Après l'annulation de World War Z 2, David Fincher ne serait pas contre un film de super-héros mais à une condition

Alexandre Janowiak | 12 mars 2019 - MAJ : 12/03/2019 18:20
Alexandre Janowiak | 12 mars 2019 - MAJ : 12/03/2019 18:20

Alors que son World War Z 2 a été annulé quelques mois avant son tournage, David Fincher est sans projet au cinéma.

Quatre ans et demi. Déjà quatre ans et demi que David Fincher n'a pas réalisé de nouveaux longs-métrages. Certes depuis Gone Girl, sorti en octobre 2014 donc, le cinéaste n'a pas chômé avec Mindhunter dont il a réalisé quelques épisodes de la saison 1 et dont la saison 2 est en post-production. Pour Netflix, et avec Tim Miller, il a aussi créée la mini-série Love, Death & Robots. Enfin, depuis juin 2017, il a surtout été longuement occupé par le projet World War Z 2 avant que le film soit tout bonnement annulé par la Paramount.

Ce n'est pas la première fois qu'un film échappe aux mains de David Fincher mais ça n'arrange pas notre passion pour son cinéma. Et oui, parce qu'en attendant, le réalisateur n'a plus vraiment de projets sous les bras pour le grand écran, à notre plus grande tristesse.

 

 

Du coup, lors de la présentation de Love, Death & Robots au festival SXSW d'Austin, le réalisateur de The Social NetworkSeven et Fight Club s'est vu posé des questions sur la suite. Il a notamment répondu à une question concernant sa possible envie de réaliser un film de super-héros, d'après des propos rapportés par Observer :

« Je ne sais pas, peut-être. Après tout, j'ai failli faire un film de zombie. Je pense qu'en terme d'histoires... je n'ai pas envie d'y aller et d'entendre : "Bon, il faut que tu imagines un truc autour de Meteor Man ou n'importe qui". Je ne veux pas avoir à concocter un truc autour d'un héros masqué ou à cape qui existe déjà. »

 

Photo Ben AffleckGone Girl, dernier film de Fincher à ce jour

 

On reconnait bien là l'esprit de David Fincher, réalisateur qui veut fabriquer librement ses projets et avoir à faire le moins possible à la production. Autant dire qu'avant de voir le cinéaste mettre en scène un super-héros, il va falloir encore attendre un moment. D'autant plus que Tim Miller, le réalisateur de Deadpool et co-créateur de Love, Death & Robots, a commenté les propos de Fincher et qu'il semble catégorique :

"Honnêtement vu toutes les saloperies et blagues à base latex qu'il m'a balancé pendant que je faisais Deadpool, je pense qu'il n'en fera jamais [ndlr : un film de super-héros]"

Bref, Fincher avec un super-héros ce n'est pas pour tout de suite. Quand à son futur projet au cinéma, c'est toujours l'inconnu. En attendant, on pourra découvrir Love, Death & Robots dès le 15 mars sur Netflix. La saison 2 de Mindhunter devrait, elle, arriver avant la fin de l'année sur la plateforme.

 

Photo Mindhunter saison 1

commentaires

sylvinception
13/03/2019 à 16:16

"J'espére juste qu'il ne fait pas preuve de condescendance par rapport au thémé des super-héros"

Si, et il a bien raison.

sylvinception
13/03/2019 à 16:16

"Bref, Fincher avec un super-héros ce n'est pas pour tout de suite."

Thank fucking God!!

Birdy
13/03/2019 à 13:26

Fincher doit effrayer un sacré paquet de prods exécutifs priant poru ne pas perdre leur taff sur le 1er caprice du réal. Ils ne sont pas là pour rigoler et faire un bon film les mecs. Mais pour avoir la meilleure rentabilité possible. Donc les films de super héros à la Disney, c'est juste l'opposé de ce que veut et sait faire Fincher.

saiyuk
13/03/2019 à 10:39

J'espére juste qu'il ne fait pas preuve de condescendance par rapport au thémé des super-héros, mais plutott une attaque sur la methode des studios qu'il ne veut pas supporter.

beucé
13/03/2019 à 09:36

@Myst => "peut-être. Après tout, j'ai failli faire un film de zombie" => il n'est pas contre

Andarioch
12/03/2019 à 21:02

franchement, vu le mode de production actuel, super-heros et Fincher c'est juste antithétique

Myst
12/03/2019 à 18:58

Du coup le titre de votre article ne colle pas avec ce qui est dit: c'est a dire qu'il ne veut pas faire de film de super heros...

votre commentaire