Star Wars : J.J. Abrams défend la fin controversée de L'Ascension de Skywalker

Déborah Lechner | 20 mars 2020 - MAJ : 20/03/2020 09:36
Déborah Lechner | 20 mars 2020 - MAJ : 20/03/2020 09:36

La saga Star Wars va avoir du mal à aller de l'avant tant la dernière trilogie a laissé des questions en suspend auxquelles elle doit encore répondre.

Vu le nombre de trous et d'éléments confus dans le scénario de Star Wars : L'Ascension de Skywalker, le service-après vente du film va continuer un petit moment avant que toutes les fuites ne soient colmatées. Du moins jusqu'à ce qu'on ait fait le tour du roman de Rae Carson tiré de l'Épisode IX qui, tel l'Élu dans ses bons jours, a pour mission de ramener l'équilibre dans la conclusion obscure de la saga Skywalker. En plus de vouloir rendre hommage aux personnages emblématiques de la première trilogie en les scotchant maladroitement à l'histoire, le film de J.J. Abrams a renié Les Derniers Jedi à coups de révélations boiteuses

Celle qui a le plus retenu l'attention des fans est évidemment la vérité sur les origines de Rey (Daisy Ridley) qui n'est donc pas l'enfant d'un couple de ferrailleurs qui l'auraient vendue pour quelques pièces, mais la petite-fille du Palpatine (Ian McDiarmid). Ce twist scénaristique aurait nécessité plusieurs explications, notamment sur le retour de Dark Sidious et l'identité du père de Rey, ce que le roman s'est chargé d'éclaircir. Évidemment, le livre ne peut pas assumer seul et le réalisateur doit bien défendre ses choix, ce qu'il a fait lors d'une récente conférence autour du film :

 

photo, Daisy RidleyDaisy Ridley

 

"Je pense que l'un des thèmes du film est que n'importe qui peut être ce qu'il veut, quel que soit l'endroit d'où l'on vient. Je ne sais pas si cela parle à tout le monde, mais je pense que pas mal de monde apprécie cette idée de ne pas venir d'un endroit où on veut rester ou dont on n'est pas fier. 

Et même si je comprends parfaitement que dire 'vous n'êtes personne' est une chose dévastatrice, pour moi, le plus douloureux, le plus choquant, était l'idée de venir du pire endroit possible. [...] Et l'idée qu'il y a des liens plus puissants que le sang, comme le dit Luke, c'était une chose vraiment importante à transmettre pour nous. [...]

Toute cette trilogie est en réalité une sorte d'histoire sur la nouvelle génération qui suit la Grande Génération et l'idée d'apporter un équilibre à la force, ce qui est tout l'intérêt de l'Élu, Anakin, et de la trilogie originale. Ce que j'ai aimé, c'est l'idée que l'équilibre apporté à la force ne dure pas pour toujours.

 

photoPalpatine dans L'Ascension de Skywalker

 

Ce n'est pas instantanément éternel, et je pense que si nous ne sommes pas prudents, le mal ultime se lèvera à nouveau. Nous devons être proactifs en faisant ce que nous pouvons pour maintenir l'équilibre et comment la génération qui suit la Grande Génération fait-elle cela ? L'idée que ces deux personnages principaux [Rey et Kylo Ren], tous deux petits-enfants de ces personnages d'une importance cruciale, Palpatine et Skywalker, l'idée que ces deux maisons se réunissent dans cette génération suivante semblait inévitable. Et si l'on regarde les épisodes I à IX dans 50 ou 100 ans, on aura l'impression que ces histoires étaient inévitables".

Le co-scénariste Chris Terrio a également pris la parole lors de la conférence pour appuyer sa vision et aussi se justifier d'avoir annulé les révélations faites dans Les Derniers Jedi à propos des parents de Rey :

"Nous avions un post-it dans notre salle qui disait : 'On ne découvre pas qui on est, on le devient', et si dans l'acte 2, l'acte intermédiaire de Rian Johnson, on découvrait qui elle est, nous avons senti qu'il fallait vraiment accepter l'idée de repenser qui elle est. Et bien sûr, découvrir qu'elle est une Palpatine devient un problème dramatique à ce moment.

