Coronavirus : Netflix va devoir réduire son trafic en Europe

Marion Barlet | 20 mars 2020
Marion Barlet | 20 mars 2020

Avec le confinement, Internet est devenu plus vital que jamais, entre télétravail et divertissement, si bien que Netflix a été dans l'obligation de réduire ses services de streaming.

Depuis le début de la crise pandémique, l'Europe s'est inquiétée de la gestion d'Internet et de la potentielle saturation des réseaux. Alors que l'économie est totalement bouleversée et que le travail à distance concerne des millions d'individus en Europe, la polémique sur la saturation des réseaux par les plateformes de streaming a battu son plein.

 

PhotoGeste citoyen : lire avant de dormir

 

La décision n'a pas été imposée stricto sensu par une autorité, dans le sens où Netflix a préféré prendre les devants, par conscience citoyenne ou pour éviter une sentence martiale. Le Monde a transmis la déclaration d'un porte-parole de la plateforme, expliquant la réduction de débit :

« A la suite des discussions entre Thierry Breton [commissaire européen au marché intérieur] et Reed Hastings [cofondateur et directeur de la plateforme], Netflix a pris la décision de réduire son débit sur l'ensemble de ses flux en Europe pour une durée de trente jours. Selon nos estimations, cela représente une baisse d'environ 25% du trafic, tout en maintenant un service de qualité pour nos abonnés.»

 

photoL'avenir du bing-watching avance à l'aveuglette

 

Concrètement, cela signifie que la très haute définition (4K) sera évitée autant que possible et que les utilisateurs pourraient ne pas pouvoir regarder, en cas de nécessité, leurs séries préférées en HD. Le service de la plateforme est donc maintenu même s'il est contraint de ne pas être à 100% de ses capacités.

La crainte est de se retrouver en "zone rouge", c'est-à-dire une mise en danger des réseaux, et le secrétaire d'Etat français au numérique, Cedric O (oui c'est son nom entier, il ne s'agit pas d'un cousin geek de Q ou d'un espion envoyé par M), assure rester attentif à l'évolution du trafic fixe et mobile.

 

Photo Judi DenchO, vous allez infiltrer le gouvernement français

 

Deuxième bon élève, YouTube, dont Google a pareillement accepté de basculer en définition standard à partir de ce vendredi 20 mars. D'autres géants du web ont été appelés à faire un geste, comme Facebook ou Disney, dont la sortie imminente de la plateforme inquiète le cabinet ministériel. La question de reporter la sortie de Disney+ a été sérieusement posée, bien que la maison Mickey ait refusé et répondu un "non" ferme. En difficulté financière, le mastodonte américain est en mauvaise passe et ne fait pas exception dans les chutes boursières, par aileurs.

 

Photo JafarDisney fait de la résistance

 

La tension est palpable entre la Commision européenne et les entreprises qui refusent de jouer le jeu. Thierry Breton, commissaire européen au marché intérieur, a envoyé un message fort mercredi 18 mars pour inciter à la collaboration entre instances privées et publiques, en déclarant :

« Plateformes de streaming, opérateurs de télécommunications et utilisateurs, nous avons tous la responsabilité commune de prendre des mesures pour assurer le bon fonctionnement de l'Internet pendant la lutte contre la propagation du virus.»

Si vous vous ennuyez, vous pouvez consulter nos sélections Netflix des meilleurs films d'action, de SF ou d'horreur... à consommer avec modération bien sûr.

 

afficheMétaphore du monde à venir ?

commentaires

Manontherun33
26/03/2020 à 21:40

MystereK
La saturation des réseaux??? Vous y croyez vraiment?? Comment pensez vous que fonctionne les réseaux? Un lien n'accumule pas la bande passante inutilisée en journée pour la restituer le soir et augmenter le débit. A l'heure du prime, Netflix ne baisse pas son débit alors que la plupart ont regagné le foyer. Il y a de la QoS, ne vous inquiétez pas. L'utilisateur ressentira peut être quelques lenteurs et ca restera difficilement perceptible mais on ne sature pas un réseau, on utilise simplement tout son potentiel. C'est comme acheter une Ferrari pour rouler en ville, ca ne sert a rien. les réseaux s'améliorent pour augmenter la qualité de service et ils la garantissent quelque soit les évènements.

MystereK
21/03/2020 à 16:31

GOREMAN, c'est prévu aussi aux Etats-Unis, notament en Californie.

MystereK
21/03/2020 à 16:31

COCO, il y a déjà des pays où les principaux opérateurs ont eu de grosses pannes. On ne parle pas que de visio, on parle d'etre connecté toute la journée depuis chez soit sur ses ressources au travail, téléphone et vidéo compris, dans mon entreprise cela reprensente 2000 personnes qui sont maintenant sur le résaux de l'opétateur au lieu du réseaux internes. Et bien sur on travaille toute la journée, nous prenons le contrôle de notre poste à distance entre 7h le matin et 19h le soir, li y a du trafic. Vous multipliez cela par le nombre d'entrrpise et vous voyez l'impact. Même si ça marche plutôt bien, on constater quand même des problèmes et des rallentissements à certains moement de la journées.

