Spider-Man, Doctor Strange 2 : confirmation que Marvel improvise beaucoup (trop) le multivers

Matthias Mertz | 4 janvier 2022 - MAJ : 04/01/2022 13:18
Matthias Mertz | 4 janvier 2022 - MAJ : 04/01/2022 13:18

Si le multivers est au centre de Spider-Man : No Way Home, Doctor Strange 2 ou encore Loki, son utilisation a été une improvisation totale.

Si Spider-Man : No Way Home est un succès digne des Avengers au box-office, et qui rappelle une ambiance pré-pandémique où les blockbusters rameutaient encore les spectateurs par millions dans les salles, c'est en grande partie grâce à l'une des stars de son scénario : le multivers. Teasé dans Spider-Man : Far From Home, utilisé dans Avengers : Endgame, ce joker a ainsi permis de réunir les univers Spider-Man de trois sagas, à travers le temps, l'espace et les billets verts.

 

 

Mais ce multivers n'a pas été une épreuve facile à surmonter pour les scénaristes du nouveau-né de Marvel et Sony, Chris McKenna et Erik Sommers (déjà derrière Jumanji 2017, Ant-Man et la Guêpe et les deux précédents Spider-Man). Le duo a raconté ce périple à The Wrap, et surtout l'imbroglio pour assembler la cohérence de ce multivers dans l'agenda du MCU, entre le cinéma et les séries.

Calendrier pandémique, reshoots, difficultés de production : Spider-Man : No Way Home a été un casse-tête, principalement parce qu'il devait à l'origine sortir après Doctor Strange in the Multiverse of Madness. Un changement majeur qui a été intégré par les scénaristes, et qui rappelle que l'improvisation et le bricolage sont de mise dans cette galaxie Marvel.

 

Spider-Man : No Way Home : photo, Tom Holland, Benedict Cumberbatch"Vous êtes sur que ce sort va ramener près de 2 milliards de dollars, Stephen ?"

 

marvel sans covid

Dans une douce dimension sans Covid du multivers, Doctor Strange 2 est sorti en mai 2021, suivi par ce troisième Spider-Man en juillet 2021. Mais dans la nôtre, la pandémie a imposé des reports et réajustements, et le MCU en a été chamboulé. Doctor Strange 2 a été repoussé à 2022, remplacé par Shang-Chi, et devenant par la force des choses une suite à No Way Home.

Un détail de taille, que le scénariste Chris McKenna a expliqué :

"Lorsque nous avons commencé à poser l'histoire et à écrire le scénario [de Spider-Man : No Way Home], nous suivions Doctor Strange 2 dans la timeline. Alors, quand durant la préproduction, le calendrier a changé, tout a changé en même temps. Nous étions supposés commencer à tourner en juillet 2020, et c'est devenu novembre 2020, la date de sortie a aussi été repoussée de juillet à décembre 2021 - Il y avait beaucoup de choses qui étaient chamboulées. [...] À l'origine, nous écrivions déjà sur des évènements relatifs à Strange, mais c'était supposé arriver après Doctor Strange 2, et où il en était dans sa tête, c'était quelque chose qui trainait."

 

Spider-Man : No Way Home : photo, Benedict CumberbatchQuand tu sais que le fan service pourra éclipser n'importe quel noeud scénaristique

 

McKenna a ainsi précisé que s'ils avaient l'idée de départ, ils ont dû apporter des retouches pour rendre plus cohérent l'ensemble : "Et ensuite on s'est dit 'Oh, ça peut être une motivation pour lui pour poursuivre ce concept de multivers.'"

De là à se dire que ce remaniement explique le comportement étrange de Stephen Strange, présenté jusque là comme très sérieux, et qui décide de lancer un sort dangereux pour arranger la petite vie de Peter Parker et ses copains... il n'y a qu'un pas.

 

Spider-Man : No Way Home : photoTour de passe-passe-tout-a-un-sens-promis

 

LUCKY LOKI

Autre facteur aggravant : la série Loki. Là encore, la pandémie est passée par là. Le planning des premières séries Marvel a lui aussi été réorganisé, si bien que WandaVision est devenue la toute première du lot, à la place de Falcon et le Soldat de l'Hiver. Mais c'est en réalité l'intrigue de Loki qui a été prise en compte par les scénaristes de No Way Home, là encore grâce à un heureux hasard.

Car la série Loki joue, elle aussi, avec l'idée de multivers, puisqu'elle existe uniquement grâce à ce joker utilisé dans Avengers : Endgame. Dans le dernier épisode, le chaos du multivers est enclenché, et ça tombait bien. "On était déjà sur ce chemin quand la fin de la série Loki est survenue", reconnaît Erik Sommers, en concédant toutefois qu'ils n'avaient pas prévu ce qui allait se passer par la suite.

 

Loki : photo, Jonathan Majors"Sinon, juste un appel ? Un mail ? Pour les prévenir ?"