 

photo, Adam Driver, Daisy RidleyKylo Ren et Rey qui s'affrontent littéralement sur les ruines de la première trilogie

 

On peut découvrir qu'on vient de rien, ce n'est pas nécessairement un problème dramatique. Je viens d'une famille de camionneurs ou d'une grande famille royale illustre, ce n'est pas un problème pour moi à ce stade. [...] C'était plus intéressant à jouer pour Daisy et pour nous, c'était une histoire plus intéressante".

Mais le problème n'est pas tellement la révélation en elle-même, qui correspond effectivement à l'esprit de la saga qui a son lot de relations parents-enfants compliquées et quêtes d'identité, mais la façon dont elle a été amenée. À vouloir empiéter sur le travail de l'autre, J.J. Abrams et Rian Johnson ont oublié de maintenir un fil conducteur dans cette trilogie décousue. La franchise a tout de même fait un pas vers l'avenir en lançant le développement d'un prochain film Star Wars réalisé par J.D. Dillard, un cinéaste relativement inconnu du grand public, mais qui devrait faire parler de lui d'ici quelques mois. 

En attendant, on revient en détails sur Star Wars : L'Ascension de Skywalker dans le dossier juste là et on a imaginé comment la saga pourrait être réanimée après l'échec du dernier volet de ce côté.

 

Affiche

 

Tout savoir sur Star Wars : L'Ascension de Skywalker

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Geoffrey Crété - Rédaction
22/03/2020 à 12:58

@Poppie

Pas d'inquiétude, on sait que la passion cinéphile, la forme écrite et maintenant le confinement peuvent créer des malentendus dans les commentaires :)

Poppie
22/03/2020 à 12:56

@Ecran Large :
Citation : "Pour info, on a très souvent écrit sur le fait que Lucas lui-même a très vite placé la saga dans une logique de gros business (dès la trilogie originale), et injecté des éléments qui feraient très Disney si le studio avait été là (et ce depuis la trilogie originale, encore une fois). "
Nous sommes tout à fait d'accord sur ce point-là et sur cette analyse.

Citation "Quant au reste (estimer que ceux qui n'ont pas aimé cette trilogie en sont au stade des Ewoks, qu'on crie avec les loups Disney...), on tombe ici dans d'étranges attaques au mépris à jamais masqué,"
Sur le coup, je me rends compte que j'ai été maladroit dans ma formulation, impulsif et énervé,avec tout ce confinement covid 19 ;-)
Ce que je voulais mettre en exergue est que Disney n'est pas tombé dans la facilité en transformant Star Wars en produit purement pour enfant. J'ai eu du mal à suivre la direction que Georges Lucas avait déjà pris avec l'épisode 6 et ensuite avec l'épisode 1 (Menace Fantôme) qui à mon avis a décrédibilisé le mythe.

"Si vous avez aimé ces derniers films et notamment SW9, que vous le préférez aux épisodes 4 et 5, on est ravis pour vous ! Jamais on n'ira vous dire que vous êtes ridicule."
J'ai adoré SW9 (j'ai vu 4 fois minimum chaque épisode de la nouvelle trilogie au ciné).
Je n'ai pas plus aimé SW9 par rapport à SW4 ou 5 ou 6, je trouve que l'épisode SW9 est du même niveau que les autres, en plus sombre.
Chaque épisode contient des défauts intrinsèques quel que soit la trilogie.
Je trouve que Disney a fait du bon boulot avec l'ensemble des épisodes (y compris le décrié "Han Solo" qui même s'il n'est pas le meilleur épisode, ce dernier a pris une direction western amusante, nous changeant des Jedi).
Personnellement, depuis la Menace Fantôme, je n'ai plus aucune attente surdimensionnée de la part de Starwars, étant donné que je partage l'analyse que vous faîtes (voir 1ère citation) et donc , je prends chaque épisode pour ce qu'ils vont être, un bon divertissement avec un Univers très étendu qu'on adore retrouver.

