Justice League Dark : le réalisateur Doug Liman explique pourquoi il a réellement abandonné le projet du DCEU

Mise à jour : 20/08/2017 19:28 - Créé : 11 août 2017 - Geoffrey Crété
Photo comics
5 réactions

Doug Liman explique les vraies raisons derrière son départ de Justice League Dark.

L'aventure solo du super-héros Flash, désormais intitulé Flashpoint et prévue pour 2020 après avoir perdu quatre réalisateurs pour différends artistiques, n'est pas le premier film du DCEU (DC Extended Universe) à connaître une production turbulente. L'adaptation des comics Justice League Dark, centrés sur un groupe de super-héros excentriques aux pouvoirs surnaturels, a elle aussi connu de nombreuses embûches.

En 2013, Guillermo del Toro confirme travailler sur un film intitulé Dark Universe, centré sur le personnage de John Constantine, qui réunit autour de lui plusieurs personnages comme Deadman, Swamp Thing ou encore Zatanna. Il rend un scénario à la Warner fin 2014, et annonce que le projet doit être lancé après Crimson Peak. Mais le temps passe, et le cinéaste commence à s'éloigner. En 2016, il a abandonné le film (la sortie de Suicide Squad, un autre film de super-héros décalés, n'a pas dû aider) et reste seulement producteur. Doug Liman, le réalisateur de La Mémoire dans la peau et Jumper, arrive alors. A peine un an plus tard, il s'en va à son tour. Depuis, peu voire pas de news.

 

Photo

Suicide Squad, l'équipe de super-héros excentriques sur laquelle Warner a d'abord misé

 

Alors qu'il citait des problèmes d'agenda pour justifier sa décision, Doug Liman explique désormais qu'il a quitté le projet parce qu'il n'avançait pas dans la bonne direction selon lui. Il déclare ainsi à CinemaBlend :

« Vous savez, je développe plus de films que je n'en fais. Il y a un processus d'élimination, et c'est juste que lorsque vous êtes sur le film adapté de comics, soudain tout le monde en parle. Donc, le scénario n'est jamais arrivé à un point qui était suffisamment spécial pour moi. C'est pas faute d'avoir essayé... »

 

Photo comics

 

Une manière bien polie d'expliquer qu'il n'a vraisemblablement pas pu trouver un terrain d'entente avec la Warner, chose très courante dans le cercle des blockbusters hollywoodiens où la bataille entre producteurs et réalisateurs fait rage. David Ayer, réalisateur de Suicide Squad, ne dira pas le contraire : il a sous-entendu que sa collaboration avec la Warner n'a pas été satisfaisante, et les rumeurs d'un film remonté et modifié en profondeur laissent entendre que le résultat aurait pu être très différent de la version vue en salles.

Ce n'est pas la première fois que Doug Liman se frotte aux super-héros. Il devait réaliser le film sur Gambit avec Channing Tatum, annoncé en 2014 et bloqué depuis dans les limbes de l'industrie. Le cinéaste a fini par quitter le projet, déclarant qu'il n'avait pas réussi à trouver une bonne raison de s'y lancer.

Il s'en est vite remis : il a tourné The Wall sorti en juin, Barry Seal : American Traffic avec Tom Cruise qui sortira le 13 septembre, et prépare Edge of Tomorrow 2 : Live Die Repeat and Repeat avec à nouveau Tom Cruise et Emily Bunt.

 

Photo

 Doug Liman sur le tournage d'Edge of Tomorrow, avec Tom Cruise

 

commentaires

stivostine 12/08/2017 à 14:43

the wall bof bof et 2 films très risqués avec tom c, hummmm faut pas qu'il se plante

Touk 11/08/2017 à 23:02

@KibuK

"vraisemblablement : qui est crédible, qui semble vrai"

De l'importance des mots. Pour voir quand quelqu'un parle d'un avis, ou le présente comme un fait.
Sans parler du contexte avec les propos de David Ayer juste après.

KibuK 11/08/2017 à 22:47

"Une manière bien polie d'expliquer qu'il n'a vraisemblablement pas trouver un terrain d'entente avec la Warner, "

C'est vous qui le dites.
C'est votre interprétation des choses.
Ca ne prouve rien.

votre commentaire