 

Ainsi, il n'y a pas eu de concertation pour faire coïncider les troubles du multivers de Loki avec ceux de No Way Home. Toutefois, cela semble avoir marché quand même pour l'homme-araignée : "On a ressenti que ça servait notre propos. C'est cool, parce que ça montre qu'il y a du grabuge et du chaos dans le multivers".

Mais la logique globale a ses limites, du moins pour les scénaristes : "Que certains évènements qui se sont produits dans Loki s'alignent avec la timeline qui explose en même temps que Doctor Strange lance son sort, ça je ne sais pas" a avoué Chris McKenna, "il y a par contre, j'en suis sûr, des discussions chez Marvel qui portent sur ce sujet. Mais on est au courant qu'il y a beaucoup de choses différentes qui se passent simultanément, et on travaille à les relier, à réfléchir comment ces évènements s'affectent mutuellement, même si à la fin, on avait nos propres noeuds scénaristiques à défaire".

 

Loki : photo, Tom HiddlestonVoici le charmant responsable des nuits blanches des scénaristes

 

RETOUR VERS LE FUTUR 

Si le multivers a été tripoté par la série Loki et retourné par les changements de plannings de No Way Home et Strange 2, les scénaristes ont eu de la chance qu'encore aucune incohérence n'ait été soulevée. Ce n'était par exemple pas le cas dans Avengers : Endgame (attention, vous vous apprêtez à vous faire spoiler Avengers : Endgame).

Captain America se portait volontaire pour retourner dans le passé remettre les Pierres d'Infinité, espérant passer le reste de sa vie avec Peggy Carter. On le revoyait toutefois quelques instants plus tard, bien plus vieux, donner son fameux bouclier en vibranium à Sam Wilson, ce qui n'était pas possible dans la mesure où les voyages dans le temps dans le MCU créent de nouvelles lignes temporelles, à défaut de modifier celles existantes. 

Stephen McFeely et Christopher Markus avaient ainsi expliqué ne pas être en accord avec la vision des réalisateurs, bien que ça soit une pensée évidemment réjouissante que de voir un Captain heureux dans sa nouvelle vie.

 

Avengers : Endgame : Chris EvansPeut-être que c'est pas Captain mais juste un vieux qui passait par là ?

 

Depuis la confession malicieuse de Mysterio à la fin de Spider-Man: Far From Home, beaucoup de chemin a été accompli par l'équipe en charge du scénario des aventures de Spidey. Il semblerait, au vu des résultats incontestables du film, qu'ils ont réussi à s'en sortir sans trop de dommages malgré une préproduction qu'on imagine chaotique à souhait en période pandémique.

Si la confession de Mysterio aurait pu amener Peter Parker à essayer de prouver son innocence, les deux scénaristes s'accordent sur la conclusion qu'il était indéniablement "beaucoup plus cool de les voir utiliser la magie". Nul doute que les spectateurs ne leur donneront pas tort sur ce point, et que parfois le fun peut primer sur la cohérence de l'univers.

Tout savoir sur Spider-Man : No Way Home

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
F. Poncherello
04/01/2022 à 22:49

Jankul le Multivers !!

Okay
04/01/2022 à 19:48

À tous ceux qui pensent que "Marvel à tout prévu blablabla ils sont trop forts blablabla..." Réveillez vous ils ne font qu'improviser en essayant de raccrocher les wagons comme ils peuvent !

Pseudonaze
04/01/2022 à 16:10

Pas du tout apprécié ce NWH même les apparitions de "qui vous savez" pour ceux qui ont vu le film sont complètement nazes et foireuses... Ça aurait dû être des moments épiques et ultra iconisants mais non c'est juste mal branlé à tous les niveaux.
Personnages qui prennent des décisions en dépit du moindre bon sens, loooooongs couloirs de dialogues reprenant les informations déjà transmises 2 séquences avant (bah oui au cas où on serait toutes et tous des Teubés)
Réalisation sans aucune âme, comédiens en roue libre...
Ce film est une merde ni plus ni moins, largement préféré Matrix 4 car, même si j'ai été un peu déçu, là au moins il y a de la prise de risque et une réelle envie de proposer une vision, rien que la dénonciation du sacro Saint cahier des charges inhérent à ce type de projet vaut la quasi intégralité du MCU...

Kouak
04/01/2022 à 15:44

Salut...
@Gregdevil : PTDR !!
C'est la question que je me posais également...Surtout que la moitié du boulot est mâchée par l'existence des comics...
S'ils avaient pas mis le bor*** à un moment donné et collé un peu plus aux BD/personnages, tout en apportant des innovations appropriées à notre époque, évidement, peut-être que la prise de tête scénaristique pour tout faire coïncider serait un peu plus "gérable"...
En résumé : Ils passent plus de temps à essayer de tout rassembler, que de pondre une histoire valable...
Bref...

Gregdevil
04/01/2022 à 15:25

Ya des scénaristes chez Marvel, première nouvelle.

votre commentaire