Scarlett Johansson : son casting dans un rôle de transsexuel lance une nouvelle polémique

Créé : 5 juillet 2018 - La Rédaction
Photo Scarlett Johansson, Black Widow
56 réactions

Il y a quelques mois, Scarlett Johansson s’était retrouvée au cœur d’une polémique relative à son rôle dans Ghost in the Shell. Et c’est reparti pour un tour.

À l’heure où les débats sur la diversité et la visibilité des minorités au sein de la production hollywoodienne occupent un espace plus important que jamais, la question de l’attribution des rôles est parfois délicate. Ghost in the Shell en fut un exemple, de principe et de dévoiement.

De principe, car s’interroger sur le casting d’une adaptation d’animé se déroulant au Japon n’a rien d’illégitime ou d’illogique. Dévoyé, car l’attribution du rôle à Scarlett Johansson, non seulement ne contrevenait nullement à la philosophie de l’œuvre d’Oshii, mais était littéralement pensée par le film lui-même, qui faisait du white washing et de l’invisibilisation un des thèmes du métrage.

 

Photo Scarlett JohanssonScarlett Johansson dans Ghost in the Shell

 

Et Scarlett Johansson se retrouve désormais au centre d’une problématique comparable. L’actrice vient d’être choisie pour interpréter Dante « Tex » Gill dans le film Rub & Tug de Rupert Sanders, qu'elle retrouve donc après Ghost in the Shell, lequel n'avait d'aileurs pas été un succès en salles. Dans ce film tiré d'une histoire vraie, l'actrice d'Avengers : Infinity War y incarnera un homme transsexuel qui a vécu à Pittsburgh durant les années 70, où il a créé un réseau de prostitution.

Suite à cette annonce, la question de la représentation et de la discrimination a été relancée. Très vite, Scarlett Johansson a réagi, passablement agacée, via son équipe et un petit message à l'adresse des détracteurs : "Dîtes leur qu'ils peuvent s'adresser aux représentants de Jeffrey TamborJared Leto et Felicity Huffman pour obtenir une réaction".

Une référence aux rôles des trois acteurs dans TransparentDallas Buyers Club et Transamerica, où ils incarnent des personnages susceptibles de lancer la même interrogation.

Depuis, deux des comédiennes transsexuelles les plus en vues à Hollywood ont pris la parole pour dénoncer cette situation (et non attaquer Johansson, il est bon de le préciser).

 

photo, Trace Lysette, Alexandra BillingsAlexandra Billings et Trace Lysette dans Transparent

 

La première à s’exprimer fut Trace Lysette, révélée au grand public par son rôle dans série Transparent, diffusée sur la plateforme de SVOD d’Amazon.

 

 

« Et non contents de nous interpréter et de vous approprier nos récits et nos opportunités, vous vous passez de la pommade avec les trophées et accolades que vous recevez pour mimer ce que nous vivons… C’est tellement tordu. J’en ai vraiment marre… »

Des propos sans doute écrits sous le coup de l’émotion, mais éminemment problématiques, puisqu’ils semblent ignorer le fondement même du rôle de comédien, à savoir s’emparer d’expériences, de vies, de destin pour les incarner. Projet par essence « impossible », jamais tout à fait abouti, d’une finesse et d’une difficulté qui ont valu au métier d’être considéré comme un art, bien au-delà d’une « simple » technique.

L'actrice a néanmoins continué en expliquant son point de vue : "Donc vous pouvez continuer à nous jouer, mais on ne peut pas vous jouer, nous ? Hollywood est tellement tordu. Je ne serais pas si contrariée, si j'avais accès aux mêmes pièces que Jennifer Lawrence ou Scarlett pour des rôles, mais on sait que ça n'est pas le cas."

Et en précisant qu'elle n'avait absolument aucun problème avec ces actrices, Trace Lysette montre bien le sens de ses déclarations : les portes trop souvent fermées à certains artistes, pour de mauvaises raisons. Pas pour des questions de popularité, puisqu'elle a bien évidemment conscience du pouvoir d'une Jennifer Lawrence comparé à elle, mais pour des raisons moins acceptables.

 

Photo Jeffrey TamborJeffrey Tambor dans Transparent

 

La réaction de Jamie Clayton (Sense8) va dans ce sens, et questionne le fonctionnement de l'industrie.

 

« Les acteurs trans ne sont jamais auditionnés POUR AUTRE CHOSE QUE DES RÔLES DE TRANS. VOILÀ LE PROBLÈME. NOUS NE POUVONS MÊME PAS TENTER LE COUP. Embauchez des acteurs TRANS pour jouer DES PERSONNAGES NON TRANS. JE VOUS METS AU DÉFI. »

En effet, la question la plus intéressante n’est pas tant de constater que des comédiens et comédiennes aient l’opportunité de jouer des hommes et des femmes transsexuel(le)s, mais bien que la réciproque n’existe pas à l’heure actuelle.

