Le Loup de Wall Street : le tournage de la scène d'orgie était surréaliste (et drôle) selon une actrice

Maeva Antoni | 21 avril 2021
Maeva Antoni | 21 avril 2021

L'actrice Aya Cash est revenue sur le tournage du Loup de Wall Street de Martin Scorsese et le tournage drôle et surréaliste de la scène d'orgie. 

Le Loup de Wall Street de Martin Scorsese, sorti en 2013, offre un beau florilège de scènes délirantes. Avec des montagnes de drogues assez hautes pour rendre jaloux Tony Montana, des coucheries en public, du cirque au bureau et des fêtes monstrueuses dans tous les endroits possibles et inimaginables, le film est un véritable délire de haut vol.  

Une belle folie qui régnait donc inévitablement sur les plateaux de tournage et qui a parfois mis le doute aux acteurs, perdus dans la frontière entre jeu et réalité. Et avec un film déchaîné comme Le Loup de Wall Street, pas étonnant que certains aient été embarqués dans le délire. Et justement, l’actrice Aya Cash, surtout connue désormais pour son rôle de Stormfront dans The Boysest revenue sur un moment très croustillant du tournage.  

 

photo, Leonardo DiCaprioOn ne met pas n'importe quoi à la bouche les enfants

 

L'actrice, qui incarnait le rôle de Judy, l’assistante de Jordan Belfort (Leonardo DiCaprio, a dévoilé une anecdote de tournage surréaliste à Collider qui risque de changer pour toujours la manière dont chacun perçoit cette scène : . 

"L'histoire la plus folle que j'ai entendue - et je ne dirai pas qui est l'acteur - mais il y a une certaine scène où ils sont dans une orgie et ils avaient engagé des acteurs et des non-acteurs car ils voulaient que les gens soient à l'aise avec leur corps parce qu'il y a beaucoup de nudité, et il y avait une certaine confusion sur ce qui était réel et ce qui ne l'était pas. Et cet acteur a dû dire à son partenaire de scène : 'S'il te plaît, arrête de me lécher les couilles. C'est pour de faux.'" 

 

photo, Aya CashAya Cash dans The Boys 

 

Ainsi, lors de la scène d’orgie en avion amenant tout ce beau monde à Las Vegas pour l’enterrement de vie de garçon de Jordan, un acteur s’est laissé quelque peu prendre par l’ambiance et s’est emballé. Un dévouement à la méthode de l’actors studio assez cocasse. Il s’agit d’une anecdote bien plus folle que celle de Julie Andrew trop défoncée pour participer au film.  

La révélation d’Aya Cash rend le film d'autant plus dément et génial quand on imagine que ce n’est surement pas le seul moment loufoque de ce genre qui a dû égayer le tournage du Loup de Wall Street. Une pensée aux deux acteurs concernés qui doivent avoir gardé un souvenir tout particulier de cette scène.  

Si tout ça vous a donné envie de vous replonger dans le grand trip à la cocaïne de Martin Scorsese, vous pouvez découvrir notre critique du Loup de Wall Street.

Tout savoir sur Le Loup de Wall Street

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Jaime LaChatte
21/04/2021 à 23:24

Film étrange.
Faire l'apologie d'une crevure.
Pas étrange plutôt malsain

PatrickJammet
21/04/2021 à 21:53

... Jack de sa Corderie Royale de France... "Love, Jack"... Phil(l)ip's, du Titanic, cap'oral... Will...- Billie Eilish, no Major... Phil'ô'sophie... Blackhole... Supraconscience:"Je suis mort ! ".. Prince... Time-média... "Média' mat"...-Métempsychose-... Pesque't... Difficile, effectivement... Boum'an !... https://youtu.be/dFdvlt9lRNE

alulu
21/04/2021 à 21:48

Et il y a des gens qui avalent ça pour de vrai?

Gugusse 0
21/04/2021 à 16:32

Le film est fou et virtuose. Un chouïa dommage que le canevas chez Scorsese est toujours le même. L'ascension et la chute. Mais bon, Scorsese à des couilles

Cinégood
21/04/2021 à 14:17

Bref, ils ont engagé des tapins ou des hardeuses pour cette séquence...

Kyle Reese
21/04/2021 à 13:23

Vous êtes sur que personne n'a fait de making-off pour ce film ? Je dis ça ... :) :) :)

Pseudo1
21/04/2021 à 11:51

OMG, une pépite cette anecdote si c'est vrai !!

Par contre, petit détail sur la traduction : du fait de l'anglais de l'interview, impossible de savoir si c'est "son" ou "sa" partenaire, même si on appréciera le geste inclusif de votre trad. ;)
(la phrase de l'article d'origine: "And this actor had to say to his scene partner, ‘Please stop licking my balls. It’s fake.’

votre commentaire