Netflix, Amazon... les services de streaming seront-ils limités à cause du coronavirus ?

Mathieu Jaborska | 16 mars 2020 - MAJ : 16/03/2020 17:34
Mathieu Jaborska | 16 mars 2020 - MAJ : 16/03/2020 17:34

Le réseau internet tiendra-t-il face à une utilisation massive ? Probablement. Mais les services de streaming pourraient bien en subir les conséquences.

Au delà du monde du divertissement, la France se demande en général si le réseau français va être capable d'encaisser une telle hausse d'activité. En effet, dès ce lundi 16 mars, beaucoup de salariés travaillent à distance. Ils seront bien sûr concurrencés par les amateurs de binge-watching confinés, voyant dans la situation une bonne opportunité de rattrapper les 5698 saisons qu'ils ont de retard, sur Netflix, Amazon Prime Video, et bientôt Disney+, à partir du 24 mars.

 

Photo Jorge LópezLe moment ou jamais de voir la dernière saison d'Élite (plutôt jamais)

 

Techniquement, un tel rush est-il gérable ? Interrogé par LCI, Arthur Dreyfuss, président secrétaire général d’Altice France (SFR Group) et président de la Fédération française des télécoms (FFT), a expliqué que la situation était prévue depuis un moment, et que rien ne devrait sauter a priori.

"Sachant l’importance que nous avons pour la vie et l’économie du pays, nous sommes préparés depuis toujours à affronter ce type de crise. Pour autant, depuis déjà plusieurs semaines, chaque opérateur se prépare à des plans de continuité d’activité pour pouvoir répondre au mieux aux attentes des Français, ainsi qu’aux besoins des entreprises et des administrations dans les jours, semaines et mois qui viennent. Au moment où l’on se parle, nous avons plus 15.000 techniciens et ingénieurs qui sont mobilisés pour permettre à la France d’aborder cette séquence avec le plus de sérénité possible, malgré ce contexte inédit."

 

photo, Henry Cavill, The WitcherLe tournage de la saison 2 de The Witcher a été mis en pause

 

Autrement dit, les travailleurs devraient pouvoir continuer à télé-travailler sans trop de problèmes. Néanmoins, cela pourrait s'accompagner de quelques restrictions qui ne plairont pas à tous les français en quarantaine. Selon beaucoup de médias français ayant été en contact direct avec la FFT et les opérateurs, comme LCI et Le Journal du Dimanche, ces derniers prévoieraient de limiter la bande passante sur les plus gros consommateurs comme Facebook, TikTok, Youtube et bien sûr Netflix.

Eh oui, si SFR, Orange, Free et compagnie jouent le jeu, les grosses plateformes de streaming seront bien moins performantes.  Pour l'instant, rien de tel n'est possible, grâce à la neutralité du web, établie depuis 2016 en Europe et garantie par l'Arcep. Néanmoins, des solutions seraient entrain d'être analysées, solutions qui pourraient mettre à mal cette fameuse neutralité. Un mal nécessaire selon Dreyfuss.

"La discipline sociale que nous impose cette période, en limitant nos déplacements, en réduisant les trajets domicile-travail, en limitant les contacts avec son entourage, doit s’accompagner d’une forme de civisme numérique. Dans ce contexte de solidarité nationale, chaque Français doit avoir en tête les priorités qui sont données au pays pour éviter que la consommation de certains pénalisent celle des autres." 

Il a également expliqué qu'il fallait privilégier les réseaux fixes (la wifi) plutôt que mobiles (3G, 4G). En tout cas, si les services de SVoD sont bridés, ils pourraient bien en pâtir durement. La plupart d'entre eux ont suspendu le tournage de leurs contenus originaux. Personne ne profite réellement de la pandémie.
 
 

photo Netflix

Tout savoir sur Netflix

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Seb
17/03/2020 à 14:22

Ou comment faire que tous ceux qui se foutaient des acheteurs de DVD, blu-ray et 4K s'étranglent devant leur débit tout pixelisé :)

first trope
17/03/2020 à 09:51

et bien si 50% des ingenieurs reseaux tombent en rade pour cause de Corona, car la pandemie va toucher 50 à 70% des personnes en France par exemple, soyez assurer que la maintenance va se poursuivre, croyez les bien sûr, çà plus le confinement;;
alors il y aura des priorités bien sûr que çà va sauter ces plateformes numeriques de streaming, il va y avoir du rationnement pour tout

Opale
16/03/2020 à 16:10

Ah non, m...e! Moi qui espérais refaire mon retard en séries...

votre commentaire