The Grudge : les premières critiques sont là, et promettent une sacrée déception

Mathieu Jaborska | 3 janvier 2020 - MAJ : 03/01/2020 15:24
Mathieu Jaborska | 3 janvier 2020 - MAJ : 03/01/2020 15:24

En toute honnêteté, quand il a été annoncé, cet énième reboot de l'interminable franchise horrifique japonaise ne nous a pas inspiré grand-chose.

Mais entre temps, des informations sont tombées, et elles nous ont fait espérer un vrai petit plaisir d'épouvante. La présence de Sam Raimi à la production avait de quoi rassurer, et la dernière bande-annonce, promettant un spectacle gore de toute beauté, renvoyait directement à l'opéra barbare qu'était le remake d'Evil Dead.

Les quelques effets spéciaux pratiques qui s'y nichaient laissaient présager une oeuvre qui se construisait en opposition aux jumpscares numériques popularisés par le fameux univers Conjuring dictant désormais sa loi dans le paysage de l'horreur mainstream.

 

photo, Andrea Riseborough, The grudge, The grudge, John Cho, Demian Bichir, John Cho, Demian BichirÇa casse des pattes aux canards

 

On était d'autant plus enthousiastes qu'on avait apprécié le travail de son réalisateur Nicolas Pesce sur Piercing, adaptation malsaine, mais mesurée d'un roman de Ryu Murakami. L'homme s'est aussi entouré d'un bon casting comprenant notamment Andrea RiseboroughDemian Bichir et John Cho. Mais malgré tout ça, les premières critiques américaines sont désastreuses, évoquant ce qu'on craignait dans un premier temps : un film conventionnel finissant de faire sombrer la franchise dans l'oubli.

"De brefs moments d'éclat, dont une performance captivante de Riseborough et quelques magnifiques plans, ne brillent qu'avec un intérêt éphémère avant que l'ensemble ne retourne à l'insipidité et la convention." IndieWire 

"J'ai vu ce film en pleine après-midi, après avoir eu une bonne nuit de sommeil, et j'ai dû me mettre quelques claques pour rester éveillé" San Francisco Chronicle

 

photo, Lin ShayeLin Shaye n'a pas apprécié non plus

 

"The Grudge 2020 est un drame de prestige écarté au profit d'une horreur terne et incohérente, ruinant l'angoisse et amoindrissant l'humanité de ses personnages. Bien entendu, c'est le premier volet cinéma de la franchise à recevoir un classement R, donc je suppose qu'il y a quelque chose d'attirant dans l'opportunité de réellement exploiter ça. Mais la chose la plus effrayante à propos du film de Pesce, c'est imaginer que quelqu'un a cru que cette propriété intellectuelle particulière avait vraiment une âme à raviver." The Wrap

"The Grudge se déroule comme s'il était quelque chose de mieux qu'une formule crasse, faisant des va-et-vient entre infortunés maigrement écrits qui n'ont pas été touchés par la malédiction de cette maison." Variety

 

photoUn scénario un peu tiré par les cheveux

 

"Le The Grudge de Pesce est typiquement amer : de la façon dont les personnages ont l'air exténués et cernés au fait que tant d'entre eux ont eu des êtres chers souffrant du cancer, de démence ou d'autres problèmes médicaux dévastateurs. Ce n'est pas un film d'horreur 'fun'. Ça parle de malheur, surnaturel ou commun.

Eh oui, c'est effrayant. Les racines des films d'arts de Pesce sont évidentes dans la lente première partie. Mais dans le dernier tiers, The Grudge mise sur le gore explicite et les jump scares - menant tous à une scène finale et un plan final aussi terrifiants que n'importe quel moment de la saga originale."  Los Angeles Time

 

photoUn bain de sang

 

"Presque dépourvu d'angoisse pour le consommateur d'horreur classique, il risque bien de provoquer un rejet respectueux des connaisseurs du genre : 'On comprend ce que vous essayez de faire', pourraient-ils dire doucement aux cinéastes : 'ça n'a pas marché'." The Hollywood Reporter

"Les premiers moments terrifiants arrivent après 50 minutes, mais les morts sont anti-climatiques même si le ton effrayant est maintenu, grâce à une lumière pâle et de très bons acteurs." Movie Nation

La plupart des textes parlent d'une très longue exposition retardant l'arrivée de vraies scènes d'angoisse, ainsi que d'une structure temporelle non linéaire un peu difficile à suivre. Beaucoup soulignent l'efficacité de certains effets gores ou encore la prestation des comédiens, mais il faut reconnaître que la presse n'est en général pas convaincue du tout par cette relecture. Sorti aujourd'hui aux États-Unis, le long-métrage arrivera en France le 15 janvier. On espère qu'il y trouvera un meilleur accueil.

 

affiche française

Tout savoir sur The Grudge

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

sonichu
04/01/2020 à 22:52

@ Geoffrey Crété

Les crossover sont des valeurs sures ! Le fait qu'il n'y en ait pas eu Beaucoup n'a aucun rapport, il n'y en a pas Beaucoup uniquement a cause d'une question de droits copyright, les fans serait nettement plus excités a l'annonce d'un reboot.de FvJ que d'un enieme vendredi ! Idem pour Robocop contre terminator qui exploserait le box office.

