Cinquante nuances de Grey est gavé d'effets spéciaux et rajoute du poil

Christophe Foltzer | 3 mars 2015
Christophe Foltzer | 3 mars 2015

Oui, blablabla, Cinquante nuances de Grey, blablabla, gros carton, tout ça. Y en a marre, nous sommes d'accord. N'empêche, on ne peut pas faire l'impasse sur une information de premier ordre, capitale devrait-on dire.

On en apprend décidément tous les jours et comme le cinéma, c'est notre passion, on a envie de savoir comment sont créés ces machines à rêve. Ambiance making-of dans cette news quand on prend connaissance des déclarations du directeur de la photographie Seamus McGarvey dans le New-York Times sur l'un des aspects les plus méconnus de la fabrication du phénomène de ce début 2015.

Il nous apprend en effet que Dakota Johnson, dans ses plans en full frontal du film, avait eu recours à quelques effets spéciaux inattendus pour être dans le ton du livre, notamment une pilosité pubienne intégralement générée par ordinateur.

"Dakota avait une sorte de patch collée sur sa zone pubienne, et qui entourait tout son corps. Nous nous sommes retrouvés dans une situation étrange en post-production lorsque nous avons dû rajouter des poils. Je ne dirais pas que c'est un moment fort de ma carrière, mais c'était sans consteste l'un des plus surréels."


Mais il nous fait également part d'une bien mauvaise nouvelle, qui attristera sans aucun doute tous les mâles ayant accompagnés leurs petites copines voir le film histoire de se rincer l'oeil en douce et de donner des idées pour la soirée qui suivait le film : L'actrice avait une doublure fesses.

"Nous avions effectivement une doublure fesse pour Dakota Johnson. Et c'était un vrai plaisir que de caster un fessier dépourvu de tatouage."

Puisqu'on vous dit que c'était une info importante...

Tout savoir sur Cinquante nuances de Grey

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
y boy
03/03/2015 à 15:30

Mouais... Ils rajoutent des poils virtuels et ils ne sont pas capables d'effacer un tatouage en post-prod ? Élégante manière de dire qu'elle ne faisait pas l'affaire postérieurement parlant !

Greg
03/03/2015 à 14:34

Quelle tristesse la nouvelle génération... C'est pas sa mère qui aurait autant de chichis !!

votre commentaire