Samuel Hadida, le producteur de Resident Evil, Silent Hill et Crying Freeman, est décédé

Christophe Foltzer | 28 novembre 2018
Christophe Foltzer | 28 novembre 2018

Il y a des logos qui nous marquent lorsque l'on est jeunes. Et celui de la Metropolitan FilmExport, avec son cheval ailé, en fait clairement partie. Derrière cette société, il y avait Samuel Hadida. Il vient de nous quitter.

Oui, on peut dire que notre vie de cinéphile averti et fan de genre n'aurait pas été la même sans Samuel Hadida, fondateur avec son frère Victor de la Metropolitan FilmExport, acteur ultra-présent du cinéma de genre, au cinéma comme en vidéo, qui nous a offert pêle-mêle Killing Zoe de Roger Avary, True romance de Tony Scott, Crying Freeman et Silent Hill de Christophe Gans et bien entendu la saga Resident Evil.

C'est donc avec beaucoup de tristesse que nous avons appris la disparition de Samuel Hadida, survenue lundi dernier, à l'hôpital de Santa Monica, à l'âge de 64 ans. Si les conditions exactes de son décès n'ont pour le moment pas encore été dévoilées, il avait été admis au centre hospitalier suite à une courte maladie.

 

Photo Killing ZoeKilling Zoe

 

Il avait cofondé la Metro (comme on l'appelle dans le milieu) en 1978 avec son frère Victor et son père David (lui-aussi producteur) et, dès le départ, il avait eu un flair incroyable puisque c'est grâce à lui que nous avions pu découvrir le premier Evil Dead en France.

Passionné de cinéma fantastique, il s'investira énormément dans sa diffusion en France et sa reconnaissance dans les années 80-90, utilisant des personnalités essentielles dans son entourage pour y parvenir. Comme Christophe Gans par exemple. En plus de produire ou co-produire ses trois premiers films, Crying FreemanLe Pacte des loups et Silent Hill, il lui avait également confié les rênes de la collection HK Vidéo qui nous a permis d'avoir tous les classiques du cinéma fantastique et d'action de Hong-Kong dans de superbes éditions.

 

photo pacte des loupsLe pacte des loups

 

Preuve que l'on peut-être français et réussir à Hollywood, il avait su s'imposer là-bas en collaborant avec des noms aussi prestigieux que Quentin Tarantino, Brian Yuzna, Tony Scott, David Cronenberg ou encore Terrence Malick. Il n'en oubliait cependant pas le cinéma français puisque, récemment, il avait produit Le Flic de Belleville et le film de Caroline Fourest sur les combattantes kurdes qui reste encore à sortir. On le retrouvera aussi au générique du prochain Corto Maltese de Christophe Gans.

C'est donc un grand homme qui vient de nous quitter, un de ces artisans qui a oeuvré toute sa vie durant pour que le cinéma de genre soit reconnu à sa juste valeur et qui y est parvenu. Donc, rien que pour ça, merci monsieur Hadida.

 

photo samuel hadidaSamuel Hadida

commentaires

TheMoon
29/11/2018 à 14:10

Samuel Hadida,

Un producteur français legendaire, vous oubliez un point important dans la carriére de cet homme.

Il voulait produire le remake d'un film français aux etat unis début 90. Il recherchait un scénariste, quelqu'un lui a conseillé de discuter avec un petit jeune qui était doué avec sa plume pour lui pondre le scénario.

Il retrouve le jeune homme et lui demande l'un de ses scriptes pour voir si il a le niveau.
Le jeune homme lui apporte le scripte de True Romance...

La fin du film n'étant pas au goût de Samuel Hadida, il demande à ce jeune homme de réecrire la fin...

Ce jeune homme n'a pas pu écrire la fin donc il met Samuel Hadida en relation avec un ancien collegue de ce jeune homme, Roger Avary pour réecrire la fin.

Le projet de remake du film français est passé à la trappe et la production de True Romance est lancé.

Ce jeune homme si talentueux presentait son premier film dans le monde sinon il aurait récrit le film lui même...

Et pour ceux qui ne l'aurais pas deviner, Samuel Hadida a permis à Quentin Tarantino de sortir des studios oul y faisait de l'archivage...

Le cachet de True Romance lui a permis de ce concentrer sur Reservoir Dogs...

Pseudo1
28/11/2018 à 12:44

Punaise, un très bon parti bien trop tôt :(
Je pensais pas que ça me toucherait autant, mais vu la filmo du bonhomme, le soutien qu'il apportait à ses réals (outre son flair, il avait le mérite de pas trop parasiter les films façon Weinstein) et ce qu'il a apporté aux cinéphiles (malgré quelques ratés), ça blase vraiment...

Andarioch
28/11/2018 à 11:50

Grand bonhomme. Et pas une main au cul salace à signaler, que du cinéma.

Mx
28/11/2018 à 11:02

Ha bon c si vieux que sa, 64 ans?

Je crois pas, non!!

Triste, il était bien connu dans le monde du cinéma, il avait aussi produit true romance et domino, du père scott!

RIP SAM

maxleresistant
28/11/2018 à 10:42

Je ne le savais pas si âgé. Mais quand même bien trop jeune pour nous quitter

The Shadow
28/11/2018 à 10:16

Victor Hadida nous manquera. Sa filmo en tant que prodicteur excepté (la saga Resident Evil pour ma part), restera dans les mémoires. Lui et son frère étaient un peu les fils spirituels de Menahem Golan et Yoram Goblus (la caricature en moins) et le "sérieux" en plus. Ah Only The Strong et Crying Freeman. Souvenirs des années 90. Et il faut arrêter de dire films de genre. Tous les films en sont, mais la prétention fait que ceux qui sont pas mis dans cette case ne l'admettront pas. Merci Samuel et repose en paix.

Le Waw
28/11/2018 à 10:03

Triste perte pour le paysage ciné Français. Lui au moins il essayait.

JENNA HAZE
28/11/2018 à 09:52

RIP

votre commentaire