Candyman 2, Candyman 4... les suites ambitieuses du tueur au crochet qui n'ont jamais pu voir le jour

Salim Belghache | 25 août 2021 - MAJ : 25/08/2021 15:41
Salim Belghache | 25 août 2021 - MAJ : 25/08/2021 15:41

Les nombreux films avortés comme l'autre Candyman 2 et Candyman 4 auraient très bien pu changer la saga du tueur au crochet. Petit retour sur ces projets fous.

L’image du tueur au crochet entouré d’abeilles de Candyman a su s'immiscer dans les esprits d’une génération d'amateurs d'horreur. Accompagné d’une dimension politique sur la condition des Afro-américains ingénieuse pour l’époque, le premier film réalisé par Bernard Rose et scénarisé par Clive Barker, l’auteur de la nouvelle éponyme, Candyman, a véritablement marqué son temps et a par la suite initié une saga importante du cinéma de genre.

 

photo, Tony Todd (I)La classe tous risques

 

Si les suites paraissent moins puissantes que l’aîné de la franchise, Jordan Peele et la jeune réalisatrice Nia DaCosta vont, on l’espère, entamer la renaissance de ce personnage qui apparaît lorsque son nom est répété cinq fois devant un miroir. Avant cela, l’acteur Tony Todd, qui a donc prêté ses traits au tueur de Chicago, avait pendant un temps envisagé un quatrième opus, avec l’accord de Clive Barker de surcroît. L’acteur avait d’ailleurs donné quelques détails en 2004 (cinq ans après la sortie de Candyman 3 - Le jour des morts) au critique de cinéma Calum Waddell du magazine Fangoria :

“En ce moment, nous préparons un quatrième Candyman. Nous envisageons un gros budget pour le film, de 25 millions de dollars. Beaucoup de films d’horreur à succès ont été faits depuis que nous avons sorti le dernier film. Mais Clive et moi avons déjà eu trois ou quatre réunions, pour parler des idées de story-board.”

 

photo, Tony Todd (I)Tony Todd a avalé trop de bonnes idées

 

Quant à la boîte de production Miramax, elle souhaitait de son côté réunir dans un seul et même long-métrage Candyman et Hellraiser (une autre création de Clive Barker) puisque dans le même temps, en 2003, Freddy contre Jason cartonnait dans les salles du monde entier. Sauf que Clive Barker était contre et Tony Todd avait d’autres plans en tête, qu’il a détaillés dans un long entretien avec BloodyDisgusting :

“Cela se déroulait durant une tempête de neige à La Nouvelle-Angleterre, car j’avais l’image de Candyman en plein blizzard. Je viens de la Nouvelle-Angleterre et je connaissais la puissance de voir ce personnage mythique dans une tempête de neige, de le voir affronter les éléments. Nous sommes allés jusqu’à le faire devenir professeur dans un collège de filles.”

Cette intrigue, déjà efficace dans ses grandes lignes, aurait été encore plus intéressante. En effet, Candyman aurait lutté contre ses pouvoirs. Il serait même allé jusqu’à se couper le bras pour anéantir la malédiction. Une violence qui n’aurait certainement pas résolu les problèmes de notre personnage.

 

photo, Virginia Madsen"Mais ça a l'air trop bien !"

 

Bien évidemment, cette suite n’a jamais pu voir le jour, tout comme le Candyman 2 version Bernard Rose. Pour rappel, le deuxième film a été réalisé par Bill Condon, à qui l’on doit depuis Twilight - chapitre 4 : Révélation (1ère partie) et Twilight, chapitre 5 : Révélation, 2ème partie. Et si Bernard Rose a eu le feu vert du studio pour entamer la production de sa suite, le projet a capoté. Pour notre plus grand bonheur, Bernard Rose a détaillé dans les colonnes de BloodyDisgusting son propre Candyman 2, qui avait tout pour envoyer du lourd :

“Je voulais faire quelque chose qui parlait en quelque sorte du fantôme de Jack l’Éventreur dans un Londres moderne. L'idée étant qu’il était encore une figure mystique qui hantait l’East End. Nous allions partir sur un Londres des années 90 qui avait encore des quartiers pleins de tâches de suie, abandonnés et où les prostitués traînaient au coin de la rue. Donc pas tellement différent des années 1880.”

 

photo, Yahya Abdul-Mateen II"J'achète l'idée."

 

Candyman 2 : The Midnight Meat Train (le titre d'une autre nouvelle de Barker, depuis adaptée par Ryûhei Kitamura) allait être un film mettant en scène plus précisément une policière de Londres en pleine enquête sur des meurtres, alors qu'un mal s'approche d'elle. Comme son titre peut l’indiquer, des scènes d’horreur allaient se dérouler dans les gares souterraines de Londres. Et Bernard Rose ne voulait pas y aller avec le dos de la cuillère, puisqu’il a pensé à mettre en lumière de riches cannibales mangeant le corps nu de jeunes femmes. Mais la conclusion allait faire de la policière la nouvelle Jack L’Éventreur. Et tout ça sans la présence de Candyman, à peine mentionné.

Finalement, toutes ces idées pourraient inspirer les producteurs du nouveau film. Le retour de Candyman au cinéma est prévu pour le 29 septembre prochain et pour patienter, vous pouvez toujours vous diriger vers la dernière bande-annonce.

Tout savoir sur Candyman

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire