Charlie's Angels : pour la réalisatrice, le bide du film renforce le cliché d'un public sexiste

Mathieu Jaborska | 19 novembre 2019 - MAJ : 19/11/2019 10:50
Mathieu Jaborska | 19 novembre 2019 - MAJ : 19/11/2019 10:50

Le reboot de la franchise bien féminine ne risque pas de battre grand monde en termes de blockbuster cette année.

En salles depuis ce week-end aux Etats-Unis, le long-métrage se vautre encore plus que prévu. Loin des 31 millions de Le Mans 66, il démarre avec 8,6 pauvres millions de dollars, ce qui est encore plus bas que les estimations. Certes, il a limité la casse à l'international (19,3 millions), et a assuré ses arrières avec un budget officiel d'environ 50 millions (et 50 autres pour le marketing selon Deadline : des sommes très modestes donc), mais il part quand même extrêmement mal.

On ne lui prédit pas un grand avenir. Pourtant, les critiques ne sont pas foncièrement mauvaises. Les raisons de cet échec annoncé sont donc pour l'instant indeterminées.

 

photo, Ella Balinska, Naomi Scott, Kristen StewartLe trio d'actrice

 

De fait, chacun cherche un coupable. Et pour Elizabeth Banks, réalisatrice, actrice, scénariste et productrice, les coupables sont tout trouvés. Dans un entretien accordé au Herald Sun, elle accusait le public d'être sexiste avant même que son film ne soit sorti

"Ecoutez, les gens doivent aussi acheter des places pour ce film. Ce film doit faire de l'argent. Si ce film ne fait pas d'argent, ça renforce un stéréotype hollywoodien selon lequel les hommes ne vont pas voir les femmes faire des films d'action."

 

photo, Elizabeth Banks, Kristen StewartElizabeth Banks en Bosley

 

Forcément, une telle déclaration a été largement moquée. Au-delà de ça, beaucoup ont rappelé que Wonder Woman est un des plus gros succès du genre super-héroique récent, amassant 821,8 millions de dollars sur la promesse d'une Amazone bien vénère. Et on ne parle même pas de Captain Marvel côté MCU, mené une Brie Larson également très engagée à ce niveau et particulièrement rentable puisqu'il a rapporté le petit pactole de 1,1 milliard de dollars dans le monde.

Mais la cinéaste ne veut pas entendre ces arguments. 

"Ils iront voir un film tiré de comics avec Wonder Woman et Captain Marvel parce que c'est un genre masculin. Donc même si ce sont des films à propos de femmes, ils les mettent dans le contexte d'élargissement du monde des comics, alors c'est surtout, oui, vous regardez un film Wonder Woman mais on introduit trois autres personnages ou on introduit Justice League. D'ailleurs, je suis heureuse que ces personnages aient du succès au box-office, mais on a besoin de plus de voix féminines se manifestant avec de l'argent parce que c'est le pouvoir. Le pouvoir, c'est l'argent."

 

photo, Ella Balinska, Naomi Scott, Kristen StewartPourtant, y'a des bagnoles

 

Tout ceci ressemble un peu à une supplication. S'il faut reconnaître que la parité est loin d'être atteinte en ce qui concerne les grosses franchises, imputer l'échec potentiel (et finalement averé) de Charlie's Angels à ce seul fait est tout de même bien absolu. D'autres coupables sont peut-être aussi à trouver. Pour notre part, on miserait plutôt sur la promotion catastrophique, des affiches franchement laides aux bandes-annonces promouvant plus le dernier tube de Lana del Rey et le haut de Kristen Stewart que les vrais qualités du film.

Peut-être que jouer la carte du clip promotionnel Instagram n'était pas le ciblage le plus subtil, et que le public aurait pu aller voir une oeuvre qui se vend pour ce qu'elle est vraiment : une comédie d'action. Quant à la qualité du film, on n'a pas encore pu vérifier par nous-mêmes. Mais la franchise pourtant bien féminine a jusqu'ici été plutôt synonyme de réussite économique. La version de McG en 2000 avait rapporté 264,1 milions de dollars (hors inflation) pour un budget de 93 millions, des chiffres honnêtes.

 

photo, Ella Balinska, Kristen StewartLes anges de la télé-réalité

 

Toujours avant ce bide récent, la réalisatrice de Pitch Perfect 2 avait été claire sur sa position dans la saga, dans un autre entretien au Wall Street Journal. Elle semblait être très fière de lancer une franchise menée par des femmes, chose encore assez rare dans l'univers hollywoodien très formaté.

"Vous avez 37 films Spider-Man et vous ne vous plaigniez pas ! Je pense que les femmes ont le droit d'avoir une ou deux franchises d'action tous les 17 ans. Je n'ai aucun problème avec ça. [...] Etre dans une grosse franchise vous permet de tout avoir. Je reconnais la même chose, c'est presque injuste pour les femmes. Les meilleurs rôles sont d'habitude dans des petits films, mais alors vous ne faites pas d'argent. Ce n'est pas mal de faire de l'argent."

