Arthur, malédiction : le film d'horreur spin-off d'Arthur et les Minimoys dévoile un teaser inquiétant

Chloé Chahnamian | 28 avril 2022 - MAJ : 28/04/2022 15:17
Chloé Chahnamian | 28 avril 2022 - MAJ : 28/04/2022 15:17

Arthur, malédiction, le film d'horreur basé sur la saga Arthur et les Minimoys, dévoile une première affiche et un teaser pour le moins surprenant.

Après de très grands succès populaires, Le Grand BleuLéon et Le Cinquième ElémentLuc Besson a connu une période très difficile qui ne semble pas prête de s'arrêter. En effet, si Lucy a été un succès au box-office, récoltant près de 464 millions de dollars, les deux derniers films de Besson, Valerian et la Cité des mille planètes et Anna, ont confirmé que son nom n'arrivait plus forcément à rameuter assez de spectateurs.

S'il reviendra bientôt à la réalisation avec DogMan, il a renfilé sa casquette de producteur pour Arthur, malédiction, qu'il a également scénarisé. D'abord une saga littéraire pour enfants, qu'il a co-écrit avec Céline Garcia entre 2002 et 2005, Arthur et les Minimoys a donné suite à trois longs-métrages, produits et distribués par EuropaCorp, société fondée par Luc Besson lui-même. Il aurait simplement pu produire une suite, mais Besson a misé sur le spin-off horrifique, comme le dévoile le court teaser où l'urbex vire au cauchemar.

 

 

Pour limiter la casse, Besson a donc décidé de miser sur un film à petit budget et de laisser la réalisation à Barthélémy Grossmann, qui a réalisé la série Les Lascars, mais aussi 13 m², un film de braquage. Comme nous le montre ce teaser, Arthur, malédiction racontera l'histoire de jeunes fans de la saga Arthur et les Minimoys qui décident de se rendre sur les lieux du tournage et de visiter la fameuse maison des grands-parents d'Arthur.

Les adolescents en pleine excursion se retrouvent pris au piège, attaqués par d'étranges individus. Si aucun Minimoys n'est aperçu dans ce teaser en mode found footage, on peut voir une tribu, sûrement celle introduite dans le premier film réalisé par Besson, mais également une étrange silhouette qui rappelle celle de Maltazard, le grand-méchant de trois millimètres qu'Arthur combat dans la trilogie pour enfants. 

 

Arthur et les minimoys : photoArthur apparaitra-t-il dans une version maléfique ?

 

Des fans qui explorent les lieux de tournage d'un film culte et qui se retrouvent à revivre les mêmes événements que leurs héros ? Jusque-là, rien de très innovant, le film Blair Witch l'a fait en 2016 et Ryan Murphy s'est également servi de cette idée dans ses séries American Horror Story et American Horror Stories, mais dans Arthur, malédiction, il ne sera pas question de revivre le voyage enchanté et de se retrouver rapetissé, mais au contraire, de vivre tout l'inverse.

Le casting est pour le moment composé de Mathieu Berger, Lola Andreoni et Thalia Besson, la fille du producteur. Tenu secret, ce qui est rarement bon signe, le projet qui ouvrira un peu plus l'univers étendu d'Arthur et les Minimoys, se dévoilera dans une première vraie bande-annonce le 13 mai, qui nous introduira peut-être le evil Arthur promis par l'affiche. Le film sortira au cinéma le 29 juin 2022.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Kimfist
29/04/2022 à 21:35

On attend le retour de Mylène Farmer

Elie
29/04/2022 à 17:27

Besson tellement fauché qu'il décline ses franchises n'importe comment.
Vivement Taxi en comédie musicale et Le Transporteur en film à costumes.

Morcar
29/04/2022 à 17:03

@Aïe mon petit doigt de pied ! De type found foutage, il y a "Babysitting" qui en a déjà proposé en France.
Pour le reste, je me demande qui a eu cette (mauvaise) idée chez Besson. L'idée de décliner une franchise pour jeune public en film d'horreur est assez surprenant, car on se demande quel est le public visé. Les enfants découvrant aujourd'hui la trilogie ne pourront pas voir ce spin-off, ceux devenus assez grands aujourd'hui pour le voir n'en ont sans plus grand chose à faire de la trilogie originale.

Cidjay
29/04/2022 à 16:27

punaise on dirait une mauvaise blague !
et j'espère que ça l'ai.
Parce-que faire un spin-off horrifique d'une franchise de (très mauvais) films pour enfants,
C'est pas loin d'être la pire idée que j'ai jamais entendu...
ça me rappelle les pires idées que j'ai pu lire sur d'autres franchises, comme ce projet de série sur Tante May dans l'univers Spider-man...

Because the Chauve-souris
29/04/2022 à 05:18

Ça a l'air super cool !!

TheEye666
28/04/2022 à 22:45

C'est un peu tard pour les canulars du 1er avril. Il fallait la garder pour 2023.

Aïe mon petit doigt de pied !
28/04/2022 à 21:56

Le monde des Minimoys (en cgi qui a super mal vieilli) est insupportable !
Tout va a 400 à l'heure , une certaine idée du visionnage d'un dessin animé sous cocaïne coupé a la javel !

Besson a vraiment craqué les zamis !

Après Coupez ! (J'aurais préféré "Vous couperez" de La Bajon , quoi que ses vidéos courtes ce suffisent) voilà que le ciné fr veut faire du film footage (le film avec Norman ne compte pas hein) ...

Kyle Reese
28/04/2022 à 17:03

@Ludhael

Merci pour l'info. Le verlan est donc toujours d'actu , zyva ! ;)
Par contre non désolé mais tous les gamins ne parlent pas comme ça, mais c'est pas grave.

La Classe Américaine
28/04/2022 à 16:44

Arthur et les minimoyens.

Astor
28/04/2022 à 16:38

Maintenant j'attend Qu'est ce qu'on a fait au bon Dieu en version gorasse. Un trip à la You're Next peut valoir le coup. ^^

Plus
votre commentaire