La saturation est une réalité,, les opérateurs le vivent, c'est factuel vous ne pouvez pas le nier.

Simon Riaux - Rédaction
20/03/2020 à 19:18

@Goreman

Ce sont des réseaux différents qui n'ont pas d'impact l'un sur l'autre.

En alléger un ne soulage pas nécessairement l'autre.

L'Europe rentre massivement en confinement, les réseaux y sont donc plus sollicités proportionnellement qu'aux Etats-Unis.

Goreman
20/03/2020 à 18:42

Pourquoi qu'en europe?

Et les Etats-Unis?

Coco
20/03/2020 à 17:13

Qu'on soit clair techniquement les réseaux ne sont pas saturés. Remettons les pendules à l'heure.
Le télétravail, c'est à dire une visio en 200/300/voir720p ça ne consomme pas grand chose. Et les personnes qui télétravaillent ne le font pas toute la journée. Un envoi/reception sur google drive c'est pareil, ça consomme pas trop. Un discord vocal, c'est 64kbps (même pas ko/s !).

Là où la consommation peut augmenter, c'est les gens qui consomment plus de vidéo que d'habitude vu qu'ils sont chez eux. Est ce que c'est grave ? Et bien pas forcément, il y a toujours un pic ce consommation en soirée, et j'imagine qu'en cette période, le pic de conso s'étale aussi plus en journée. Les réseaux sont fait pour pouvoir avoir des pic de charge sans tomber.

Est ce que ça pose problème en fibre optique ? Pas vraiment, en général, les clients se partagent 2GB/s ou 10gb/s pour 64 clients. Ce qui fait environ 31Mbps par client, ou 156 Mbps si tout le monde pompe en même temps. Donc non, là encore, le gars qui consomme même un petit netflix de temps en temps ne va pas embéter ces voisins.

En adsl, là encore, la collecte fibre est suffisament bien dimentionnée pour que quelqu'un qui consomme toute sa bande passante en laisse à son voisin. Le seul souci, c'est que le débit est fortement limité selon la longueur de la ligne (télétravail et vod pas forcément compatibles en même temps).
Parfois, à la campagne, certains centraux sont mal deservis car pas fibrés, et là, c'est le drame en cas de grosse afluence. Mais je dirais que ce n'est pas une situation propre au virus, le soir c'est pareil.

Pour la 4G ? Et bien pour la 4G, on nous vend la super 4G à certains endroit comme de la fibre. Certains opérateurs investissent massivement partout dans la 4G+ comme Orange ou Free, d'autres comme SFR ou Bouygues sont un peu plus en retard. Donc là où un opérateur à du réseau, mais n'a pas trop de capacité (antenne pas fibrée, et/ou pas assez de fréquences, pas de 4G+) et bien ça risque de coincer et de rammer si trop de monde consomme.

Le problème de ralentissement pourrait arriver en campagne en cas de mauvaise 4G ou mauvais ADSL, mais pas ailleurs, ou marginalement.

Au niveau du réseau interne et interconnexions des opérateurs, les opérateurs ont des interconnexions directes avec les gros acteurs (netflix, google), mais aussi les gros hébergeurs en général (ovh, scaleway...). Donc bon, là aussi, les saturations pourraient se faire avec les petits acteurs mais les "gros" ont de la capacité.

Netflix réduit son débit uniquement par prévision mais rien ne leurs oblige. C'est le bitrate mais la résolution reste la même. En pratique ça change pas trop pour l'utilisateur lamda.

Le seul truc bien à faire c'est quand vous êtes en 4G alors que vous avez le wifi, vous pouvez switcher en wifi pour désengorger le réseau mobile quand vous n'avez pas besoin de vitesse (ou alors que vous êtes en fibre).

Numberz
20/03/2020 à 15:24

Oups je n'avais pas vu votre article sur canal vu qu'il est après sur Android... Désolé, je repost la bas.

Numberz
20/03/2020 à 15:23

Je ne sais pas si vous avez vu ça aussi, mais le CSA a demandé à Canal + de stopper sa gratuité en claire au 31 mars... Business is business...
La culture de l'audiovisuel français me rend fou. Entre les 36 mois d'attente pour un film à la TV pour la chronologie des médias , une part importante demandé à Netflix pour produire des mères françaises, le CSA qui joue un rôle de plus en plus de censeur et non de gendarme. Tu m'étonnes qu'on ne soit plus une terre intéressante pour les majors en terme de tournage ou de sortie sur support physique également...

Opale
20/03/2020 à 13:43

Disney... égaux à eux-même!

MystereK
20/03/2020 à 13:26

Du bon sens.

votre commentaire