Disney+ : l'étrange politique de diffusion des films de la plateforme commence à faire parler d'elle

Christophe Foltzer | 3 janvier 2020 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Christophe Foltzer | 3 janvier 2020 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Si la guerre des plateformes va bientôt réellement commencer avec l'arrivée massive de la concurrence, Disney+ a déjà bien commencé à agacer Netflix. Même si elle n'est pas non plus très réglo par rapport à sa promesse.

Alors que Disney+ arrivera en France le 31 mars prochain, on surveille très attentivement ce qui se passe aux États-Unis depuis son lancement le 12 novembre dernier, ne serait-ce que pour savoir à quelle sauce nous serons mangés et s'il faut déjà penser à résilier son abonnement Netflix. Parce que la grosse différence, c'est que nous avons là un mastodonte de l'industrie qui lance son service avec un catalogue gigantesque, encore plus depuis qu'il possède la Fox.

La promesse est belle : avoir tout le contenu Disney disponible en illimité, les nouveautés comme les vieux classiques et dans une grande qualité. En réalité, c'est un peu plus compliqué que ça puisque le site Collider vient de mettre le doigt sur un étrange phénomène qui s'est passé sur la plateforme il y a quelques jours.

 

photo, Macaulay CulkinMaman, je m'occupe des clients

 

Annoncés en fanfare en décembre, Maman j'ai raté l'avion et Maman j'ai encore raté l'avion ont en effet disparu du network moins de trois semaines après leur mise en ligne. Un sort que partage également Pirates des Caraïbes 4 : La Fontaine de jouvence et Dr. Dolittle et tout ça, sans que personne ne soit prévenu de leur disparition.

La contradiction que met en lumière l'article est double : d'une part, certains de ces films sont toujours disponibles sur Disney+ hors du territoire américain et, comme Disney est propriétaire de tous ses programmes, il n'y aurait pas de questions de droits de diffusion à se poser. Sauf qu'en fait, c'est un peu différent puisque si Disney possède effectivement différents studios, ce n'est pas la même chanson concernant les films, où les ayants droit sont encore multiples et sous le coup de plusieurs législations soumises aux contingences du média de diffusion, de la réglementation relative au streaming ou, tout simplement, aux droits dans les différents pays.

 

Photo Johnny DeppAprès, pour certains films, ce n’est pas trop grave non plus, hein

 

D'autres films, par contre, comme Collège Attitude, ont connu un sort similaire pour revenir immédiatement dans l'offre, sans plus d'explication. Et c'est bien ce qui commence à inquiéter certains, cette propension à modifier son catalogue à tout moment, sans rendre le moindre compte à personne ni même prévenir. De quoi faire passer leur offre pour un petit mensonge, mais aussi probablement un questionnement à avoir sur un spectre plus global.

Rappelons en effet que Netflix n'est que diffuseur et qu'il est très facile de savoir quels programmes vont rester ou non dans son catalogue. Là où un studio ne prendra pas forcément cette peine parce que, quoi qu'il arrive, il est chez lui, avec ses jouets. Il fait donc ce qu'il veut comme ça lui chante.

 

photoUn S.A.V. qu'il ne vaut mieux pas trop énerver

Tout savoir sur Maman j'ai raté l'avion

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Mr Bifle
04/01/2020 à 20:19

Ces catalogues de plate-forme ressemblent étrangement aux bacs à solde de dvd moisis du vide grenier du coin. Mais c'est tellement cool, tellement hype:)

Free Spirit
03/01/2020 à 17:58

revoir des films que l on a déjà vu à la télé aucun intéret!!!

Madolic
03/01/2020 à 15:47

@Marty
Ok Boomer

Alec
03/01/2020 à 14:52

L'article est un bon début mais ne va pas assez loin.
Vous ne parlez pas de la fausse HDR sur les films/séries Disney notamment sur The Mandalorian et les Star Wars (peut-être évoqué ailleurs j'en sais rien raf) qui posent plusieurs problèmes :
un mauvais rendu, pas de pic de luminosité, travail bâclé, force les TV à se mettre en mode HDR et donc dépenser plus d'énergie.

Pour les disparitions de films/séries sur Netflix, je crois qu'il y a une app qui est pas mal, peut-être qu'elle rate quelques départ, mais elle est assez complète : Upflix

AlexAlex
03/01/2020 à 14:40

@Marty, c'est un peu le genre de phrase que sortait ton grand père avec les premiers magnétoscopes non?

Marty
03/01/2020 à 14:28

Moui, sinon t'as les 2 films en dvd et tu les regardes quand tu veux . Quand on est adepte de toutes ces conneries de plateformes de streaming, faut pas venir chougner quand on se fait enfler hein ..

Tousen
03/01/2020 à 13:57

Quant aux scénaristes des dernieres sorties de Disney, on en parlera un jour dans un article? Attendons de voir la qualité de certaines séries et vous verrez, ce sera décevant...

votre commentaire