait porter un coup tres dur a sony en retiran call of duty des console ps

Tom31
19/01/2022 à 18:15

Impossible. PlayStation c'est 135 millions de consoles. Xbox c'est famélique à côté. Sinon COD réduirait trop ses ventes.

Microsoft monopoly
19/01/2022 à 16:46

Comme d'habitude le grand perdant dans cette histoire, ce sont les joueurs.

Bilbo
19/01/2022 à 15:19

perso je pense que Warzone restera multi, pour le reste : Xbox (et c'est bien normal, on s'attend pas à ce que Sony sorte God of War sur Xbox

RiffRaff
19/01/2022 à 15:19

La stratégie sera certainement de pousser au développement des futurs jeux sur Xbox avec un portage sur PS5, ça permettrait de garder du cash tout en mettant en avant une version plus optimisée sur leurs machines.

votre commentaire