Bien sûr, le sujet va encore une fois provoquer des réactions extrêmes, des deux côtés, et rejouera une énième fois la pseudo guerre du politiquement correct. Une jolie diversion bien rodée et bien triste vu l'intérêt, l'importance et la portée du débat, qui mérite mieux que d'être caricaturé et simplifié par ceux qui veulent opposer les deux camps.

 

photo, Sense8Jamie Clayton dans Sense8, ici au premier plan

commentaires

télé z 05/07/2018 à 21:15

@fennec,

Tu fais un parallèle foireux avec les gens de couleurs, les transs s'auto-proclament eux-mêmes comme une communauté dans le milieu du cinéma comme en dehors d'ailleurs. Ce n'est pas le cas des minorités moins misent en avant au cinéma et qui se considèrent avant tout comme des acteurs plutôt qu’accessoirement des acteurs d'une minorité. Et donc venir se plaindre qu'ils ne peuvent pas jouer un rôle autre qu'un trans dans un film quand ils peuvent le jouer, sent l'argument éventé.
Entendre dire que l'on risque de sortir d'un film parce que le rôle du trans pour des raisons externes n'est pas joué par un trans ça sent aussi l'argument éventé. Je pousse un peu mais d'après tes conclusions, De Niro doit impérativement se couper les yeuks et se faire pousser des seins pour jouer le rôle d'un trans. Heureux d'apprendre que le métier d'acteur est devenu dangereux même pas sur que les cascadeurs les suivent sur ce coups :)

Ps: C'est vrai qu'une bête en France au XVIIIème siècle qui danse la valse, c'est tout à fait crédible......n'importe quoi.

Piwi 05/07/2018 à 17:22

@Fennec

Merci alors d'ouvrir les yeux. Le casting de la majorité des films ne se fait pas pour les "bonnes" raisons (le talent), mais pour beaucoup sur la popularité, le quota de bankabilité, etc. Prendre une star pour jouer un SDF fait sortir du film, prendre une star pour jouer un président décédé fait sortir du film, etc. C'est un peu le lot de 90% des films.

Fennec 05/07/2018 à 17:13

On oublie le rôle du cinéma. Raconter une histoire. C'est tout.

Tout ce qui est susceptible de sortir le spectateur de l'histoire, de le déconcentrer, nuit au film.

Si on force un acteur ou une actrice dans un rôle pour de mauvaises raisons extérieures au film, le spectateur ne verra que ça.

J'ai récemment vu la Belle et la Bête, remake live de Disney. Ils ont voulu pousser la carte de la diversité. Et c'est ainsi que la France du XVIIIème siècle est soudainement peuplée de 50% de personnes à la peau noire. Avec les perruques et tout et tout. Ce n'est pas crédible, c'est là pour de mauvaises raisons, et ça m'a sorti du film.

Raoul 05/07/2018 à 15:53

Elle fait plus vraiment rêver Scarlett non plus... Pas étonnant qu'il chope ce genre de rôle dorénavant.

zetagundam 05/07/2018 à 13:21

Cela n'est que la suite logique d'un cercle vicieux que quelques "féministes", dont Johansson et Lawrence font parties, ont lancées (je ne parle pas de l'histoire de l'égalité des salaires qui est, lui, un combat plus que légitime).

Puisque le sujet concerne un homme transsexuel, pourquoi caster une femme pour le rôle et ne pas prendre un homme transsexuel, et que ne me sorte pas l'excuse du côté bankable car à ma connaissance Johansson, malgré sa célébrité, n'a jamais été bankable ?

De toute façon, cela reflète l'hypocrisie d' Hollywood dans toute sa splendeur en voulant nous faire croire à la mise en avant des minorités mais dès qu'il s'agit d'agir il n'y a plus personne

STEVE 05/07/2018 à 12:44

Nous cassent les couilles (sans jeu de mots) avec leurs polémiques!

Avant se plaignaient qu'on ne fasse de films sur eux maintenant ça!

Welp 05/07/2018 à 12:22

TransGENRE* !! Transsexuel est un terme incorrect et abandonné depuis longtemps. Mettez-vous à jour s'il-vous-plaît.

e 05/07/2018 à 12:19

putain comment je redoute le jour ou je vais devenir un homme blanc de 40 ans...

Cervo 05/07/2018 à 12:10

Personne n'a jamais prétendu cela.

En revanche, les femmes n'ont eu le droit de monter sur scène que tout récemment. L'Eglise et le législateur leur ont interdit et les hommes jouaient les rôles masculins, comme féminins.

Mais à part ça, les mecs sont grave oppressés actuellement.

blackchab 05/07/2018 à 11:58

On devrait donner aussi l'opportunité au homme de jouer des rôles de femme et inversement.
On est identique pour certain allons au bout des choses.

votre commentaire