Moi j'aimerais voir des tas de crossover : dracula vs frankenstein, annabelle vs la nonne, gremlins vs critters, robocop vs terminator ect.

Aimerais tu voir certains crossover ?

Geoffrey Crété - Rédaction
04/01/2020 à 22:32

@sonichu

C'était un simple exemple sur l'idée de "film solo vs film de groupe". On peut trouver des arguments pour l'un ou pour l'autre d'ailleurs. Mais si les crossovers étaient une valeur sûre, on aurait déjà eu des vs dans tous les sens.
Et on parle horreur, donc la comparaison super-héros n'est pas vraiment pertinente là, mais ici encore si c'était si évident, on aurait plus aucun film solo et que des affrontements... D'autant que là encore, on peut trouver des arguments contraires : Aquaman et Joker ont plus marché que Batman v Superman, au hasard. Wonder Woman a plus marché aux USA que BvS.

Le premier The Grudge a été fait pour surfer sur le succès du remake de Ring. C'est aussi simple que ça.

Et je ne défends rien, relire mes mots devrait vous le montrer très simplement. Vous êtes venu poser une question à laquelle personne n'a la réponse ("Pourquoi que les producteurs n'ont pas fait un remake américain de sadako vs kayako ?" >> seuls les producteurs pourraient vous répondre), j'ai gentiment essayé de répondre.

Je vous laisse donc avec vos belles envies de crossovers. Et vous invite à lire notre dossier sur l'un d'eux tiens :
https://www.ecranlarge.com/livre-bd/dossier/1099611-robocop-vs-the-terminator-retour-sur-le-comics-oublie-de-frank-miller

sonichu
04/01/2020 à 22:01

@ Geoffrey Crété

Argument incoherent que de comparer FvJ sorti en 2003 et le reboot d'Halloween, pres de 20 ans les separe !

Sadako vs kayako n'est pas sorti aux USA mais pas plus que les Ju-on originaux, seul les remake sont sorti, comparons ce qui est comparable.

Et je trouve innaceptable que tu defendes la cause de ces ignobles producteurs qui nous empechent de voir des merveilles que pourrait etre des hypothetique Robocop vs terminator (au diable un standalone terminator), un dracula vs frankenstein ou un nouveau freddy vs jason.


Ces producteurs sont completement a la masse pour insister avec des eniemes sequels plutot que de faire des crossover qui exploserait le box office, La preuve :

FvJ a rapporté plus que 95% des films vendredi 13 et freddy.

Avengers a rapporté plus que iron man, thor et cie.

Et BvS a rapporté plus que tout les batman hormis dark knight et TDKR et a fait plus que man of steel

Geoffrey Crété - Rédaction
04/01/2020 à 21:06

@sonichu

Sadako vs. Kayako n'est pas sorti en salles aux USA.
The Grudge et sa suite, en remake, si. Et ont marché, surtout le premier.
C'est aussi simple que ça.

Un film standalone n'est ni mieux ni moins bien qu'un film crossover. Tout dépend des franchises et personnages réunis.

Freddy vs. Jason a par ex moins marché qu'un "simple" Halloween sous forme de suite-soft reboot.

Et surtout, je ne suis pas producteur ou boss de studio. La logique d'abord financière d'une telle machine, ne peut qu'être expliquée qu'avec des déductions, des histoires de droits, et surtout des hypothèses. Je ne peux donc vous offrir que ça.

sonichu
04/01/2020 à 21:00

@ Geoffrey Crété

Je trouve ton jugement incomprehensible, c'est comme si tu me disais qu'un vendredi 13 etait plus solide financierement qu'un Freddy contre jason. Kezako. Moi pas piger ce raisonnement incongru

sonichu
04/01/2020 à 20:57

@ Geoffrey crété


Ce n'est pas une serie z.
Et depuis quand un.film standalone est plus attractif qu'un crossover ?
L'original SvK a été un immense succes au box office

@TofVW

Crossover hyper badass, je veux un remake US.

Geoffrey Crété - Rédaction
03/01/2020 à 22:34

@Sonichu

Aucune idée.
Peut-être parce que tout le monde ou presque se fout de l'original, et que le côté série Z est nettement moins solide d'un point de vue financier, qu'un simple film d'horreur sur la formule The Grudge ?

Sonichu
03/01/2020 à 22:13

@ geoffrey crété

Pourquoi que les producteurs n'ont pas fait un remake américain de sadako vs kayako ?

Geoffrey Crété - Rédaction
03/01/2020 à 20:18

@Toff62

Parce qu'on juge le film ici ? Non. On donne la température critique aux USA.

Pour info, on a récemment écrit notre enthousiasme et curiosité face à ce film, donc oui on ira le voir, et en étant prêt à trouver ça bien, ou pas bien. Comme d'hab.

TofVW
03/01/2020 à 19:59

@Sonichu: et que penserais-tu d'un Sadako vs Kayako? J'aimerais ton avis là-dessus, si jamais tu en as déjà entendu parler.

Plus

votre commentaire