Netflix devrait investir une somme monstre dans les programmes originaux en 2020

Mathieu Jaborska | 17 janvier 2020
Mathieu Jaborska | 17 janvier 2020

En ces temps de dure concurrence sur le marché de la SVoD, le N rouge a tenu à rappeler au monde qu'il était le patron à la fin de l'année dernière.

Avec Marriage StoryKlausLes Deux Papes ou bien sûr The Irishman, tous les quatre présents aux Oscars, la firme a frappé très fort, surtout en ce qui concerne le long-métrage de Scorsese, au budget quand même estimé entre 140 et 200 millions de dollars (minimum), un chiffre inédit pour un film produit par une plateforme du style (et 6 Underground aurait coûté dans les 150 millions). Et on ne parle pas des séries.

Avec The Witcher ou encore les saisons 3 de Stranger Things et The Crown, les exécutifs de Netflix ont également dû signer un très gros chèque. Pressés par les autres services comme Amazon Prime, Apple TV+ ou le tout nouveau Disney+, ils investissent toujours plus dans le contenu original de prestige.

 

Photo Jesse Plemons, Ray Romano, Robert De Niro, Al PacinoQu'est ce qui a couté le plus cher entre le casting et les CGI chargés de les rajeunir ?

 

En 2019, la somme dédiée à ce genre de programmes était déjà astronomique. On parlait d'environ 15,3 milliards de dollars, une somme dépassant les ambitions de beaucoup de studios hollywoodiens. Plus qu'un simple diffuseur, Netflix est désormais l'un des plus gros producteurs de la planète, finançant un beau paquet d'artistes.

Et c'est loin d'être fini. En 2020, la plateforme hébergera le prochain film de David FincherMank, mais aussi la série horrifique produite par Guillermo del Toro (10 After Midnight), Jupiter's LegacyCursedThe Sandman et un nombre incalculable d'autres projets qu'il serait impossible de détailler ici. Pas une semaine ne va se passer sans qu'une fiction originale ne pointe le bout de son nez. Un cauchemar pour les rédacteurs, un régal pour les abonnés, moins tentés de migrer chez Disney+ et ses franchises bien juteuses.

 

Photo Claes BangNetflix s'est saigné pour sa co-production Dracula

 

Les analystes de BMO Capital Markets, implantés à Wall Street, ont révélé à Variety que le budget prévu pour cette année est d’environ 17,3 milliards de dollars d'investissements. C'est bien plus que les 1 milliard de chez Mickey et les 2 milliards investis par Comcast/NBCUniversal dans HBO Max, qui devrait débarquer cette année aux États-Unis, un peu plus tard en Europe. Fort de ses nouveaux accords avec d'autres firmes de divertissement, Netflix sort l'artillerie lourde, et n'est pas là de rengainer.

Toujours selon les analystes, les dépenses en contenu devraient atteindre les 26 milliards d'ici 2028. Pour un des auteurs de la recherche, Dan Salmon, parler de "guerre du streaming" est un peu un abus de langage, car pour lui, il y a aura "de multiples gagnants", suite au triomphe du streaming à l'échelle mondiale. Ce qui est sûr, c'est que la plateforme fait taire beaucoup de ses détracteurs, la voyant déjà crouler sous les propositions concurrentes. Il apparait finalement que, pour l'instant et malgré quelques pertes d'abonnés, elle se porte plutôt bien et n'a pas fini de nous submerger de contenu.

 

PhotoFincher sur le tournage de Gone Girl son dernier film avant Mank

commentaires

MystereK
20/01/2020 à 13:43

Et ben, il y en a plein des séries de qualités sur Netflix.

RonnyBoy
18/01/2020 à 05:02

C'est beau dépenser plein de cash, mais il faut aussi offrir des séries et des films de qualité.

Salto
18/01/2020 à 01:31

En France on n'a pas de pétrole ni d'idées mais on a des taxes.

Adam
17/01/2020 à 23:34

Le souci n est pas forcément le montant mais le fait qu ils sont peu regardant sur le produit livre surtout sur les séries qui arrivent chaque semaine mais qui ne resteront pas dans les mémoires.

Concernant le débat sur l investissement en France, j ai envie de dire que le ministère de la culture casse les pieds a demander des efforts qui ne lui couyrront rien. Si au moins en contrepartie ils pouvaient revoir la loi sur la chronologie des médias...

cinégood
17/01/2020 à 17:55

Une augmentation qui ira - en partie - à la production française.

"Jusqu’ici, le ministre de la culture avait évoqué le chiffre de 16 %. Ce devrait être finalement 25 % du chiffre d’affaires réalisé en France que les plates-formes de vidéo en ligne comme Netflix et Amazon devront investir dans la production française et européenne."
Source : Le Monde

cinégood
17/01/2020 à 17:54

Netflix devrait dépenser plus en France, un bras de fer est engagé entre le gouvernement et les plateformes pour que le pourcentage de leur chiffre d'affaire dédié à la production locale soit augmenté.
"Jusqu’ici, le ministre de la culture avait évoqué le chiffre de 16 %. Ce devrait être finalement 25 % du chiffre d’affaires réalisé en France que les plates-formes de vidéo en ligne comme Netflix et Amazon devront investir dans la production française et européenne." (Source Le Monde)

votre commentaire