Les films Netflix sont tous nuls, selon ce gros patron de cinéma

La Rédaction | 9 octobre 2020
La Rédaction | 9 octobre 2020

Tim Richards, le boss de la chaîne de cinéma Vue International, pense que les films Netflix ne méritent pas d'être diffusés dans les salles de cinéma.

Le cinéma vs Netflix, épisode 78. Alors que le monde affronte un bien plus gros monstre avec la pandémie, et que de nombreux films censés sortir en salles ont finalement atterri en SVoD pour tenter de sauver les meubles (le dernier en date : Soul, de Pixar-Disney), quelqu'un a remis une pièce dans la machine. C'est Tim Richards, PDG de la chaîne de cinémas Vue International, qui a profité d'un rendez-vous entre professionnels du milieu pour tacler Netflix, et la qualité de leurs films.

Mis en place pour maintenir les liens dans le milieu du cinéma malgré la crise, avec des débats virtuels réguliers et en ligne, le CJ Cinema Summit a récemment abordé le report de Mourir peut attendre, dernière preuve en date que la fin d'année 2020 va être un no man's land côté blockbuster. Figure importante de la bande, Tim Richards n'a pas manqué de tracer une ligne claire entre les "vrais" films, et les films Netflix.

 

Photo Robert De NiroYou talkin' to me ?

 

Le PDG de Vue International (une chaîne de cinémas implantée principalement au Royaume-Uni, et dans plusieurs pays européens) a ainsi dit que les films Netflix ne valaient pas une sortie cinéma, y allant même d'un "Je mets quiconque au défi de me dire quel est le dernier bon film qu'ils vont vu sur Netflix". ScreenRant rapporte qu'il a ajouté qu'il y avait bien une exception ou deux, mais que sa conclusion reste la même : il n'y a pas grand-chose de bien en matière de cinéma sur Netflix.

Un débat omniprésent depuis des années, et notamment depuis les affaires autour des films Netflix à Cannes. La sélection en 2017 d'Okja et The Meyerowitz Stories avait provoqué de vives réactions du côté des exploitations, puisque les deux films ne sortaient pas dans les salles de cinéma et court-circuitaient ainsi le modèle établi en France. Par ailleurs, quantité de personnalités ont commenté la situation, se demandant si l'expérience Netflix dans son salon valait l'expérience cinéma.

Le géant du streaming a depuis montré son ambition côté cinéma, The Irishman, Roma ou encore Marriage Story ayant été exploités en salles dans certains pays. Netflix a même racheté des lieux, comme le Paris Theater à New York ou l'Egyptian Theater à Los Angeles, pour s'imposer, tandis qu'un rachat de la chaîne de cinémas Landmark Theater était un temps envisagé. Les trois Oscars pour Roma en 2019 ont confirmé que le leader de la SVoD était en tout cas un acteur majeur dans le paysage.

 

Photo Yalitza AparicioEn route pour tous les niquer, au calme

 

La qualité du catalogue Netflix est un sujet sans fin, au même titre que pour n'importe quel studio hollywoodien. Entre les programmes originaux entièrement portés par Netflix (The Ridiculous 6, Bird Box, Project Power...) et les films rachetés après coup pour la diffusion (Annihilation, The Cloverfield Paradox, Enola Holmes...), il y a certainement à boire et à manger.

Capable de tout, Netflix peut débourser dans les 200 millions pour The Irishman de Scorsese, 90 millions pour Bright avec Will Smith, ou pondre quantité de films à petit ou moyen budget comme The Open House et Le Bout du monde. À chacun de trouver ce qui l'amuse, le passionne ou l'exaspère dans le catalogue Netflix. Mais la rédaction a sa petite idée des pires films Netflix à découvrir, à ses risques et périls.

Et pour du vrai/faux cinéma, rendez-vous le 4 décembre pour découvrir Mank, le nouveau David Fincher, dont la première bande-annonce est splendide.

Tout savoir sur Netflix

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Pat Rick
11/10/2020 à 23:38

Triple frontière et Tyler Rake voilà 2 films qui méritaient une sortie dans les salles obscures.

