Mel Gibson dénonce la violence gratuite des films Marvel

Christophe Foltzer | 6 novembre 2016
Christophe Foltzer | 6 novembre 2016

Depuis qu'il est ressuscité, plus personne n'arrête Mel Gibson de parler. Il faut dire aussi qu'après sa longue traversée du désert il doit avoir pas mal choses à nous dire et un avis bien tranché sur l'industrie qui a bien changée en son absence.

Parce qu'au moment où la bulle des films de super-héros s'est formée, Mel Gibson avait un peu d'autres chats à fouetter, perdu qu'il était dans ses propres ténèbres. Mais comme aujourd'hui ça va clairement mieux et qu'il est revenu sur le devant de la scène avec Tu ne tueras point, Mel Gibson rattrape son retard. Il semble en effet qu'il ne se passe pas une journée sans que le comédien ne fasse une déclaration. 

Et aujourd'hui, Mad Mel s'attaque aux films de super-héros, et à Marvel en particulier, au micro du Washington Post qui lui demandait ce qu'il pensait de la représentation de la violence dans les films d'aujourd'hui :

 

Photo

 

"Pour parler de la question de la violence, prenez n'impore quel film Marvel. Ils sont bien plus violents que tout ce que j'ai fait, mais au moins dans mes films, vous en avez quelque chose à faire des personnages, ce qui fait que cela marque plus. C'est tout ce que je dirais."

Qui a vu sa très graphique Passion du Christ pourra peut-être y trouver quelque chose à redire, mais il semblerait que Mel parte en croisade contre les films de super-héros d'une façon totalement camouflée, lui qui il y a quelques mois s'était également payé les films DC. Mais comme charité ordonnée commence par soi-même, Mad Mel a expliqué son rapport à la violence dans son dernier film qui, s'il prône le pacifisme ne fait pas l'impasse sur les scènes de guerre :

 

Photo Andrew Garfield

 

"J'essaye d'atteindre votre part animale. C'est tout. C'est la guerre. J'essaye d'en faire une expérience viscérale émotionnelle et totalement immersive. N'est-ce pas pour cela que l'on travaille ? Que l'on fait de l'art ? Ce film est pour le public, je ne l'ai pas fait pour une élite.

Je ne sais plus qui a dit ça, mais j'adore cette formule : " Le but d'un film est en trois E : d'abord vous divertissez (ndlr : Entertain), ensuite vous éduquez et enfin vous élevez si vous avez de la chance. " Je raconte une histoire qui pose une question : De quoi sommes-nous capables, en tant qu'espèce, dans une expérience qui réduit la plupart des hommes à des animaux ?"

C'est sûr que, de ce point de vue, les films Marvel n'ont pas trop abordé la question jusqu'à présent. Après, ce n'est peut-être pas leur objectif non plus...

 

Photo Vince Vaughn

commentaires

Champy
12/11/2016 à 13:40

La scène de Civil War où Winter Soldier massacre les parents de Tony, malgré sa courte durée, est très violente et douloureuse à regarder. Bien plus réaliste que le massacre bizarre des parents de Bruce dans BVS.

Le vrai bof
08/11/2016 à 08:42

C'est chiant, ces gens qui utilisent les pseudos des autres. A quand un forum où on peut s'enregistrer?

Paehon
07/11/2016 à 20:51

Ben moi je marche avec le Don pour ce coup ci SA reflevtion est plausible pour la compréhension des propos de Mad Mel

Ded
07/11/2016 à 18:24

Dans l'industrie cinématographique, puisque c'est de cela qu'on parle, il y aurait une violence gratuite et une violence "légitime" (?!)... La violence, à l'écran, vaut pour ce qu'elle est, c'est à dire pour moi un simple élément de l'intrigue au même titre que le romantisme, l'héroïsme ou même l'érotisme. Il me semble aussi absurde de la fractionner en sous-genres, la rendrant soit acceptable soit politiquement incorrecte, qu'il le serait d'accepter le concept d'un méchant bon et d'un méchant mauvais. A chacun de définir selon ses critères de goût dans quel divertissement il accepte de la regarder ou pas... ça s'appelle le libre-arbitre. Ceci dit, si on part du principe que la violence dans un film de guerre est légitime puisque historiquement factuelle, on en déduit que dans l'univers (science)fictionnel, par définition, elle n'a pas une place fondée et peut même sembler constituer, pour ceux qui n'en sont pas fan comme moi, plutôt une fin en soi, bizarrement ludique, surement voyeuriste voire même parfois jouissive. Alors, qu'est-ce qui empêche chacun, selon son âge, son degré d'émotivité, son identité sexuelle et bien sur ses préférences cinématographiques, de faire son choix et sa petite auto-censure ? S'il faut une profondeur psychologique aux personnages pour "légitimer" le recours à la violence, pourquoi MG a-t-il cautionné de sa participation celle des "Mad Max" et les renie-t-il pour autant ? Pour tous les arts, il y a nombre d'amateurs, aux sensibilités différentes, obligeant de proposer nombre de genres différents, alors pourquoi vouloir élever l'un en dénigrant l'autre ?...
La violence de ton qui sert à asséner ses convictions avec une véhémence despotique dans un débat d'idées me dérange beaucoup plus...