Geoffrey Crété - Rédaction
22/03/2020 à 10:54

@Poppie

Si vous répondre en détail, poliment et précisément, c'est vous prendre de haut... c'est bien dommage.
Encore une fois : notre avis sur un film n'a rien à voir avec l'analyse box-office. On a parlé du flop d'Alita et du succès problématique de Batman v Superman, alors qu'on a aimé ces films, par exemple. Et on a suivi les records de Black Panther ou Captain Marvel, alors qu'on a vraiment pas été charmés par ces films.

Nous n'avons rien écrit de "ridicule" dans le sens où c'est notre point de vue, et qu'on considère que si un point de vue différent est forcément ridicule, c'est la fin des échanges respectueux et intéressants. Ce point de vue, j'ai pris le temps de vous le présenter rapidement ici, avec un lien où un dossier entier détaille avec les chiffres, les budgets, les enjeux, le contexte. Car les détails sont importants pour parler réellement de ces choses. Vous pouvez être en désaccord avec notre analyse, bien heureusement, mais on refuse de dire que votre avis ou le nôtre serait "ridicule".

Quant au reste (estimer que ceux qui n'ont pas aimé cette trilogie en sont au stade des Ewoks, qu'on crie avec les loups Disney...), on tombe ici dans d'étranges attaques au mépris à jamais masqué, ou commentaires sur les personnes (ou du moins, les étiquettes qu'on colle pour rabaisser l'Autre), ce qui là encore nous sembler être peu intéressant vu le sujet.

Pour info, on a très souvent écrit sur le fait que Lucas lui-même a très vite placé la saga dans une logique de gros business (dès la trilogie originale), et injecté des éléments qui feraient très Disney si le studio avait été là (et ce depuis la trilogie originale, encore une fois). Donc au cas où c'était nécessaire de le rappeler : on ne mène aucune guerre contre Disney. On passe notre temps à calmer cette pseudo guerre contre ce studio, en rappelant qu'ils ne sont pas les grands méchants ultimes, qu'ils font des films bien aussi, et qu'ils obéissent aux mêmes logiques que tous les autres studios. Ils sont capables du meilleur comme du pire, comme leurs concurrents.

Pour rappel : on a eu un avis mitigé mais assez positif sur SW7, on a défendu SW8 qu'on trouve bien intéressant malgré ses défauts (et on nous a bien insultés depuis la sortie pour ça), on a trouvé Rogue One très bon, et on a pas mal aimé The Mandalorian. A part Solo qu'on trouve très raté, et SW9 sur lequel on a une position mitigée (similaire à SW7), on n'a donc absolument aucun problème avec Disney-Star Wars. D'autant qu'on a aussi été attaqués pour nos avis parfois très négatifs sur la prélogie.

Ecran Large ne "prétend" rien, et surtout pas avoir la parole divine. Si vous avez aimé ces derniers films et notamment SW9, que vous le préférez aux épisodes 4 et 5, on est ravis pour vous ! Jamais on n'ira vous dire que vous êtes ridicule. On incite toujours chacun à se faire son propre avis, et partager sa passion, ses idées, ses avis, de manière respectueuse, passionnée, cinéphile ;)

Poppie
22/03/2020 à 10:42

@ÉCRAN LARGE
Quand je parle de fake news c'était ironique, j'ai juste oublié le Smiley d'usage.
Quel que soit la qualité d'un film que l'on aime ou pas, un film qui fait des millions d'entrées, j'appelle ça un succès et non un échec.
Ce n'est donc pas la peine de prendre de haut, vos lecteurs qui vous critiquent en vous faisant remarquer que vous avez écrit quelque chose de ridicule dans votre article.

Personnellement je trouve que la postlogie meilleur que la prélogie. Après il faut dire qu'elle est beaucoup plus sombre que tous les 2 autres trilogies. Mais ça, il faut avoir grandi pour l'apprécier et avoir dépassé le stade des mignons Ewoks et jar jar Binks que Lucas nous avait collé dàns l'épisode 6 et 1 pour faire au fond plus Disney que Disney ;-)

Après lorsque l'on regarde l'ensemble des trilogies, honnêtement est ce qu'ecran large peut prétendre que l'épisode 4 ou 5 ou 6 soit des chefs d'oeuvre ? Non starwars c'est de la série b de divertissement conçu par Lucas dès le départ comme une franchise très lucrative et le restera.
Je ferai remarquer à écran large que c'est Lucas lui-même qui a introduit les ingrédients qui ont tué le mythe starwars avec les gentils ewoks, autres jar jar Binks, autres rois crapauds tout verts, autres mitochondries et autres bouffonnerie en tout genre.
Donc le mythe était déjà bien mort avant que Disney le reprenne.

