Après Scorsese et Coppola, deux autres réalisateurs s'attaquent à Marvel et aux films de super-héros

Christophe Foltzer | 23 octobre 2019
Christophe Foltzer | 23 octobre 2019

Nous sommes peut-être en train d'assister à une scission historique entre deux mondes et deux visions du cinéma : celle de divertissement grand public, et celle plus classique des auteurs. Et impossible de savoir qui va gagner même si la question ne se pose pas vraiment.

Au moins, ça nous fait du boulot, c'est déjà ça. Il faut bien qu'il y ait un avantage à couvrir cette polémique des plus inutiles, mais tellement significative dans notre rapport actuel au cinéma, aux blockbusters et à l'hégémonie de Marvel. Et on espère vraiment qu'après la colère sourde et aveugle du fandom, la suite nous réservera une bonne remise en question salutaire.

 

photoCoppola et Scorsese jouent avec le feu

 

Ce débat lancé par Martin Scorsese, comme quoi les films Marvel ne seraient pas du cinéma, a un effet étrange sur nous. D'un côté, ça nous fatigue parce que cela nous met face à l'imbécilité fanatique de certains (et dans les deux camps).

De l'autre, ça nous passionne, parce que cela met enfin en lumière un problème que nous avions identifié depuis un certain temps et qui n'a fait que s'aggraver avec le temps et le succès : la disparition de toute notion ou velléité de cinéma dans les films Marvel, qui ne se résument plus qu'à de gros épisodes de série télé pétés de thunes sans réel point de vue ou ambition artistique.

Et après Martin Scorsese et Francis Ford Coppola, c'est maintenant au tour de deux autres réalisateurs de lever les armes contre le géant et sa cohorte de super-héros. Ken Loach, dans un premier temps, réalisateur plutôt social (euphémisme) qui sort actuellement son nouveau film Sorry We Missed You (dont vous pouvez retrouver la critique ici) et qui s'est exprimé sur le sujet au micro de UK TV il y a quelques jours :

 

PhotoSorry we missed you, pas vraiment un film du MCU

 

"Les films Marvel sont faits comme des produits de base... Comme les hamburgers. Il ne s'agit que de produire une marchandise qui va rapporter de l'argent à une grosse corporation. C'est un exercice très cynique. C'est une opération commerciale et cela n'a rien à voir avec l'art du cinéma."

Difficile de lui donner tort, même si l'attaque est précise et violente. De son côté, Fernando Meirelles (réalisateur de La Cité de Dieu et du prochain The Two Popes pour Netflix) a tenté, durant une masterclass au Festival de Mumbai, de faire passer son avis sans froisser personne :

 

La cité de DieuLa Cité de Dieu

 

"Je ne peux pas être en désaccord avec Martin Scorsese parce que je ne regarde pas de films Marvel... J'ai regardé un Spider-Man il y a 8 ans et c'est tout. Ça ne m'intéresse pas. Ça ne veut pas dire que c'est mauvais. Je ne sais pas si c'est Marvel, mais j'ai regardé le premier Deadpool et j'ai trouvé ça très bien. Avec des séquences d'action incroyables. Et puis, j'ai tenté de regarder Deadpool 2 dans un avion, j'ai tenu une demi-heure et j'ai laissé tomber."

Un avis tout en nuance donc qui essaye de frayer son chemin dans la polémique sans s'attirer la haine de qui que ce soit, mais qui veut quand même dire ce qu'il veut dire. Pas sûr que cela apaise les esprits cependant. Et c'est assez triste finalement. Pas que ces réalisateurs donnent leur avis, au contraire, mais que les réactions du public soient si virulentes. Ça rappelle beaucoup de combats actuels du monde réel malheureusement, qui devraient nous rassembler, mais que notre narcissisme mal placé ne fait que diviser.

 

Photo Anthony Hopkins, Jonathan PryceThe Two Popes / Thanos : même combat ?

commentaires

0ups ;)
24/10/2019 à 19:09

Mais pourquoi débattre ? Chaque film est réalisé avec une intention propre : divertir, informer, questionner... Mais ils ont tous le même objectif : être vus. Pourquoi critiquer et rabaisser les blockbusters (par extension) ? Veuillez revient à rabaisser le public. J'aime différentes genres de cinéma, j'apprécie un Marvel, j'adore GATTACA, je recommande Un air de famille, je prête mon DVD de La Cidade de Deus à qui veut voir un excellent film, je suis ému devant Eternal sunshine of the spotless mind... Ce qu'on aime au cinéma c'est qu'il y en a pour tous les goûts et son petit individuellement avoir des goûts variés et multiples.
J'aime bien le big tasty de temps en temps moielle si je préfère une souris d'agneau, une paella ou un couscous !

