Vendredi 13 : malgré un gros procès le producteur y croit encore

Christophe Foltzer | 3 juillet 2018
Christophe Foltzer | 3 juillet 2018

Il y a des films, sans qu'on comprenne vraiment pourquoi, qui semblent maudits depuis le départ. On pense au remake de The Crow évidemment, qui n'en finit pas de crever depuis 10 ans. Mais, dans le genre, le reboot de Vendredi 13 occupe une bonne position.

Parce que les nouvelles aventures de notre mongolo préféré, on en parle quand même depuis le problématique remake de 2009 réalisé par Marcus Nispel. Les droits dans l'escarcelle de la société de Michael Bay, Platinum Dune, le producteur Andrew Form se bat depuis presque 10 ans pour que cela soit possible. Et le film a bien failli démarrer plusieurs fois, sous plusieurs formes avant qu'un gros procès ne le cloue au sol.

 

Un remake légèrement problématique

 

En effet, un gros litige existe entre le réalisateur du film original Sean S. Cunningham, et son scénariste Victor Miller, autour du copyright de la saga, frauduleux selon le scénariste qui n'avait pas été exactement engagé par Paramount à l'époque de la rédaction du script, ce qui le prive d'importantes royalties. Et par voie de conséquence, tout ce qui a trait au projet de reboot est gelé le temps que la justice fasse son travail.

Une situation qui, au fond, n'entame en rien l'envie d'Andrew Form de mener son projet à bien comme il vient de le déclarer au micro de We got this covered :

"Il y a un procès qui se tient concernant les droits de la franchise et qui sont un peu chaotiques. Mais soyez rassurés sur le fait que nous faisons tout ce que nous pouvons pour être impliqués dans cette affaire et nous avons la conviction qu'une autre version de Vendredi 13  peut et doit être offerte au monde.

 

Photo JasonJason s'impatiente...

 

Nous faisons notre maximum pour y arriver parce que nous avons été tellement proche de la tourner l'an passé, que nous aimons follement le scénario et que nous sommes très près d'y parvenir. Et je pense qu'il surpasserait tout ce qui a été fait par le passé, parce que c'est ce Jason que nous voulons faire."

De bien belles paroles, qui prouvent que tout n'est pas perdu. Malheureusement, rien n'est encore gagné, parce que nous parlons quand même d'une des franchises les plus lucratives des années 80 et qu'aucune des deux parties ne va lâcher le morceau, vu le montant en jeu. Ne reste plus que le juge trouve un moyen de clôre le procès rapidement pour que tout se débloque.

 

Jason VoorheesMais là, il est obligé d'attendre.

Tout savoir sur Vendredi 13

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Rorov94
03/07/2018 à 22:02

La version de Nispel était sublime.
Une double intro incluant,le twist du 1 er filn et TOUS les meurtres les plus célèbres de la saga...un coup de maître.
Puis une iconisation de Jason Marvel-style à chaques plans...et enfin un Jason agile,rapide et frénétique,que du bonheur.

Raiden
03/07/2018 à 11:21

Encore une histoire d'argent...
Mais donnez les droits à Paramount qu'on en finisse !!

Mr Vide
03/07/2018 à 10:57

J' aimerais tant un "Samedi 14".

votre commentaire