La franchise qu'elle aurait aimé démarrer a peu de chance de voir le jour. Surtout que la sortie du film en France le 25 décembre, soit une semaine après Star Wars : L'Ascension de Skywalker, ne risque pas de vraiment empécher le naufrage.

Pour oublier tout ça, rejetons un oeil à Charlie et ses drôles de dames, petit plaisir même pas coupable avec Drew Barrymore, Cameron Diaz et Lucy Liu.

 

Affiche française"Imbattables"

commentaires

Kakouille
03/12/2019 à 16:42

Trop de feminisme tue le feminisme...

Patz
23/11/2019 à 21:49

Vous avez raison, mettre en valeur un film sur des critères sexiste c'est pitoyable, la défense de la gente féminine ne passe par cela, encore un film de féministes gauchiste. Ne pas aller le voir.

william d
23/11/2019 à 14:05

Je rejoins Ferudo que James Bond RESTE UN HOMME conformément aux origines voulues par l'auteur Ian Fleming.

Ces scénaristes ultra-féministes saccagent des licences à force d'en faire trop...d'autre part le cinéma regorge d'actrice avec des rôles fameux...Starling , Ripley,Sharon Stone dans Casino etc alors que me too n'existait pas. Ces femmes sont victimes de sexisme masculin où ? sérieusement ?.

Le public masculin et parfois féminin qui aime les films d'actions avec des hommes , ne se déplaceront PAS pour des héros remakées en femme en contradiction de l'historique d'une licence (dans ce cas là il faut faire un remake de Wonder WOMAN en Wonder MAN...quelle embrouille cette affaire !). Trop c'est trop !. D'autre part où est l'égalité quand un sexe veut prendre la supériorité sur l'autre au détriment des qualités artistiques d'un film ?

Pour en venir à Elisabeth Banks , le film est mauvais rien qu'en voyant la bande-annonce...pas une surprise. Cela donne pas envie, il faut que Hollywood revoit sa copie en évitant une stigmatisation anti-masculine lassante pour les spectateurs car ceux-ci ne se déplaceront PAS (je l'espère) pour voir des franchises détruites !.

Ferudo
22/11/2019 à 23:11

@Diversité au lieu de vouloir refaire tous les films et franchises célèbres en remplaçant les hommes par des femmes essayons simplement de faire de bon film avec des personnages féminins bien écrits et jouer...
Car en effet je n'irais pas voir un James bond joué par une femme. Quand je vais voir un James bond qu'il soit bon ou mauvais je veux voir un homme qui sort des répliques british en se replaçant la cravate entre 12 explosions et qui sauve le monde de la façon la plus improbable qui soit. Qu'il se tape 12 cruches par films aucun intérêt pour moi et pour le coup je préfère largement les derniers qui contiennent de bons personnages féminins ( coucou Vesper) même si les anciens sont cultes tout de même mais d'un autre âge...

Diversité
22/11/2019 à 01:01

Elle a raison. J’suis désolé mais faut grave forcer sur les minorités et la diversité. Mettre sur un pied égale les « supérieurs » et les minorités. Donc changer de personnage pour mettre une minorité aucun problème, j’aime quand les gens se plaignent et s’énervent sur ça, faut. Hâte de voir James Bond femme noire.

Geoffroy
21/11/2019 à 16:33

Quand un film me semble le moindrement pousser un agenda féministe où une autre cause SJW sauce progressiste, 1- Je sais que le film sera nul à scier .. 2- Je le boycott avec grand plaisir 3- Je passe le mot à plus de personnes que peux de ne pas aller voir cet autre navet. Merci et bonne journée.. ???? ????
????

Geoffroy
21/11/2019 à 16:26

Quand un film me semble le moindrement pousser un agenda féministe où une autre cause SJW sauce progressiste, 1- Je sais que le film sera nul à scier .. 2- Je le boycott avec grand plaisir 3- Je passe le mot à plus de personnes que peux de ne pas aller voir cet autre navet. Merci et bonne journée.. ???? ????
????

Aeryn
21/11/2019 à 08:36

Pour qui se prend t elle?
Moi je suis une femme et voir ce film ultra photoshopé, stéreotypé...
Et oui donc je préfère largement mettre mes petits sousous dans un vrai bon film → Le Mans 66 .

Pas un film de mecs, juste un bon film CQFD

Nicoleta
20/11/2019 à 23:14

Bienvenue en 2019 ou TOUT, est la faute des hommes.

Biloute
20/11/2019 à 16:23

C est plus que laSsant ces sexistes de féministes qui refont tous les classiques en remplaçant les rôles tenus à l origine par des hommes par des femmes , qui incluent sytematiquement un couple lesbien ou gay , un transsexuel ...
Bref y en a vraiment ras le ...

Plus

votre commentaire