Wonder Woman 1984, Dune, Black Widow : les prochains blockbusters repoussés à cause de Tenet ?

Déborah Lechner | 10 septembre 2020 - MAJ : 10/09/2020 11:59
Déborah Lechner | 10 septembre 2020 - MAJ : 10/09/2020 11:59

La Warner pourrait encore décaler ses deux superproductions pour laisser le champ libre à Tenet, impactant au passage la sortie du prochain film de Marvel.

Depuis près de six mois, les dates de sortie des films au cinéma sont systématiquement réévaluées, en même temps que la stratégie des différents studios pour faire face à la crise sanitaire mondiale qui met l'industrie à genoux en la privant de ses salles obscures. Comme on l'imaginait durant les premières vagues de reports, certaines productions se sont réfugiées vers les plateformes de streaming, et d'autres se retrouvent dans un embouteillage pour l'affiche des derniers mois de l'année.

Si la situation se décante doucement en France et d'autres pays, les cinémas de New York, Los Angeles et San Francisco, les plus importants pour le marché nord-américain, n'ont pas encore pu rouvrir leurs portes, faute de pouvoir garantir la sécurité des spectateurs. D'après les sources de Deadline, New York et Los Angeles ne pourront ainsi rallumer leurs projecteurs qu'à la fin de septembre ou au début d'octobre, ce qui aurait poussé la Warner à décaler une nouvelle fois Wonder Woman 1984.

 

photo, Gal GadotWonder Woman libère le passage pour Christopher Nolan

 

Le film de Patty Jenkins censé sortir le 2 octobre aux États-Unis (30 septembre en France), pourrait ainsi arriver en salles en novembre, voire décembre d'après le média. Bien plus inquiétant, cette sortie repoussée induirait aussi un report du Dune de Denis Villeneuve, un des blockbusters les plus attendus de l'année qui a tout récemment fait grimper l'impatience du public avec une bande-annonce riche et prometteuse. Prévue pour le 18 décembre à domicile (le 23 chez nous), l'adaptation des écrits de Frank Herbert fuirait ainsi l'affiche de 2020 pour débarquer plus tard en 2021

Cette décision, qui se laissait deviner avec l'absence de date de sortie dans les derniers trailers, serait également motivitée par l'arrivée de Tenet le 3 septembre aux États-Unis (le 26 août en France et plusieurs autres pays). S'il divise la critique (la nôtre est ici), le dernier film de Christopher Nolan est une bouffée d'air pour le box-office national avec 20,2 millions de dollars pour ses premiers jours en salles, un chiffre faible compte tenu du produit et du budget à 200 millions, mais à relativiser étant donné ces circonstances inédites.

 

Photo Timothée ChalametUn candidat en moins pour le meilleur film de 2020 ?

 

Le thriller de science-fiction est ainsi parti pour ramasser son pactole sur le long terme et non pas dès ses premiers jours d'exploitation, qui ont tendance à déterminer l'échec ou la réussite d'un long-métrage. Ce chemin de croix serait donc aplani si Dune et Wonder Woman 1984 lui dégageaient la route et ne détournaient pas l'attention du public. 

Évidemment, l'Amazone de DC se retrouverait en concurrence directe avec Black Widow, premier film de la Phase 4 du MCU prévu le 6 novembre (le 4 en France). Toujours d'après les informations de Deadline, Disney prévoirait ainsi de décaler une fois de plus le blockbuster de Cate Shortland, probablement de quelques semaines pour ne pas replanifier toute la Phase 4. Diana Prince pourrait alors affronter James Bond avec le prochain Mourir peut attendre, prévu pour l'instant en novembre. 

 

photo, Florence Pugh, Scarlett JohanssonDommages collatéraux

commentaires

Dimateo
13/09/2020 à 12:45

Gaminerie d'ado sénile. Il n'y a aucun débat si ce n'est un décalage des productions americano qui écrase le marché mondial et notre créativité.

Moi
11/09/2020 à 17:42

J’ai vu Tenet une première fois. Un peu perdue en français. Puis j’y suis retournée pour le voir en VO. Les deux fois en IMAX. Ce film est excellent! Mais oui, complexe.
Un régal.

007 boy
10/09/2020 à 19:57

Quand on aime les blockbusters, peu importe qu il y en ai 3 par mois, on les regarde tous

Kyle Reese
10/09/2020 à 15:44

Ca sent pas bon.
Je comprend totalement leurs hésitations vu l'évolution de la pandémie qui remonte un peu partout.
Je veux juste dire que retrouver les fauteuils d'une grande salle de ciné pour Tenet m'a fait un bien fou. Une bonne piqure de rappel afin de ne pas oublier qu'il n'y a pas mieux pour imprimer la rétine qu'un écran géant et un son qui tue.
Il y a moyen de voir un film en toute sécurité je pense, mais bon chacun doit évaluer ses risques.
(j'étais très retissant en fait)

Bref, si tout ça se confirme, prévoir un embouteillage monstre de film en 2021 avec toujours le risque de foirage au BO puisque le virus ne sera pas éradiqué avant un moment.
Par contre 2022 risque d'être très calme puisque les productions sont au ralenti.

Bob nims
10/09/2020 à 13:39

Vu une fois et pas envie d'aller le revoir même si il est bien

Numberz
10/09/2020 à 12:11

@ alpha

Temps eschatologique, c'est un temps de mer.e? Oui effectivement, on est en plein dedans.

Alpha et Omega
10/09/2020 à 11:19

ils annoncent l'Apocalyspe sanitaire pour dans 15 jours, en France, Europe et USA dans la foulée, donc lock down general et definitif,
pas de film nazes en salle au programme,
this is END Game les gars, on ne reviendra plus jamais en arriere, nous entrons dans les Temps Eschatologiques, revisez vos classiques, ...

Kolby
10/09/2020 à 10:55

@roschack
Comprend la fin de soirée a été pénible, deboussele total, effet tenet.

Rorschach
10/09/2020 à 10:36

@Déborah Lechner

"...l'arrivée de Tenet le 3 septembre aux États-Unis (le 26 septembre en France et plusieurs autres pays)..."
C'était pas plutôt le 26 août en France? A moins que je sois allé le voir dans le futur, pour que mon moi présent comprenne tout, et depuis je remonte le fil du temps... ^^

The Riddler
10/09/2020 à 08:46

Stratégie discutable. Tout ça pour artificiellement faire grimper le box office d'une daube pareille.

votre commentaire