Films

Charlie’s Angels : Kristen Stewart n’est pas vraiment surprise que le film soit un tel échec

Par Christophe Foltzer
16 décembre 2019
MAJ : 29 décembre 2019
15 commentaires
Affiche française

Si la qualité d’un film se mesure à la qualité de sa promotion et de son service après-vente, Charlie’s Angels n’est pas sorti d’affaire tant il a la vie compliquée.

La semaine dernière, nous consacrions un dossier sur le cinéma hollywoodien dit « féministe » et pourquoi, selon nous, il était voué à l’échec, chiffres à l’appui.

Si notre but n’était absolument pas de dire qu’un cinéma typiquement féministe n’était pas possible, bien au contraire, on pointait davantage du doigt une politique des studios qui ne le considéraient que comme un argument purement marketing, sans véritable remise en question de fond en amont.

 

photo, Elizabeth BanksDes propos qui passent mal

 

Evidemment, tout était parti du Charlie’s Angels d’Elizabeth Banks, méga plantade au box-office américain, qui sortira chez nous le 25 décembre prochain, et qui s’est surtout illustré par ce moment gênant où la réalisatrice du film a justifié l’échec du film en accusant le sexisme supposé du public. Avant de se rétracter évidemment, mais le mal était fait. Aujourd’hui, à quelques jours de sa sortie en France, le film n’a pas vraiment remonté la barre du box-office, puisqu’il culmine actuellement à 55 millions de dollars de recettes dans le monde, pour un budget de 48 millions. C’est donc bel et bien un échec.

Ce qui étonnait, c’était le silence des comédiennes durant la polémique, pas forcément pour mettre de l’huile sur le feu et défendre un film qui avait déjà perdu, mais au moins pour calmer les choses. Comme si le film était un objet embarrassant pour tout le monde. Il fallait probablement opérer un temps de recul pour vraiment avoir les idées claires et poser un regard dépassionné sur toute cette affaire.

 

photo, Ella Balinska, Naomi Scott, Kristen StewartLes héroïnes que personne n’attendait ?

 

Et c’est un peu ce que vient de faire Kristen Stewart au micro de The Playlist. Là pour défendre Seberg, son biopic sur Jean Seberg, elle n’a évidemment pas pu échapper à quelques explications sur ce qui s’était passé avec Charlie’s Angels. Et c’est en toute honnêteté qu’elle a répondu qu’un tel échec était tout sauf une surprise :

« Eh bien, pour être honnête avec vous, si j’avais fait un film qui n’était pas bon et dont je n’étais pas fière, je serai dévastée. Heureusement, je ne suis aucunement outrée parce que je suis fière de ce film. Mais je pense que le climat dans lequel nous vivons actuellement est extrêmement délicat, c’est un moment étrange et c’est très difficile d’y vendre un film comme celui-ci. Tout comme je pense que tenter d’avoir une discussion complexe et très politisée sur le féminisme durant 5 minutes d’interview à la télévision, concernant Charlie’s Angels… Alors que moi je dis juste que nous voulions uniquement nous amuser. »

 

photo, Elizabeth Banks, Kristen Stewart« Ouais, donc, en fait, on a fait n’imp’ depuis le début quoi. » « Ooooh, allez, c’était fun quand même ! »

 

Un propos qui pourrait calmer certains réfractaires en retirant au film son étendard revendicateur, qui a été agité par le studio et la réalisatrice en premier lieu, ne l’oublions pas. Mais c’est vrai qu’il est toujours délicat pour un film d’exister en tant que lui-même à partir du moment où il représente quelque chose dans un climat tendu. Au final, c’est peut-être Kristen Stewart la vraie perdante dans l’histoire :

« Ce qui m’ennuie, c’est qu’on ne va probablement pas en faire un autre. Mais en même temps, je suis très fière que le film existe et qu’il ait une vie dans le monde. Parce que je pense que pour pas mal de monde, ça reste quelque chose d’important, même si c’est fait sous un angle loufoque. »

Il n’y a qu’à voir comment les films avec Cameron Diaz sont encore populaires pour s’en convaincre. Mais que cela ne décourage pas la comédienne pour autant. Oui, son film est un échec et oui, il n’y aura sûrement pas de suite, mais au moins elle l’a fait et elle en est fière. C’est le plus important.

 

photo, Ella Balinska, Naomi Scott, Kristen StewartPrêtes pour une nouvelle bagarre ?

Rédacteurs :
Tout savoir sur Charlie's Angels
Suivez-nous sur google news
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
15 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Zanta

Il a clairement été dit qu’elle avait choisi de faire ce film pour se faire du pognon, après s’être construit une légitimité dans le cinéma d’auteur.
Difficile de croire qu’elle puisse être fière de ce film… A moins qu’elle n’y connaisse rien du tout en cinéma d’action.

pepe

En gros elle confirme le sujet du sexisme quoi…

Le Bandit

j’en ai marre qu’on nous vendent des arguments bidons pour occulter le vrai problème des choses. Le film ne marche pas au box office parce qu’aucune actrice ne possède le charisme pour prendre un film bancale sur c’est épaule point barre!!! Je n’ai pas été voir ce film au cinéma pas parce que c’étais des filles comme personnage principale non parce que le film a l’air mal foutu avec un mauvais casting tout simplement. Le film Rambo last blood n’a pas fonctionné en salle alors faut tu comprendre que le monde sont contre les personne âgé dans les films d’action ???

Pulsion73

Et les Charlie’s Angel de MCG c’était quoi ? Pas de féminisme revendiqué, le 1er film était très sympa, fun, décomplexé.
Ce n’est pas en étiquetant un film « féministe » qu’on le rend plus sympathique et surtout de meilleur qualité. C’est un facteur parmi d’autres c’est tout.
Un manque de charisme flagrant pour ces anges là en plus.

Taratra

Même Tom Cruise dernier monstre sacré du cinéma américain n’arrive pas a sauver un film bancal comme  » la momie  » alors c’est pas trois actrice très moyenne dont deux quasiment inconnu qui peuvent le faire je comprends ce qu’ils sniffe a Hollywood mais c’est pas de la bonne faut arrêter ce féminisme en carton un film avec des femme faut forcément une femme qui le realise écrit le scénario c’est d’une bêtise incroyable