Joker : Todd Philipps explique pourquoi le film se déroule dans les années 80 et son rapport avec le DCEU

Déborah Lechner | 17 septembre 2019
Déborah Lechner | 17 septembre 2019

Alors que la plupart des films de super-héros ou super-vilains choisissent d'adapter les récits au monde moderne, Todd Phillips lui a voulu faire le contraire.

Après la performance de Jared Leto en Joker dans Suicide Squad de David Ayer, les fans avaient du mal à envisager un avenir quelconque pour l'ennemi juré de Batman. Pourtant, DC a rattrapé le tir avec le Joker de Todd Phillips, Lion d'Or à la Mostra de Venise et salué par la critique à Toronto. De facto, le film se retrouvera probablement parmi les nommés de la prochaine édition des Oscars en février prochain.

Une aubaine pour Warner et DC dont l'univers étendu n'a pas connu le succès retentissant de celui de Marvel. Avec plein de projets intéressants en cours, comme The Batman de Matt Reeves et Birds of Prey de Cathy Yan sur Harley Quinn, DC avait un nouvel univers partagé à portée de main autour de personnages cultes. Mais Todd Phillips a douché tout espoir il y a quelques jours, déclarant qu'aucun crossover entre le chevalier noir de Robert Pattinson et le Joker de Joaquin Phoenix ne se fera.

 

photo, Joaquin PhoenixJoaquin Phoenix en Clow Prince du crime dans Joker

 

Dans une récente interview de Collider, il a même expliqué qu'une des raisons pour lesquelles Joker se déroule à la fin des années 70 était pour qu'aucun pont ne soit fait entre le DCEU et son film :

« Dans le film, on ne dit jamais clairement qu'on est en 1981. On dit plutôt qu'on est à la fin des années 70 ou au début des années 80, principalement parce qu'on ne veut pas de réflexion du style : "Cette voiture n'était pas sortie en 1981". Mais cette époque a été choisie pour beaucoup plus de raisons que ça. C'était un moyen de le séparer assez franchement de l'univers DC quand j'en ai parlé à la Warner Bros. et que je leur ai remis le script. Afin de mettre les choses au clair, ça n'a rien à voir avec aucun des autres projets en cours. C'est comme un univers séparé, tellement que ça prend place dans le passé, bien avant tout le reste [ndlr : les autres films DC]. »

Évidemment, Todd Phillips n'a pas esquivé le 21e siècle uniquement pour se désolidariser de ses camarades du DCEU. Le réalisateur a voulu déposséder son personnage de la technologie moderne, trop simpliste au goût du cinéaste :

 

Photo Margot RobbieHarley Quinn ( Margot Robbie) n'est pas prête de retrouver son Prince Charmant 

 

« C'est aussi pour ne pas devoir s'occuper de cette foutue technologie qui est tellement frustrante, du genre : "Oh, s'ils ont un téléphone portable, ils doivent s'en servir pour résoudre le problème". Il y a donc un tas de raisons, mais il y a autre chose. J'aime le côté artisanal de ces films d'époque. On a essayé de l'injecter. On n'avait pas de CGI, ce qui ne veut pas dire qu'il n'y en a pas, il y a évidemment eu des travaux de construction dans le monde que nous avons faits, mais il y a une vraie qualité artisanale dans ces films de la fin des années 70 et des années 80 que j'ai toujours aimés.

Une autre raison, c'est qu'au niveau de l'ambiance, le film est vraiment une analyse de personnage. Je suis un peu plus vieux que vous, mais c'est le même genre de films avec lequel on a grandi et qu'on a adoré. Et vous vous dites : "Mon dieu, ces films ne se font plus autant de nos jours." [...] Mais ils se font encore vous savez, The Social Network en est un très bien et There Will Be Blood est probablement la meilleure étude de personnage de ces vingt dernières années. Mais dans les années 70 et 80, elles étaient bien plus fréquentes. Donc, d'une étrange façon, c'était aussi un simple hommage à cette époque. On fait un film qui se ressent comme tel, donc pourquoi ne pas le situer à ce moment-là ? »

Pour découvrir comment Arthur Fleck s'enfoncera dans la folie et la criminalité du Gotham des années 80, il faudra attendre jusqu'au 9 octobre prochain. Notre critique sans spoilers elle est déjà disponible juste ici

 

Affiche US

commentaires

Thernaell
18/09/2019 à 23:14

Meme en rêve je ne mettrais pas les pieds au ciné pour voir ce truc !

Leto
18/09/2019 à 19:50

Vous sentez cette odeur de gros pétard mouillé ??

Non
18/09/2019 à 14:25

Non

Oui
18/09/2019 à 14:25

Oui

Bob
18/09/2019 à 10:28

Peut être que le film peut fonctionner comme un prologue à "Dark knight" ?

Adri
17/09/2019 à 20:32

Pour moi c’est un spin off sur le joker live de la série animée Batman des années 90´

Emzy
17/09/2019 à 19:11

"pas près de" et non "pas prête de" dans la légende.

fenotry
17/09/2019 à 17:31

En tout cas c'est bien parti pour Warner/DC avec les divers projets très intéressants annoncés jusqu'à présent! La hype est à son maximum

votre commentaire