dsqds
24/10/2019 à 15:32

Ils s'attaquent au film MCU et seulement MCU pas au film de super hero
Cette serie tele moribonde qui fait bcp d'argent a partir de scenario raté et de vide de fond intersideral

Geoffrey Crété - Rédaction
24/10/2019 à 09:58

@Kimen

Coïncidence ? Non.
Ces gens n'ont pas parlé spontanément de Marvel : on leur a posé des questions.
A quel moment un réalisateur ou acteur est face aux journalistes et se doit de répondre aux questions ? Lorsqu'il est à un événement publique.
Ça arrive quand ? Quand il est en promo, ou dans une situation similaire (Coppola, qui ne sort pas de film comme Scorsese actuellement par ex)

Kimen
24/10/2019 à 08:15

Qu'elle étrange coïncidence que des réalisateurs s'ajoutent au débat justement au moment où ils s'apprêtent à sortir de nouveaux films et où le débat fait parler d'eux.
Le fait que ça leur fasse de la publicité est totalement fortuit naturellement.

Theweedman23
23/10/2019 à 18:37

Personnellement jai vu tout les Marvel.. fan de comics que je suis.. j'aime leur continuités.. il y en a que j'aime plus que d'autre.. mais faut l'avouer c'est pas ouf.. déjà je trouve que les comics sur lesquels ils se sont basé ne sont pas bien retranscrit.. mais apres tu le regardes une fois et basta.. c'est pas transcendant.. c'est loin d'être du vrai cinéma.. pourtant j'aime bien mais je le reconnais mais les gens ne comprennent rien à ce qu'ils veulent dire en disant ce n'est pas du cinéma.. faire un carton au box office ne veut pas dire grand films et ce sont loin d'être de grand films.. faut être débile pour se dire que son film préférer c'est un film de superhero.. ^^ étant un grand fan de dccomics bien plus que Marvel.. Ça reste pareil dans le fond.. ce que lon va préférer entre les deux cela dépend des gouts mais tout le monde doit être conscient que ce n'est pas du vrai cinéma..

Anna
23/10/2019 à 18:25

Je trouve ça stupide de faire une distinction si nette entre films de divertissement et films d'auteur.
Les films de divertissement ne se limitent heureusement pas qu'à Marvel, certains peuvent même être également qualifiés de films d'auteur.

1234Marco
23/10/2019 à 18:24

Et pourquoi ne pas renvoyer vers l'analyse de James Gunn: in est dans un schéma classique ou les anciens critiquent les gouts de la nouvelle génération. On l'a vu tout le temps dans l'histoire du cinéma.

Il faut aussi replacer ces phrases dans leurs contextes: pendant que Marvel réussi, des réalisateurs connus galèrent pour obtenir des financements et finissent par s'en remettre à Netflix.

MystereK
23/10/2019 à 16:38

MPATS pourquoi le sauraient-ils obligatoirement, tout le monde de vit aps dans le monde que vous, je travaille avec des gens qui ne savent ni ce qu'est Deadpool, ni ce qu'est le Joker et même une personne qui m'a demandé, c'est qui la Princesse Leia. On peut aimer ou faire du cinéma sans être initié à cette culture là, je suis certains qu'il y a plein de choses évidentes pour que que vous et moi ignorons.

tenia54
23/10/2019 à 16:37

Quelques jours avant le festival, Coppola parlait vin, Megalopolis et Apocalypse Now. Rien de nouveau sous le soleil. Aujourd'hui, Frémaux l'a fait buzzé avec Marvel. Techniquement, ce qu'il disait avant était bien plus intéressant de ce qui aurait du rester de l'ordre du fait divers. Ce sont ce que les fans en font qui fait que les médias jouent dessus et que la mayonnaise prend dans le temps long.

A un moment, il faut rappeler que si tout le monde se contentait de dire "ah oui, OK, et sinon ?", on n'en serait pas là. Sauf que personne ne semble pouvoir parler de Marvel sans créer un immense effet d'attraction.

MystereK
23/10/2019 à 16:36

QU'étaient les Mélies si ce n'est des films à effets spéciaux qui voulaient en mettre plein la vue ?

Les cinéma a toujours été commercial, même les Lumières avait une idée très mercantile de l'utilisation de leur invention.

Le cinéma d'auteur naît sur les bases du cinéma commercial qui attire le public, crée des vocations, permet à l'argent d'affluer et crée une certaine vigueur dans ce commerce, ce qui permet à des producteur courageux de ce lancer des projets plus audacieux, sans cinéma commercial, il n'y aurait presque plus de cinéma. Après, ceux qui crachent dessus, ne sont pas obligé d'aller voir, il doivent juste respecter ceux qui aiment cela, inutiles de dénigrer cette forme de cinéma et ses amateurs.

Plus

votre commentaire