Ready Player One : King-Kong, T-rex et Ray Harryhausen... le dernier trailer est un orgasme cosmique et pop

La Rédaction | 15 février 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58
La Rédaction | 15 février 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Le Roi est de retour chez lui, et en son royaume, toute la culture populaire est invitée à une partouze géante dans le blockbuster Ready Player One.

Steven Spielberg annonçait aux côtés de George Lucas en 2012 que Hollywood ne pourrait soutenir encore très longtemps l’inflation délirante des budgets, ainsi qu’une économie basée sur un nombre resserrée de produits, lesquels représentent un risque financier de plus en plus important. En creux, on pouvait également deviner un certain agacement du créateur pour une volonté industrielle de recycler des licences, franchises, marques, existantes, au détriment de projets originaux.

 

 

Rien d’étonnant donc à ce que Steven Spielberg se soit lancé dans l’adaptation du roman d’Ernest Cline, Ready Player One, ou dans un futur qui a fait de l’OASIS, refuge virtuel, le seul lieu d’existence et d’expression digne de ce nom. Les grandes sociétés luttent pour son contrôle et ordonnent l’imaginaire collectif, quand une délirante chasse au trésor se propose de remettre à plat les jeux de pouvoirs en présence.

Le dernier trailer de Ready Player One ne nous en dit pas plus sur l’intrigue de ce blockbuster qui attaque directement son environnement contemporain, mais délivre une quantité d’images stupéfiantes passablement orgasmique.

On vous laisse déguster cette folie épique et numérique, riche de visions dantesques, où croissent et se multiplient une quantité d’icônes de la pop culture, jusqu’à une emblématique bébête de Ray Harryhausen

 

Affiche

Affiche

Affiche

Affiche

 

 

 

 

Photo

Tout savoir sur Ready Player One

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
th
16/02/2018 à 17:36

quoi que vous disiez SPIELBERG est un génie du Cinéma...

telelement drole
16/02/2018 à 17:24

Il est très drôle de voire les critiques de ceux qui ont vu le trailer et manifestement pas lu le livre.
Ni EL ni le traiter ne spoiler le film.
Tous les personnages ou effet jeux vidéo sont pleinement justifier et rendent justice au livre. J’espères juste un bon traitement des personnages.
J’espère juste un peu de minroty report genre les policier ( avec les méchants)

Je pense que avec ce film il va pas y avoir de demi-mesure, soit une tuerie soit une merde monumentale.
Faut espérer la première solution. Mais je le voie comme une suite d’une trilogie avec Miority et AI

Raoul
16/02/2018 à 16:59

Vous dites "deviner un certain agacement du créateur pour une volonté industrielle de recycler des licences, franchises, marques, existantes, au détriment de projets originaux." . En quoi cette chose est originale? Tout ce que le visionnage de la bande-annonce fait c'est rappeler au spectateur des films précédents, c'est plutôt problématique.

C'est même plus un orgasme culturo-pop-geek-whatever ni c'est une partouze, un viol dans une cave...

Y Boy
16/02/2018 à 11:14

A tous les réticents, Steven Spielberg est déjà à l'origine de la moitié des références de la BA, directement ou indirectement. Connaissant sa carrière, vous ne croyez quand même pas qu'il va se contenter de les ressortir si ce n'est pas pour les transcender ?

Satan laBite
16/02/2018 à 09:20

C'est toujours aussi laid, ça me fait peur pour la suite ...

Starfox
16/02/2018 à 09:11

Pas lu le bouquin, mais là comme ça, je me dis que ça aurait été un super sujet pour Cronenberg. Un machin bizarre entre videodrome et existenz...

maxleresistant
16/02/2018 à 00:20

Et merci d'avoir tout spoilé dans le titre.
J'avais fais le choix de pas voir d'autres trailers pour garder plus de surprises, mais du coup Écran large à fait le choix pour moi.

Moustiqu3
15/02/2018 à 22:46

Le livre est énorme, magnifique, une histoire de dingue!
Déjà lu et relu, je m'y retrouve dans cette bande annonce!

Vamos, ça va être une bonne adaptation!

Number6
15/02/2018 à 22:41

Le seul truc qui me donne envie de voir le film, c'est le géant de fer, un de mes animés cultes.
On assiste à un où est Charlie friqué et sans âme. Le but étant de recenser tous les items pop et geek pour faire oublier le fond.

En espérant me tromper.

Rahan les tape
15/02/2018 à 22:07

Spielberg ou pas, ça reste moche et convenu. Une compilation de clichés du blockbuster lambda, tu parles d'un orgasme! J'espère que ça s'est mieux passé pour vous hier soir la Redac;)

Plus
votre commentaire