Luigi
11/10/2020 à 18:34

Oui c'est vrai que beaucoup de film Netflix ne sont que des séries B de luxe mais pour la génération vidéo club dont je fais partie ,on est beaucoup a avoir claqué des thunes à louer des canards infâme ! Aujourd'hui on sait pertinemment ce que l'on va visionner!

Rorov94
11/10/2020 à 14:05

Au fait,pour être précis:même les petits exploitants vous ont méprisés avec leur salles et projos indignes...
Hop!dans le même sac(poubelle)avec UGC,PATHÉ,GAUMONT...
Ils seront ensemble pour une fois.

Rorov94
11/10/2020 à 14:02

A lire rapidement,car bientôt censuré par EL!
Ben oui,na pas mordre la main qui te nourrie et qui te faisait rentrer gratos en salle!
En tout cas,ça sent le pôle emploi chez EL car leur fond de commerce disparaît.

Rorov94
11/10/2020 à 13:59

Le cinéma est mort et enterré depuis MARS 2020. Rip.
Les studios se retrouvent avec des MEGA-BLOCKBUSTERS comme «fonds de tiroirs»!Un comble!
Tous ces films vont se retrouver en vod et c'est là que ça va cartonner!
Voir les scores de MULAN,BLOODSHOT,LES TROLLS 2,USS GREYHOUND...un truc de ouf! Et ces scores mettent à peine 1 semaine,10 jours maxi pour atteindre leur apogée.Alors qu'en salle et mondialement il fallait parfois jusqu'à 3/4 mois.
Plus rien ne sera comme avant.
Le covid a tué l'exploitation cinématographique tel que nous l'avons connu.
Fini le bordel en salle,les portables avec leur myriades de rectangles blancs,les fauteuils dégueux,le prix de la place qui casse un bras,la 3D migraineuse...
Un équipement complet (écran 4k,1 barre de son 5.1) vaut moins de 200€.
Rajoutez pour 25€ d'abonnements par mois AMAZON,NETFLIX,DISNEY +...et t'es le roi du pétrole CHEZ TOI.
UGC,GAUMONT,PATHÉ MK2 vous ont méprisés pendant des décennies,avec leurs projos frelatée,vous voilà vengés par les chaînes vod!

Beerus
11/10/2020 à 10:45

I la raison , la plupart des films Netflix ont dirait des téléfilms ou des DTV miteux. ^^

Thekiller
10/10/2020 à 21:50

C'est un complot, c'est les sionistes.
Hein ÉcranLarge ?

Brady
10/10/2020 à 11:42

C'est marrant, lui et les gens qui disent que les films Netflix sont "tous" nuls ? Vous les avez Tous vus, chaque film produit Et diffusé par la plateforme ? Parce qu'il y en a un paquet quand même : je voudrais des précisions moi.
Je trouve personnellement que c'est la médiatisation autour de Netflix qui est trop grande alors que ses concurrents comme Amazon font aussi de très belles choses (ils ont produit Jarmusch, Spike Lee, Gus Van Sant...).

Gollem13
10/10/2020 à 10:16

Ridicule. S'il veut dire que pour un Roma ou un Irishman il y'a 25 Bright, c'est juste. Mais le ratio est-il bien meilleur dans les salles avec les remakes, reboots, suites, préquelles, spin-off, pirouettes, turlutes et j'en passe qui sont les seuls à trouver des financements?

benoit
10/10/2020 à 09:53

Uncut gems est un chef d'oeuvre. C'est pourquoi j'aurais tendance à dire qu'il n'a rien à faire sur Netflix. De même Roma a l'air d'une incongruité sur cette plate forme qui n'est pas faite pour les cinéphiles. Roma est trop beau et sa présence sur Netflix est comme une dévaluation. Cela n'enlève rien à la qualité de certaines séries, mais voilà, il se trouve que même les très bonnes séries n'ont aucune visibilité : elles n'ont aucune existence ailleurs que sur la Plate forme, on n'en parle pas, elles ne font pas évènement, les émissions spécialisées s'en tiennent à l'actualité du cinéma or je pense qu'une série de Ryan Murphy par exemple n'est pas moins importante que le dernier film de Scorcese. Uncut gems : simplement une des plus grandes choses que j'ai vu ces dernières années.

Plus

votre commentaire