LaTeub
07/11/2016 à 16:59

Les débats c'est constructif... Sauf lorsque des spécimens tels corleone se permettent de traiter les gens de "trous du balles" et assoment l'auditoire avec ses vérités autosuffisantes qui n'engagent que lui... Imbuvable ce type...

MystereK
07/11/2016 à 14:08

Gloups... il n'y a rien au cinéma de plus pasteurisé que les films de Disney !

Même lorsque les Avengers, ou Hulk, ou n'importe qui détruit une ville entière, il n'y a aucune victime humaine... Rien... Comme si les villes ne sont que des accessoires inhabités.... On ne voit rien à l'écran, on n'en parle pas plus loin dans les films en évoquant des pertes humaines ou des tragédie.... le néant.... Aucune violence, puisqu'il n'y a pas de domage colletéraux de vies, uniquement des dégâts matériels. La négation complète de la violence tant visuelle que psychologique.

De l'action, beaucou d'action, oui, mais l'action, même spectaculaire n'est pas LA violence si elle n'est pas accompagnée de souffrance d'une manière ou d'une autre. Rien de cela chez les MArvel.

Karlito
07/11/2016 à 11:14

Peut-être que chacun à son interprétation. Même si je n'aime pas la personne de Mel Gibson, il peut avoir raison sur un point. C'est la façon dont on accepte ce qui est violent ou pas au cinéma.

La violence gratuite, ce sont les films qui véhiculent une idéologie contraire à la dignité humaine en gros, de mon point de vue. Elle peut se justifier si elle apporte une vraie réflexion et délivre un message. C'est une question d'interprétation. Les films de Michael Bay sont eux violent dans le sens qu'il titille les gens dans ce qu'ils ont de plus bestial en véhiculent une idée ultra conservatrice. Apocalyptico est très violent et pessimiste, mais entre dans un contexte historique reconnu et pose la question de notre propre civilisation.

REA
07/11/2016 à 08:41

"Pour parler de la question de la violence, prenez n'impore quel film Marvel. Ils sont bien plus violents que tout ce que j'ai fait, mais au moins dans mes films, vous en avez quelque chose à faire des personnages, ce qui fait que cela marque plus"

C'est toujours une question d'interprétation. L'exemple de Hulk (désolé, j'ai pas retenu le pseudo) est bon, mais on reste dans l'imaginaire.
Je n'ai pas vu tous les films de Mel, et je n'ai quasiment pas de souvenirs de Braveheart. C'était pas de la violence pure et gratuite de mémoire, mais justifiée (c'est la guerre, ce sont des hommes c'est plus"concret"). Avec un trait d'humour quand ils montrent leurs balloches comme dans les films des 80's, 90's et Marvel par exemple. Ou encore récemment Deadpool.

Star Wars est donc violent. Vador détruit de mémoire une planète avec l'Etoile de la Mort.
Pour moi, et c'est votre droit des lectures faciles. L'attachement des personnages est aussi une facilité de la part de Mel (genre, je produis un cinéma plus intéressant). Il ne joue pas dans la même cour que Marvel, et les prendre en comparaison ne le grandit pas.

swisstasystem
07/11/2016 à 08:07

non mais qu'est-ce qu'on ne peut pas lire. faudrait vraiment que vous redefinissier ce termes de violence gratuite de quoi on parle là? faudrait vraiment ne pas s'y connaître en comics pour écrire que hulk fait des centaines des mort juste pour le plaisir (bah comme si il etait conscient de ce qu'il faisait). là encore pour marvel je n'ai pas grand chose à rajouter il ya une grande part de vérité là dessus. mais je me demande juste ce que vous entendez par "violence gratuite"? le nombre des mort? ou la manières? parce que quand l'autre me sort man of steel là faut osé le dire sans argumenter correctement. certes superman part sa négligence à encaisser beaucoup des morts blâmons le pour ça ou plutôt blamons les scénaristes d'avoir été aussi negligeant dans le traitement du personnage. si j'en reviens directement au film il ya une explication, le mec découvre a peine tout l'étendu de ses pouvoir est se trouve obligé de l'utiliser pour sauver la terre d'un général de guerre surentraînée depuis sa conception est-ce de la violence? non moi j'appellerai cela nécessité ou dommage collatéraux. si tu me sort "zod se fou de reser toute une planète" je te dirais et alors? c'est un alien, il considère la race humaine comme inferieur, (des animaux) pour lui detruire terre etait la seule manière de sauver son peuple. est-ce de la violence gratuite? pour vous "violence gratuite" se traduit par nombre de mort? bah la passion du christ ne devrait pas être dans cette catégorie vu qu'il n'ya qu'un seule mort. tous ses cas de fugure sont répréhensibles mais en aucun cas de la violence gratuite.

Ouaou
07/11/2016 à 02:00

Good Morning Vietnam.... j'aime ce mec...et déteste les héros... Gold Morning USA and Hilary and Alm Diane la Chasseresse...les femmes feront moins dans la violence je leur fais plus confiance pour pacifier l'humanité et sauver la civilisation....elle n'n'ont pas de poussées d'adrénaline...mais rassurez vous messieurs nous aurons toujours besoin de vous et vos biceps.... Mél Gibson heureuse de te retrouver.....

Plus

votre commentaire