Au moins Disney nous a évité ces petits écueils en réalisant une trilogie plus adulte et plus mature que les 2 autres, malgré ses défauts inhérents, quitte à prendre à rebrousse poils certains publics.

Sur ce, je laisse écran large crier avec les loups sur Disney

Stridy
22/03/2020 à 08:52

Il peut dire ce qu'il veut, ça ne changera rien au fait que les films ont été fait sans une vision globale alors que c'était indispensable.

Mais à une époque où il est fréquent que des scénarios soient écrits en cours de tournage, ce n'est finalement pas si étonnant.

Poppie
22/03/2020 à 01:34

@Ryndr
Ce que tu décris c'est l'ensemble des films des 3 trilogies.
Je te conseille de revoir l'ensemble des films.
Moi c'est la menace fantôme qui m'a fait grandir En 2000 en me faisant comprendre ce qu'était starwars.
Après la menace fantôme j'avais revu la trilogie originelle remastérisée et compris rapidement que ces films étaient assez bons juste par chance.

Ben
22/03/2020 à 01:04

J'ai vu ce truc maquillé en Star wars il y a deux jours.

Une grosse caca, y'a pas d'autres mots.

Moche, incohérent, neuneu, sans queue ni tête, ça part dans tous les sens, c'est tellement prévisible que chaque scène quand elle arrive est déjà du passé.
Une honte.

Billi
21/03/2020 à 15:25

Milliard = Succès

Point barre

Ryndir
21/03/2020 à 05:23

Cette nouvelle "trylogie" est une abomination.. Faire d'un tel univer sacralisé par la terre entière une incommensurable bouze est un pêche envers et contre tous !
Le début est grotesque, l'intrigue est plus que bidon et la fin manque cruellement d'originalité et de renouveau.. Je m'attendais a une consécration d'enfer etant donné les précédents.. Les héros ont le charisme d'une moule, le méchant n'est qu'un gros vilain bébé indécis et capricieux.. Mais le pire du pire, vous avez littéreralement démonté l'image de Luke Skywalker fils du grand Anakin Skywalker digne héritier de l'élu qui a contrario de son père ramena le vrai équilibre dans la force. Vous me dégouté, vous avez cracher sur 10 ans de ma vie. Allez plutôt faire des sitcoms au lieu de nous enmerder..
Ce message s'adresse aux nouveaux réalisateur de ces star wars.. : "quand on ne sait pas créer une histoire on plante des radis, on ne s'improvise pas réalisateur" #leodagan.

Signé : un fan plus que triste..
Mais n'oubliez pas :N’essaie pas ! Fais-le, ou ne le fais pas ! Il n’y a pas d’essai.

Geoffrey Crété - Rédaction
21/03/2020 à 00:23

@Poppie

Ca n'a aucun sens de juste regarder le milliard. Le succès, ça se calcule surtout sur la rentabilité. Il faut donc regarder combien a coûté SW9 (budget officiel et promo).
Ensuite, comme c'est non pas un film isolé mais un volet d'une franchise (dont le principe est de grandir, pas rétrécir), il faut comparer aux précédents films. Surtout ici, avec une telle marque, et un film qui est une conclusion. Il faut donc regarder les enjeux, au-delà du film lui-même, puisque la stratégie est bien celle d'une saga, d'une franchise, avec une marque à entretenir, et Disney-Lucasfilm qui gèrent ça de cette manière.

Les détails sont par là. Aucune "fake news" puisqu’au pire, vous n'êtes pas d'accord avec nos analyses. Mais personne ici ne prétend vous dire quoi penser, donc tout va bien.
https://www.ecranlarge.com/films/dossier/1159132-star-wars-lascension-de-skywalker-est-il-vraiment-parti-pour-etre-un-desastre-au-box-office-pour-disney

Plus

votre commentaire