Après Halloween, Blumhouse lance un remake sauvage de Black Christmas, le papy des slashers

La Rédaction | 14 juin 2019
La Rédaction | 14 juin 2019

Black Christmas n’a peut-être pas l’aura d’un Halloween, ni l’image traumatique de La Dernière Maison sur la gauche, mais il demeure un film d’horreur fondateur du sous-genre du slasher, un petit classique et un vrai film culte. Le principe en est extrêmement simple.

Durant la pause de Noël, les étudiantes appartenant à une même sororité se transforment en pâtée pour chat tiède. Phénomène qui n’est pas dû à un brusque bouleversement climatique, mais bien à l’action d’un serial killer, amateur de strangulation. En 1974, le film de Bobby Clark marqua assez durablement les esprits, et eut même droit à un premier remake en 2006.

 

photoDe l'importance de bien déballer les cadeaux

 

Or, Blumhouse s’étant fait une spécialité de remettre les franchises de jadis au goût du jour, le patron (Jason Blum donc) vient de faire savoir qu’un remake allait entamer très prochainement sa production, étant donné que le studio l’a déjà programmé pour le 13 décembre 2019. L’équipe va donc devoir tenir un plan de travail pour le moins serré, sous la direction de la réalisatrice Sophia Takal, qui sera également coscénariste.

Elle écrira aux côtés d’April Wolfe. On est assez curieux de voir ce que donnera cette relecture, et comment ce duo va s’approprier le film original, puisqu’on se souvient qu’il y a quelques mois, interrogé sur l’absence de femmes au sein des productions Blumhouse, le producteur avait expliqué qu’il n’engageait pas de réalisatrice parce qu’il n’en trouvait pas. Gageons que ce bon Jason nous a dégoté deux perles rares.

 

photoImogen Poots dans Green Room

 

Quoi qu’il en soit, ce Black Christmas est attendu sur les écrans américains le 13 décembre prochain, et sans doute dans la foulée dans l’Hexagone. On l’attend avec d’autant plus de curiosité que le premier rôle sera tenu par l’excellente Imogen Poots que vous avez vu (parce que vous avez bon goût) dans 28 Semaines plus tard, mais également dans Knight of Cups et Green Room. Elle sera prochainement à l’affiche de Vivarium, découvert à Cannes il y a peu.

 

Affiche officiellePremier visuel de ce remake

commentaires

Chewie52
14/06/2019 à 19:42

Le titre est mal rédigé. Halloween n'était pas un remake, mais une suite....

Maurice Escargot
14/06/2019 à 19:14

Encore un remake, youpi.
Et l'originalité ?

Coqflo
14/06/2019 à 16:32

Super

votre commentaire