Ready Player One : la suite au cinéma se concrétise selon l'auteur du roman, Spielberg impliqué ?

La Rédaction | 20 décembre 2020 - MAJ : 20/12/2020 13:13
La Rédaction | 20 décembre 2020 - MAJ : 20/12/2020 13:13

Spielberg a su marquer les esprits avec Ready Player One, adapté du roman du même nom, et l'auteur Ernest Cline entend bien faire une suite avec la Warner.

Succès culturel et d'estime mais succès économique modeste seulement grâce au territoire chinois, la suite de Ready Player One est longtemps restée incertaine, même si elle était souhaitée par les deux membres principaux du casting Tye Sheridan et Olivia Cooke. Il faut dire aussi que le film est adapté d'un roman éponyme, et qu'en 2018, l'auteur Ernest Cline n'avait pas écrit de suite à transposer, ce qui n'aide pas. Mais Ready Player Two a été publié le 24 novembre 2020, et il caracole à la première place de la liste des best-seller du New-York Times en plus d'être le livre de fiction le plus vendu sur Amazon deux semaines plus tard.

 

PhotoLe succès est la clé

 

Manifestement il n'en fallait pas plus pour convaincre, et moins d'un mois après la publication de la suite en livre (accompagnée d'une pluie de critiques négatives...), on apprend que ni une ni deux, l'adaptation de la suite en film serait déjà dans ses premières phases de développement selon Ernest Cline dans une déclaration à Inverse :

"On en est aux tous premiers stades de développement pour le moment, surtout que Hollywood est dans une période d'incertitudes. Mais je peux vous dire après avoir participé au premier film que tout le monde s'est beaucoup amusé."

 

PhotoEt là je leur annonce 5 suites et un spin-off

 

On n'en sait pas plus pour l'instant sur les détails techniques, mais on suppose que Tye Sheridan et Olivia Cooke seront de retour étant donné l'enthousiasme qu'ils ont manifesté (cette dernière ayant en plus révélé qu'elle était liée contractuellement). On sera beaucoup plus mesuré sur un éventuel retour de Steven Spielberg, qui est déjà très occupé et ne pourra probablement pas se rendre disponible pour un studio souhaitant battre le fer tant qu'il est chaud et produire Ready Player Two rapidement.

Prudence d'ailleurs : la Warner n'a pas encore officiellement annoncé la suite. On imagine bien qu'Ernest Cline ne balance pas son annonce dans le vent et qu'il est à prendre au sérieux, mais si 2020 nous a bien appris quelque chose, c'est qu'il vaut mieux être prudent.

Pour ce qui est du synopsis en tout cas, on peut déjà regretter que le livre ne soit pas allé chercher bien loin : il reprend quelques jours après les évènements du premier livre et voit Wade partir à nouveau en quête d'un dernier oeuf de Pâques caché par Halliday, beaucoup plus complexe et qui serait la clé d'un progrès technologique révolutionnaire pour l'OASIS. Même joueur essaye encore.

Tout savoir sur Ready Player One

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Dark
31/12/2020 à 11:05

Pour moi qui n'ai pas lu le livre je me base sur sur le film il y a 3 façons de regarder ce film popcorn et on profite d'un bon Spielberg, ou en mode geek a chercher toutes les allusions aux jeux vidéos (doom, duke nukem, halo etc )depuis leur création et une multitude de références aux films cultes (retour vers le futur, shining Robocop etc) ce que j'ai bcp apprécié ou alors 3eme vue on oublie tout le côté geek et on admire la réflexion de Spielberg sur le virtuel qui absorbe la totalité de la population qui espère une échappatoire a leur vie réelle et dont la toute puissante finance fait tout pour contrôler leurs vies leur vendant du rêve à prix d'or au mépris de la vie humaine.
Perso je l'ai regardé 3 fois et à chaque fois je l'ai regardé avec une réflexion différente et je pense qu'une suite ne serai pas aussi bonne car le principal "ennemi" ne peux être remplacé, une suite juste pour empiler les références à la SF et aux jeux vidéos n'a aucun intérêt

Garamante
26/12/2020 à 20:17

@brucetheshark: franchement ? Du sarcasme ? Ok, c'est vrai que de nos jours c'est devenu une sorte de répartie ultime sur le web, Un fils prodigue du point Godwin.

brucetheshark
22/12/2020 à 19:16

@Garamante, je suis tout à fait d'accord, le livre Ready Player One est le 50 Shade of grey de la sf

Gemasamalas
21/12/2020 à 20:34

Dispensable

Hasgarn
21/12/2020 à 16:55

Gros coup de cœur pour moi, je rêve d'une suite depuis que je suis sorti de la salle de cinéma.

Alors je signe tout de suite !

Garamante
21/12/2020 à 01:16

Le problème du film est qu'il ne parvient pas à donner l'impression au spectateur (en tout cas je parle pour moi) d'être dans un jeu vidéo. On dirait un film d'animation (ce qu'il est mais ce n'est pas l'ambiance qu'il aurait dû créer). Le livre —que j'ai adoré, non pas pour sa prose (très modeste) mais pour son foisonnement d'idées, son coté geek pur et dur et qui le revendique sans scrupule, son intrigue haletante, sa générosité —enfin bref, le livre donc, est beaucoup plus visionnaire, plus vaste, plus affamé que le film, que je trouve très conventionnel.
Encore une fois, le livre n'est pas de la grande littérature, loin s'en faut, mais il ne faut pas s'en tenir à ça. Le livre a eu une énorme influence sur le concepteur d'occulus et tous les fans de VR. Il est à l'origine du projet de jeu Dual Universe (et d'autres). C'est à ça que l'on reconnaît une œuvre d'importance: son influence. Son héritage.
Fifty Shade of Grey a été un énorme succès et a eu une énorme (colossale) influence sur la littérature féminine ces dernières années. Et pourtant ce n'est vraiment pas de la bonne littérature. Mais le sujet n'est pas là.

Dovahkiin
20/12/2020 à 18:59

@Brucetheshark
Exactement le même ressenti. J'ai adoré le film autant que j'ai subi le bouquin, bien trop prétentieux.

brucetheshark
20/12/2020 à 18:24

Le film de Spielberg donnait une leçon de réalisations à tous les réals de blockbusters actuels et apportait un vrai discours sur l'aspect mercantile des majors et l'utilisation à l'excès d'une nostalgie nauséabonde. Un vrai film politique sur l'état actuel de l'industrie finalement. Que ça vienne de Spielberg, créateur d'Amblin dont les films sont cités comme des doudous aujourd'hui est encore plus fort.
Le livre par contre (que j'avais lu juste avant la sortie du film), n'est pas très bien écrit et n'a pas se discours méta, préférant la plupart du temps la citation pour la citation (Et plus elle est obscure, mieux c'est, pour prouver qu'on est un vrai, qu'on fait partie du clan), et brossant le plus souvent le lecteur dans le sens du poil.
Autrement dit, je ne pense pas que cette suite à le moindre intérêt si Spielberg n'y est pas.

fan a tics
20/12/2020 à 17:58

hum!
je n'ai jamais eu l'envie de revoir ce film depuis sa sortie...
peut etre parce qu'aucun des personnages n'est attachant ,pour moi.
le "hero"... zero charisme avec sa bouche baveuse qui a toujours l'air de s'excuser de vivre..
le reste du truc ne semble etre que du "fan service" bidon...


20/12/2020 à 16:36

J'ai trouvé ce film laid, fade et sans saveur. Et pourtant je ne crache pas sur un peu de nostalgie. Mais je n'ai rien aimé de ce cinéma.

Plus

votre commentaire